L’information selon les journalistes

10000migrantsmortsCommentant les données de son baromètre annuel sur la perception des médias par les Français, le journal La Croix écrivait en janvier : la perception de l’indépendance des journalistes vis-à-vis du pouvoir atteint son plus mauvais score, 24 % des Français seulement jugeant qu’ils résistent aux pressions.

Qu’en est-il après ces mois de campagne électorale où nous avons surconsommé de la production journalistique jour après jour. Nous avons su le prix exact des pantalons de Fillon, leur marque. Si leur laine était de Behorlegi ou du Cachemire. La somme touchée par ses filles, au centime près. Pour nous, pauvres béotiens qui n’avions pas compris le sens profond de la disparition du “!” après “en marche”, les plus grands spécialistes Parisiens se sont mobilisés pour éclairer nos esprits attardés.

Tous les journalistes d’investigation, (ceux qui écrivent des livres, faute de pourvoir s’exprimer dans leur média sans doute) se sont mis à la recherche de ce jeune homme qui était derrière Macron au Louvre. Ça y est. On le connaît ! Même ceux qui ne regardent jamais la télé, comme moi, savent qui c’est ! C’est Morgan ! La France est sauve ! Nous savons aussi que Macron s’est promené sur un command-car. Qu’il a posé sa main sur la nuque de je ne sais plus qui. On voulait des faits. Eh bien ! On en a eu. Ne dites donc pas que vous n’avez pas été informés.

Mais, chose curieuse, personne n’a demandé à Macron où sont passés les 41 milliards donnés au patronat par son ami Hollande (sur les conseils d’Emmanuel ?) pour créer des emplois. Ce qui est sûr c’est que nous nous trouvons avec autant de chômeurs que par devant.

Ancien de Rotschild, les arcanes des sentiers menant aux paradis fiscaux n’ont évidemment aucun secret pour lui. Justement, personne ne lui a posé de question indiscrète sur ces jardins d’Eden. Entre Morgan et le command-car d’un côté, les chômeurs de l’autre, il y a quand même des priorités. Pas de question non plus sur le mariage Hulot l’écolo avec Philippe ci-devant lobbyiste d‘Areva. Etaient-il de ceux qui ont protesté contre la déportation des singes macaques, loin de chez eux, au zoo de Labenne ?

Tellement obsédés par ces questions essentielles, personne ne lui a demandé comment il comptait arrêter la vague d’émigration qui se heurte à la Méditerranée : en deux ans, 10.000 cadavres au fond de la mer. Officiellement. Sans compter ceux qui crèvent de soif pendant la traversée du Sahara, cette merveilleuse étendue de sable qui fait rêver les poètes : personne, même le journaliste le plus affuté, n’a aucune idée de leur nombre ! Dans le journal de l’Ascension, cinq colonnes pour les cochons des abattoirs de Mauléon qui ont mobilisé la France. Dix demi-lignes pour des dizaines d’immigrés noyés la veille, femmes et enfants pour la plupart ! Ce sera autant de nègres et de bougnoules qui ne nous envahiront pas. Mais sans eux, qui balaiera les couloirs du métro? Quel médecin dans nos déserts médicaux? Il y a toujours des gens pour poser des questions idiotes. “Bien faire et laisser braire” disait le sage d’Alesia.

Il y avait quand même plus urgent et ils s’en sont occupés. Nous avons subi un matraquage inimaginable nous mettant en garde contre le péril imminent, Le Pen. Nous étions à la veille de l’avènement d’un deuxième Hitler. Et du matin au soir nous avons subi un bourrage de crâne continuel : “Attention ! Elle risque de gagner!”

Tous ces “journalistes” étaient parfaitement conscients qu’il n’y avait absolument aucun danger. A 63% contre 37%, elle ne pouvait rattraper le retard. Pourquoi donc nous a-t-on sans cesse assenés, du matin au soir, de slogans qui n’avaient même plus l’apparence de l’information ? Ces lobbies que Macron connaît bien, auraient-ils agi en sa faveur comme l’ont suggéré des esprits tordus ? Le CSA aurait-il décompté seulement le temps de parole de chaque candidat, oubliant les heures de propagande ?

Par ailleurs, je suis étonné de voir que tout à coup, l’on accepte si facilement le gouvernement à coups de 49/3, subitement si efficace, et pourtant si décrié il y a quelques mois à peine. Pourquoi élire des députés s’ils n’ont pas droit à la parole? Supprimons-les, ça ira encore plus vite et assurera des économies.

Et dire que les votes blancs et nuls ont atteint un record historique ! Pauvres minus inconscients ! Mais que donnera le baromètre de La Croix, l’hiver prochain ?

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).