StèleLGV

Projet LGV : le CADE salue la décision courageuse de la CAPB

Tribune Libre - CADE - Après plusieurs années de tractations opaques, le projet de LGV dit « GPSO » a resurgi. Malgré le fort rejet des populations, malgré les études indépendantes corrigeant sévèrement les estimations de trafic et de gains de temps qui conditionnaient ce projet, malgré l’avis défavorable d’une vingtaine de commissaires enquêteurs, malgré l’avis du Conseil d’Orientation des Infrastructure souhaitant l’aménagement de la voie existantes à moindre coût pour un même résultat, la vanité du président de Région le conduit à tenter de passer en force. Le tout pour l’instant, chiffré à plus de 14 milliards d’euros.
Aujourd’hui des institutions régionales, départementales ou locales ont accepté de se faire vider les poches par un projet destructeur. Parfois en trainant les pieds, parfois en essayant timidement de poser quelques conditions, ces collectivités ont cédé aux ordres du vieux monde. Mais l’unanimité de la croyance aveugle en un progrès qui broie les territoires se fissure. Aujourd’hui nous saluons ici la décision courageuse de la Communauté d’Agglo du Pays Basque. Le samedi 18 décembre elle a rejeté ce principe même de la ligne nouvelle TGV. (...)

WagonIsolé

Parlons sérieusement du mur de camions

1 Commentaire
Victor Pachon - Chaque fois qu’il en a l’occasion, Monsieur Rousset nous explique doctement qu’une LGV, en libérant les voies existantes, développerait le fret ferroviaire et réduirait le mur de 10.000 camions sur l’autoroute (il y en a un peu plus de 8.000 et c’est déjà trop, inutile d’en rajouter artificiellement 2.000 de plus). Il ajoute que le troisième rail posé côté espagnol ferait exploser les échanges ferroviaires de marchandises de part et d’autre de la frontière, une véritable baguette magique !
En se présentant comme le champion du fret ferroviaire contre les camions, Rousset occulte qu’il s’est obstiné à imposer l’autoroute A65 (la moins fréquentée et la plus chère de France) et qu’il a récemment soutenu une motion pour maintenir la navette aérienne Bordeaux-Paris.
BieloRussie&Pologne

Egalité ?

Xipri Arbelbide - Les photos ont fait le tour du monde. Des centaines d'émigrés bloqués à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Pourquoi les Polonais les laissent-ils crever de froid à l'air libre en cette saison? Pourquoi Biélorusses, Russes et Turques les amènent-il à la frontière de la Pologne ?
Ne seraient-ils que de simples instruments qui permettent à un côté et à l'autre de régler leurs comptes personnels ? Ce qu'il y a de bon, c'est que cela augmente les tirages et fait monter les audimats sans compter que les téléspectateurs bien installés dans leurs divans sentent monter leur adrénaline. (...)
AmarenSua

Amaren Sua

Tribune Libre - PATXI SAEZ BELOKI soziolinguista eta Euskaltzaindiko Sustapen batzordeko kidea - Abeduaren 3a den Euskarararen Nazioarteko Egunaren karietara - Munduko herri eta hizkuntza guztiek irudiak, sinboloak eta metaforak sortzen dituzte bizi dutena eta gertatzen zaiena adierazteko. Hain zuzen ere, gizakiek sortutako esanahi, irudi eta sinbolo horiek osatzen dute munduko herrien kultura eta, azken batean, sortzen dituzten metafora horiek —irudi horiek— bizi duten egunerokotasunaren azalpen sinbolikoak dira.
Euskararen hiztun-herriak baditu bi sinbolo, baditu bi metafora bikain, bere herri-egoeraren berri ematen dutenak: Aitaren Etxea eta Amaren Sua. (...)
EnracinnerRésistance

Enraciner la résistance

Tribune Libre - Hartzea Lopez Arana - Pas de doute, la manifestation du 20 novembre dernier à Baiona a été significative à plusieurs égards. Tout d’abord par son importance, signe d’un malaise grandissant concernant les personnes et les thématiques touchées.
Révélatrice aussi par son mode d’agencement et les voix qu’elle a faite résonner, point d’orgue ou de départ de futures mobilisations diverses. (...)
Aniztasuna

A quoi sert une langue ?

1 Commentaire
Tribune Libre - Michel Feltin-Palas - Si elle permet notamment de transmettre une information et de trouver un emploi, toute langue est aussi et avant tout un objet de culture et un moyen de penser différemment.
(...) toute langue est une richesse et toute standardisation culturelle une régression. (...)
Jean-Luc Berho, Président du comité d'organisation des Entretiens d'Inxauseta.

Vivre et se loger au pays

Tribune Libre - Jean-Luc Berho, Président du comité d'organisation des Entretiens d'Inxauseta - Les difficultés de logement sont telles au Pays Basque qu’une mobilisation s’organise à l’initiative d’associations et de citoyens qui formulent des propositions d’action et appellent à manifester.
Il serait illusoire de penser que seul l’établissement de constats et de propositions, aussi pertinentes soient-elles, permettrait de franchir les différentes étapes qui conduisent à la réalisation (projet de loi, arbitrage budgétaire…). La mobilisation de la société civile est nécessaire et manifestement le Pays Basque en a aujourd’hui urgemment besoin. (...)
ALDA

Après à peine un an d’existence, Alda se renforce et se réorganise !

Alda - Samedi 9 octobre, Bayonne - Après une année à peine d’existence, le nouveau mouvement Alda, de défense des milieux et quartiers populaires, a profité de son assemblée générale pour se ré-organiser et renforcer ses équipes. L’objectif est de mieux répondre à l’afflux croissant d’activités et de sollicitations auxquelles l’association doit faire face.
L’adoption du rapport moral a permis de mettre en valeur une année d’activités intenses, et de premières victoires encourageantes. Plus que jamais, Alda croit qu’il est possible de changer les choses ! (...)
LGV1

LGV, NON ! Plan pluriannuel TER et FRET, OUI !

Tribune Libre - Julien Delion, porte parole Génération.s Pays Basque, militant syndical - Les institutions doivent décider en 2021 et 2022 de la politique « mobilités » des 30 prochaines années : TER, TGV, Mix ferroviaire, Nouvelle LGV ? Nous sommes à la croisée des chemins.
Le projet de LGV tient tout simplement à la relation inter-pays, Bordeaux-Madrid, en desservant peu ou pas les territoires. Ce Grand Projet du Sud Ouest passerait totalement à côté des enjeux environnementaux et mobilités locaux, il enclaverait encore plus le territoire Sud Landes Béarn Pays Basque ... (...)
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video