Négociations budgétaires

Le député d’EHBildu Oskar Matute, négociateur au parlement pour le financement de nombreux projets. Mertxe Aizpurua, porte-parole d’EHBildu au parlement espagnol.
Le député d’EHBildu Oskar Matute, négociateur au parlement pour le financement de nombreux projets. Mertxe Aizpurua, porte-parole d’EHBildu au parlement espagnol.

EH Bildu et PNV sont à la manoeuvre et en rivalité. Ils redoublent d’efforts pour faire pression sur le gouvernement socialiste et ont obtenu le maximum possible en échange de leur approbation du budget de l’État espagnol par le parlement le 24 novembre.

Leur motivation est d’autant plus vigoureuse que la législature s’achève et personne ne peut dire si après les élections législatives de novembre 2023, le prochain gouvernement espagnol aura besoin des voix des députés basques pour obtenir une majorité.

Les deux partis affichent leurs trophées respectifs. Après avoir obtenu le gros morceau, la négociation du « cupo » fiscal dans des conditions acceptables, le PNV a signé un accord de principe pour la création d’une sélection officielle basque en matière de pelote et de surf. Mais ce n’est que la première étape d’un long processus dont l’issue favorable n’est pas garantie.

Le reste s’apparente à une liste à la Prévert : financement des transports publics, droit de renégocier les marchés publics en raison de l’inflation, aménagement de l’embouchure de Bilbao, extension du musée Guggenheim à Urdaibai, travaux au château d’Amaiur, restauration d’un haut fourneau à Sestao, programme de recherche en matière de traction électrique et hydrogène, lutte contre les inondations, usine de retraitement des eaux, construction de passages à niveau, accroissement de la cadence des trains de proximité, etc.

Avec une enveloppe de 70 millions, le négociateur du parti, Aitor Esteban, estime que 70 % de ses demandes ont été « raisonnablement » obtenues en faveur d’Hegoalde.

EH Bildu n’est pas en reste : l’augmentation des loyers sera limitée à 2 % jusqu’au 31 décembre 2023 et les retraites seront augmentées de 15 %. 450.000 personnes, en particulier les femmes, bénéficieront de 70 € supplémentaires par mois. Douze millions d’euros sont attribués aux enfants victimes de la terrible Talidomide. Est décidée la création de 200 postes supplémentaires de médecins généralistes, la Navarre bénéficiera du transfert de la compétence en matière de circulation routière, 3,5 millions faciliteront la circulation par le biais d’ascenseurs à Elantxobe, 600 000 € sont attribués à la création d’un mémorial des victimes du 3 mars 1976 à Gasteiz, trois millions d’euros pour faire du fort-prison San Cristobal en Navarre un lieu de mémoire, 300 000 € pour le développement des fouilles à Irulegi, un million d’euros permettront la digitalisation des radios bascophones, 250 000 € pour la promotion du cirque en euskara, 4,5 millions pour les laboratoires de recherche des universités de Navarre, d’Arrasate et du Pays Basque, en particulier concernant le développement des énergies marines, 2,2 millions pour la gestion des déchets et la sauvegarde de sites naturels, 1 million pour connecter la « voie verte » de Bergara-Lizarra avec celle de Plazola, deux millions pour financer la rénovation du théâtre Leku à Laudio, etc.

La principal succès dont se félicite EH Bildu concerne la gestion de l’impôt appliqué aux banques, aux énergéticiens (électricité, hydrocarbure) et aux grandes fortunes. Il fera désormais partie des compétences fiscales basques.

L’affaire a fait l’objet d’une polémique avec le PNV qui négociait de son côté ce transfert. Finalement, le gouvernement socialiste a préféré sceller l’accord avec EH Bildu, un sacré pied de nez.

La démarche ne manque pas de sel lorsque l’on sait qu’après les prochaines élections forales et municipales de mai 2023, une alliance EH Bildu, PSOE et Podemos mettrait en péril l’hégémonie du PNV.

En Navarre, EH Bildu a trouvé un accord budgétaire pour soutenir, sans y participer, le gouvernement de la province dirigée par une socialiste.

Dans la communauté autonome, EH Bildu a unilatéralement rompu le 21 novembre les négociations budgétaires avec le PNV qui dirige les trois provinces en alliance avec le PSOE. Ambiance.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).