L’intelligentsia parisienne

DroitdeVote

Vendredi soir j’ai écouté le club de la Presse d’Europe 1. Etait invité Boualem Samsal, un écrivain Algérien inquiet de l’expansion de l’islamisme radical, expansion qu’il croit inévitable. Ses interlocuteurs l’étaient aussi qui parlaient de « hordes » envahissant l’Europe au sujet des ces malheureux qui n’ont pas d’autre choix que de quitter leur pays, chassés par la guerre ou la misère. Ils les prenaient pour le cheval de Troie de l’islamisation!

Ce vocabulaire était-il là pour provoquer un peu l’interviewé? Les journalistes n’avaient pas le même point de vue que lui sur la solution. Celui-ci pensait qu’il faut faire évoluer les esprits, ce qui demande du temps. Les autres plus pressés, proposaient des lois contraignantes. Quelques minutes auparavant ils critiquaient les lois contraignantes des religions. C’était donc pour les remplacer par les leurs, bien plus contraignantes car elles faisaient appel pour les récalcitrants aux interdits et à la puissance de la mondialisation.

Les journalistes des salons du 16ème voudraient que le monde entier soit à leur diapason. Puisque nous sommes en démocratie, la démocratie doit régner sur toute la surface de la terre.

Ces donneurs de leçons oublient qu’il nous a fallu attendre 1848 pour passer du suffrage censitaire au suffrage universel. Jusque là c’était pardonnable mais puisque nous avons franchi le pas, il est inadmissible que certains pays ne l’aient pas fait la même année. Le vote des femmes en 1945! Jusque là on passe l’éponge mais à partir de là plus question. L’égalité des  femmes aux postes élus en 2014 ? Ce doit être une date impérative pour tout peuple qui se dit civilisé. Le voile? Il n’y a pas un siècle, les religieuses le portaient chez nous, sans que cela ne gêne personne. Mais c’est fini. Donc terminé aussi pour les femmes musulmanes ici et en Algérie.

Après avoir reproché aux religions d’avoir forcé les gens dans le passé, les journalistes d’Europe ne comprenaient pas que Boualem ne soit pas d’accord pour forcer les Algériens à évoluer avec nous… Ils sont pour la laïcité, le respect des autres, mais dans la mesure où ce sont les autres qui doivent nous respecter. D’accord ! La démocratie est le système politique le moins mauvais, mais comme nous l’avons dit, il nous a fallu du temps pour évoluer. Mais il est tout à fait normal d’envoyer des mirages en Lybie pour abattre le dictateur Khadafi. Suite à quoi, c’est la guerre civile en Libye et ses armes sévissent maintenant au Mali, au Niger et au Nigéria. Pour ce qui est de la Syrie, la France a réalisé la prouesse d’armer Daech parce qu’un dictateur ne lui plaisait pas.

Quand comprendra-t-on que nous ne sommes plus à l’ère coloniale où les blancs se considéraient seuls possesseurs de l’unique vérité, chargés de la mission sacrée de civiliser le monde entier en imposant partout et à tous, leurs valeurs, vraies ou supposées ? D’y faire régner « leur » ordre. Et si nous lavions notre linge sale avant d’aller faire la lessive chez les autres ? Le  voile islamique nous choque ! Sommes-nous choqués de voir des femmes faire des kilomètres pour porter sur la tête de l’eau… qui n’est même pas potable? Que la mortalité infantile soit de 174/1000 en Afrique subsaharienne alors que nous sommes en dessous des 10/1000? Que 800 millions de gens souffrent de la faim? Que notre PIB soit de 44.000€ contre 690 au  Niger qui nous fournit l’uranium pour notre électricité bon marché? Nous parlons d’immigration sélective quand nous leur fauchons la moitié de leurs rares médecins pour nos “déserts” médicaux, mais si l’un de nos universitaires quitte le pays, ce sont des protestations contre la fuite des cerveaux.

On se donne bonne conscience en soulignant les défauts des autres. Nous avons une poutre dans l’oeil et nous prétendons enlever une brindille de celui du voisin.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « L’intelligentsia parisienne »

  1. Cher Xipri,
    lorsque vous écrivez que le club de la Presse d’Europe 1 est à la fois l’intelligentsia parisienne et les salons du 16 ème, vous êtes aussi caricatural que les gens que vous dénoncez. Il y a plein d’autres journalistes à Paris ! Europe 1 est une radio « commerciale » (c’est comme cela qu’elle est définit), qui appartient à Lagardères depuis 1974. Ceci explique en grande partie son contenu. Elle n’est pas basé dans le 16° mais dans le 8°.
    Merci

Les commentaires sont fermés.