« Le front des élus pro-collectivité territoriale s’élargit »

BATERA!Pendant la campagne des municipales, la plateforme Batera avait adressé un questionnaire aux candidat-e-s autour de deux questions claires et précises :

• Êtes-vous favorable au projet d’une Collectivité territoriale à statut particulier pour le Pays basque, tel que défini et adopté par le Conseil des Élus le 24 octobre 2012 ?
• Êtes-vous favorable à la mise en place d’une politique linguistique au niveau communal accordant à la langue basque une reconnaissance et une place dans la vie publique, en favorisant son apprentissage, son utilisation et sa promotion auprès des tous les habitant-e-s ?

Le panorama laissé par ces élections est source d’espoir et de satisfaction. En prenant en compte les maires ayant signé l’appel à la manifestation de Mauléon de novembre dernier ainsi que les réponses données pendant la campagne ce sont 90 maires qui se sont prononcés favorablement sur le dossier de la Collectivité. Une douzaine d’autres maires pourrait les rejoindre également. Si l’on regarde de plus près les 10 présidents d’intercommunalités, 8 ont été interrogés et 5 sont favorables. Les deux autres présidents n’étant pas maires n’ont pas eu l’occasion, pour l’instant, de se prononcer.

On peut donc dire que le front des élus pro-collectivité territoriale s’élargit en gagnant notamment du terrain dans les communes les plus grandes.

S’agissant de la mise en place d’une politique linguistique municipale, 64 maires actuels se sont engagés. Ceci doit permettre de faire avancer l’utilisation et l’apprentissage de l’euskara dans nos mairies pour les 6 prochaines années.

Aucune raison d’abandonner

Si la nomination de Manuel Valls à Matignon ne peut en aucun cas être considérée comme une bonne nouvelle concernant le dossier de la Collectivité Territoriale, les annonces du nouveau premier ministre sur l’organisation territoriale laissent présager de nouveaux changements en profondeur.

La nouvelle réforme constitue un énième changement de cap dans la politique menée par les socialistes depuis 2012. D’un premier projet de loi, le texte de Marylise Lebranchu avait déjà été divisé en trois chapitres distincts et aujourd’hui un nouveau texte doit venir redessiner le paysage administratif français. Il faut souligner que les réformes dépendront également des échéances électorales, puisque le cap de 2021 est évoqué et qu’entre temps de nombreuses élections rebattront les cartes.

Les intentions tendent plus vers une re-centralisation régionale plutôt qu’une vraie décentralisation. Cependant, la fin programmée des départements acterait la disparition des Pyrénées-Atlantiques, chose aujourd’hui impensable pour certains et qui est pourtant un préalable à la création de la future Collectivité Territoriale Pays Basque. Surtout, cette réforme aura le mérite de rouvrir le débat de l’organisation territoriale.

Des annonces à venir

Beaucoup de changements ont eu lieu depuis les municipales mais il semblerait que les trois ou quatre propositions travaillées par le préfet Durand soient toujours d’actualité. Ces propositions sont attendues et seront regardées de près par les acteurs du territoire.

Pour Batera, la Collectivité territoriale à statut particulier, prévue par loi, en lieu et place du département des Pyrénées Atlantiques, avec ses 8 compétences définies collectivement, son assemblée élue et son exécutif reste la solution la plus simple, la plus démocratique et celle qui bénéficie aujourd’hui du plus large consensus parmi les élus et au sein de la population.

A l’heure où les réflexions autour du prochain contrat territorial se terminent au sein du Conseil de Développement, les membres du Conseil des Elus vont se saisir du dossier et entamer les discussions avec les partenaires.

C’est dans ce contexte que Batera organisera une Assemblée Générale à l’approche de l’été.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).