EHBAI, l’alternative crédible et incontournable

PrintFriendly and PDF
2garrenitzulia

Résultats d’EHBAI au 2è tour des élections départementales

 

Après le premier tour de dimanche dernier, les 12 cantons du Pays Basque étaient à nouveau appelés aux urnes hier.

Toute la semaine, les regards s’étaient tournés en particulier vers les candidats EHBAI qui avaient obtenu 17 779 voix décrochant ainsi leur ticket pour le second tour dans 5 cantons.

Les abertzale de gauche représentent ainsi une réelle alternative à gauche devançant le PS dans plusieurs endroits d’Iparralde. Les appels au vote s’étaient multipliés la semaine dernière afin de créer autour d’EHBAI un large front contre les notables locaux implantés depuis longtemps et installés sur le territoire.

Lors de ce second tour les 5 candidatures EHBAI ont collecté plus de 25 000 voix. Sur l’ensemble des communes où les abertzale se présentaient le report des voix s’est effectué puisque EHBAI ne perd pas une seule voix. Au contraire, le gain de voix est conséquent entre les deux tours.

EHBAI sur 5 cantons

Notamment sur le canton de Saint-Jean-de-Luz, où Leire Larrasa et Peio Etcheverry-Ainchart obtiennent plus de 3 000 voix supplémentaires. Comme un symbole, la commune de Ciboure voit EHBAI se placer en tête devançant d’une centaine de voix les candidats UMP. Sur la commune centre de Saint-Jean-de-Luz, le score du second tour augmente de 1 493 voix. Au total, EHBAI obtient 45% des suffrages.

Sur les cantons de l’intérieur, Pays de Bidache-Amikuze-Oztibarre et Montagne Basque, les résultats sont également très encourageants en ce second tour. Avec plus de 120 voix supplémentaires sur chacune des communes de Saint-Palais et Bidache, Anita Lopepe et Xabi Larralde au total obtiennent 1 555 voix de plus hier par rapport à dimanche dernier. Au final, les abertzale sur ce canton réalisent un score à 38% face au futur président des Pyrénées-Atlantiques.

En Garazi, Baigorri et Xiberoa Léonie Aguergaray et Antton Curutcharry ont glané près de 2 300 voix supplémentaires sur ce second tour se hissant à plus de 42% des suffrages exprimés et se plaçant en tête sur certaines communes.

Le cas particulier du canton de Nive-Adour où le candidat EHBAI Alain Iriart accompagné de Fabienne Ayensa (non encartée) était face à la seule candidature Front National du département. Ayant reçu le soutien de l’ensemble des maires du canton, le conseiller général sortant est réélu avec plus de 78% des voix. Dès le début de la campagne, EHBAI avait annoncé vouloir barrer la route au Front National et à ses idées clivantes.

Enfin, le canton d’Ustaritz Vallées de Nive et Nivelle aura vu Joana Urbistondo et Santiago Capendeguy récolter 2 704 voix supplémentaires sur l’ensemble des 9 communes du nouveau périmètre cantonal. Le report des voix s’est fait autour de la candidature abertzale qui obtient 45% des voix.

EHBAI à l’avenir

Au-delà des chiffres, EHBAI a surtout réussi à imposer ses thèmes de campagne.

Et s’ils étaient présents physiquement dans 5 cantons, il n’en reste pas moins que les abertzale ont été omni-présents hier sur les 7 autres cantons aussi. Les candidatures présentes sur ces circonscriptions se sont particulièrement employées à aller chercher les voix des abertzale de gauche. Comme un symbole, les professions de foi d’Etcheto-Aragon sur Bayonne et Bru-Pargade sur Baigura-Mondarrain ont été entièrement traduites en basque pour le second tour.

Euskal Herria Bai, mouvement renouvelé en décembre dernier lors de sa première assemblée générale ressort renforcé de ce scrutin.

Le travail continue maintenant au jour le jour, autour des thèmes développés lors de ce scrutin en particulier celui de la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque nord.

Le travail mené pour les municipales de 2014 porte ses fruits et ces départementales viennent confirmer l’ancrage dans les communes.

EHBAI entend pleinement jouer son rôle sur les dossiers d’actualité, car les échéances pour un mouvement comme Euskal Herria Bai ne se limitent pas aux rendez-vous électoraux.

Après sa première assemblée générale, EHBAI avait été obligé d’enclencher directement sur la campagne électorale.

C’est pourquoi dans les prochaines semaines seront mises en place des commissions de travail interne autour de thématiques fortes afin de faire avancer les revendications.

En tout cas, dans le panorama politique, la place gagnée par EHBAI ces dernières semaines en fait une alternative crédible et incontournable.

Un commentaire

  1. François
    Publié le 30/03/2015 à 18:37 | Permalien

    Et combien d’élus ? Faute d’accords, ils ne peuvent gagner dans ce type de scrutins …

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video