Laborantza biologikoa larrialdian ere!

BLE
BLE elkarteko adminiztrazaileek FNABen komunikazioa Iparraldean hedatu nahi dute. Hemen bertan, bada aspaldi, 2021an eta 2023ko urrian gure kezkak eta galderak ezagutarazi ditugula, CIVAM eta FNAB sareak, ELB sindikata eta ere InterAMAP kontsumizaile elkartearekin batean. Gure galderak zentzuzkoak ziren eta dira: koherentzia, araudi sanitario eta administratiboak errealitate teknikoari lotuak, politika publiko ulergarriak eta epe luzekoak, laborariekin hartuak diren konpromisoak errespetatzea, merkatuen doitzea ere: sektore biologikoan, beste sektoreetan bezala, « konkurentzia » ideologia faltsuak kalte handiak egiten ditu bai laborantzan, bai kontsumitzaileentzat.

Hurbiltasuna, ainiztasuna, printzipio agronomiko eta ekologikoak, zirkuitu llaburak, laborantzak ekartzen dituen zerbitsuen ordainketa, .. horiek dira Iparraldeko 430 etxalde biologikoen hautuak, eta denentzat nahi dugun etorkizuna. Podere publikoek bide hori sustengatu behar dute, eta agrokimika eta jan txarra lobbieri azkarki buru egin !

« Paris, le 24/01/2024. La colère qui monte ces derniers jours dans le monde rural est le symptôme d’un malaise profond de la profession agricole. Quel que soit le modèle de production choisi, le revenu des agriculteurs continue de se dégrader. Et l’agriculture biologique n’échappe pas à cette situation. Perte de l’aide au maintien en 2017, baisse des aides environnementales avec la nouvelle PAC, écroulement des prix payés aux producteurs par le marché depuis deux ans. La situation sur le terrain devient intenable et elle risque d’entraîner un recul du modèle biologique. La FNAB appelle à une revalorisation urgente du revenu agricole biologique, à la hauteur des services rendus.

Rémunérer les services environnementaux

Que ce soit pour des raisons de protection de l’eau, de respect du bien-être animal ou de respect de la biodiversité, les collectivités, la recherche, les pouvoirs publics, les citoyens reconnaissent tous les apports du modèle de production biologique. « Certains subissent la norme, nous en bio la norme nous la dépassons pour produire dans le respect de la nature, pourtant personne ne nous paye aujourd’hui pour ces services rendus » explique Loic Madeline, secrétaire national en charge de la PAC à la FNAB.

En 2017, le gouvernement décide de supprimer l’aide au maintien, seule rémunération des services rendus par les agriculteurs biologiques. « C’est simple, entre la précédente PAC et la nouvelle PAC on est passé de 202 euros d’aides environnementales moyennes par hectare et par an à 92, alors que la société veut plus de verdissement, on nous rémunère encore moins qu’avant pour le faire »

La FNAB demande :

Un nouveau plan d’urgence à la hauteur des pertes subies par les filières, à savoir plus de 250 millions d’euros par an depuis deux ans.

Une reconnaissance des paiements pour services environnementaux avec une hausse de l’écorégime bio à 145 euros par hectare et par an.

Le juste prix, c’est celui qui prend en compte les coûts de production.

Les agriculteurs biologiques, comme les autres, ont subi ces dernières années la hausse des charges dont le prix des carburants. Pourtant, dans les négociations commerciales les hausses de prix sont refusées aux producteurs biologiques, alors que le prix final au consommateur augmente. Pire, les prix d’achat s’écroulent dans plusieurs productions. « En bio, la loi EGAlim est tout simplement inefficace. Les coûts de production ne sont pas pris en compte pour fixer le prix et surtout, nous n’avons aucune donnée sur les marges des différents intermédiaires entre nous et le consommateur » explique Philippe Camburet, président de la FNAB.

La FNAB demande :

  • que les pouvoirs publics fassent respecter la loi EGAlim
  • que les coûts de production servent de référence à la fixation des prix d’achats
  • et que les marges nettes des intermédiaires agro-industriels sur les produits bio soient rendues publiques.

Contacts presse FNAB:

Philippe CAMBURET, président de la FNAB

Loïc MADELINE, Secrétaire National Aides FNAB

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).