Les obscurantistes sont de retour

Bascos-Arcolan

Le mercredi 23 novembre dernier à midi, le mouvement « Sens Commun » (courant de la Manif pour Tous au sein du parti « Les Républicains ») appelait à manifester à Pau (devant la Préfecture) pour demander le retrait d’une campagne d’affiches de prévention du Sida à destination des hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes. Campagne de prévention jugée par « Sens Commun » comme une atteinte aux bonnes mœurs et une incitation à l’homosexualité (sic).Ces faits constituent une véritable prise en otage de la lutte contre le sida qui continue malheureusement à tuer encore tant de personnes de part le monde; et cela sous des prétextes d’une bêtise sans limite…L’association des Bascos dénonce de tels comportements, symptômes des relents obscurantistes de plus en plus puissants dans notre pays. L’association appelle tous les humanistes à s’engager pour éviter que de telles d’idéologies envahissent l’espace public.

Le mercredi 23 novembre dernier à midi,  le mouvement « Sens Commun » (courant de la Manif pour Tous au sein du parti « Les Républicains ») appelait à manifester à Pau (devant la Préfecture) pour demander le retrait d’une campagne d’affiches de prévention IST/VIH (ministère de la santé et sida info service) à destination des hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, affiches sur lesquelles on peut distinguer deux hommes enlacés.

Cette campagne de prévention est jugée par « Sens Commun » comme une atteinte aux bonnes mœurs, une incitation à l’homosexualité (sic) et surtout comme quelque chose pouvant heurter la sensibilité des enfants, enfants qu’il faudrait protéger de ces images. Certaines communes comme Angers ou Aulnay sous Bois ont exigé le retrait de ces affiches de prévention de l’espace public. Ailleurs des visuels ont été vandalisés.

Ces faits constituent une véritable prise en otage de la lutte contre le sida qui continue malheureusement à tuer encore tant de personnes de part le monde; et cela sous des prétextes d’une bêtise sans limite…. Mais la symbolique est là: alors que dans quelques jours ce sera la journée mondiale contre le Sida, c’est bien une campagne de prévention que l’on tente d’étouffer .

Pour l’association des Bascos ce sont véritablement des ressorts homophobes qui sont à l’origine de la censure en cours : le refus de la visibilité de couples homosexuels dans l’espace public.

L’association des Bascos dénonce de tels comportements, symptômes des relents obscurantistes de plus en plus puissants dans notre pays.

L’association appelle tous les humanistes à s’engager pour éviter que de telles d’idéologies envahissent l’espace public. L’association déplore aussi que trop d’ hommes politiques se laissent aimanter par de telles approches obscurantistes . Il n’est pas inutile de rappeler ainsi que le candidat François Fillon, dont Sens Commun est un soutien à la primaire de la droite et du centre, considère, dans ses 15 mesures phares, comme prioritaire de retirer des droits aux familles homosexuelles ; ce même candidat insinuant par ailleurs que le mariage pour tous est une « expérimentation sociétale hasardeuse »

Bascos-Arcolan1Pour toutes ces raisons, les Bascos et son antenne paloise, Arcolan, ont appelé à dénoncer l’initiative de Sens Commun et à se rassembler près de la Préfecture, place Clémenceau, mercredi dernier à 12h15, munis de pancartes, de photos de couples homosexuels et de messages anti obscurantistes. Le rendez-vous de Sens Commun à la Préfecture a été annulé et nous restons dans l’attente la décision de la ville de Pau concernant les affiches.

Au-delà l’association des Bascos entame une mobilisation qui se développera dans les jours et semaines à venir et notamment dans la période électorale qui s’ouvre et cela tant sur le Pays basque que le Béarn.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).