La Communauté Pays Basque en ordre de marche

Samedi 4 février, photo d'ouverture du 2nd conseil de la Communauté d'agglomération du Pays basque, à l'ordre du jour élection des vice-présidents et conseillers membres du conseil permanent.
Samedi 4 février, photo d’ouverture du 2nd conseil de la Communauté d’agglomération du Pays basque, à l’ordre du jour élection des vice-présidents et conseillers membres du conseil permanent.

L’exécutif de la Communauté d’Agglomération du Pays Basque (CAPB) a été élu ce samedi 4 février. Parmi les 69 membres du Conseil Permanent de la CAPB on trouve 12 femmes, 12 élu-e-s de sensibilité abertzale et 15 bascophones. Toujours selon l’analyse d’Euskal Irratiak, au niveau des 15 vice-présidents, il y a 3 femmes et 5 bascophones.

Ce samedi 4 février, l’élection de 68 membres au Conseil permanent (le 69è membre, son Président ayant été élu le 23 janvier dernier) parmi lesquels on trouve les 15 vice-présidents a défini l’exécutif de la Communauté d’Agglomération du Pays Basque comme suit :

Les 15  Vice-Présidents :

Le Conseil communautaire compte 15 vice-présidents : 1er : Peyuco Duhart, 2ème : Paul Baudry, 3ème : Roland Hirigoyen, 4ème : Pascal Jocou, 5ème : vice-président : Dominque Boscq, 6ème : Beñat Arrabit, 7ème : Eric Narbais-Jauréguy, 8ème : Maïder Béhotéguy; 9ème : Beñat Cachenaut, 10ème : Claude Olive, 11ème : Michel Veunac, 12ème : Alain Iriart, 13ème : Martine Bisauta, 14ème : Sylvie Durruty, 15ème : Michel Etchebest.

Les 53 conseillers du conseil permanent :

Le Conseil permanent compte, en plus du président et des 15 vice-présidents, 53 conseillers, élus lors du conseil communautaire du 4 février 2017. Par ordre alphabétique, en voici les élus : Emmanuel Alzuri, Guillaume Barucq, Marc Bérard, André Berthet, Barthélémy Bidegaray, Anthony Bleuze, Alexandre Bordes, Max Brisson, Vincent Bru, Vincent Carpentier, Bruno Carrère, Patrick Chasseriaud, Peio Claverie, Antton Curutcharry, François Dagorret, Odile de Coral, Manuel de Lara, Valérie Dequeker, Gilbert Dublanc, Kotte Ecenarro, Philippe Elissalde, Pierre Eyherabide, Jean-Louis Fournier, Arño Gastambide, Francis Gonzalez, Laurence Goyenetche, Pierre Guillemotonia, Michel Hiriart, Michel Ibarra, Beñat Inchauspé, Jean-Marie Iputcha, Jean-Claude Iriart, Jean-Pierre Iriart, Chantal Kerhig Cottençon, Jean-Baptiste Laborde Lavignette, Alain Lacassagne, Jean-Pierre Laflaquière, Jean-Michel Lamarens, Albert Larrousset, Florence Lasserre-David, Christine Lauque, Jean-Jacques Loustaudaudine, Marie-José Mialocq, Christian Millet-Barbé, Nathalie Motsch, Pierre-Marie Nousbaum, Daniel Olçomendy, Guy Poulou, Marc Saint Esteven, Michel Soroste, Marie-Ange Thebaud,Yves Ugalde et Jacques Veunac.

www.communaute-paysbasque.fr

Haut de l'image, présentation de la CAPB sur Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_d'agglom%C3%A9ration_du_Pays_basque) et bas de l'image, page officielle de la CAPB (www.communaute-paysbasque.fr)
Haut de l’image, présentation de la CAPB sur Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_d’agglom%C3%A9ration_du_Pays_basque) et bas de l’image, page officielle de la CAPB (www.communaute-paysbasque.fr)

La communauté d’agglomération Pays basque (en basque, Euskal Hirigune Elkargoa – EHE, en gascon, Comunautat d’Aglomeracion deu País Basco – CAPB) est une structure intercommunale française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Nouvelle-Aquitaine. Elle est une des communautés d’agglomération les plus peuplée de France. Toujours selon sa page Wikipedia, cet EPCI, est le second pôle urbain de la région Nouvelle Aquitaine, après Bordeaux Métropole et le premier du département des Pyrénées-Atlantiques.

Les compléments d’information peuvent être trouvés sur le site www.communaute-paysbasque.fr ou en suivant le Compte officiel de la Communauté d’Agglomération Pays Basque // Euskal Hirigune Elkargoa @CommunautePB sur Twitter.

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « La Communauté Pays Basque en ordre de marche »

  1. J’apprécie énormément le fait que pour Bayonne, ce soit Jean-Claude Iriart, pro EPCI convaincu et affirmé, qui soit élu au conseil permanent, à la place de philippe Neys, qui dès le début a montré son hostilité à l’EPCI pays basque.

Les commentaires sont fermés.