Questions aux scientifiques

Le travail des enfants derrière la production de smartphones et de voitures électriques
Le travail des enfants derrière la production de smartphones et de voitures électriques

J’ai lu le long avertissement sur notre avenir que vous, 15.364 scientifiques de 184 pays, vous venez de publier : un catalogue de lieux communs que n’importe quel Lambda s’intéressant à la question connait déjà.

J’aurais aimé que des scientifiques fidèles à la loi “cause-effet” abordent la question sous cet angle. Quelle est la cause de ce que vous appelez l’échec ? Mais rien.

Contrairement à vous, je ne fais partie d’aucun brain-trust ou think-tank composé d’ingénieurs, chercheurs ou autres spécialistes sortis de Polytechnique, Normale Sup, ENA, Cambridge, Harvard ou autre Stanford, je n’ai jamais été invité à Davos. C’est de mon petit Pays Basque avec un QI qui n’arrive pas à la cheville du vôtre, que j’ai essayé de trouver une approche de réponse à cette question essentielle : comment sommes-nous arrivés au bord du gouffre ? Qui nous y a menés?

Ce n’est pas Manez, le brave karlos de Mendiburia. Les seuls engins modernes dont il dispose sont le transistor qu’il avait acheté pendant la guerre d’Algérie et sa vieille mobylette Roquebert, marque disparue depuis un demi-siècle (vous n’aviez pas encore conçu l’obsolescence programmée): il ne s’en sert qu’une fois par quinzaine pour aller au marché de Hazparne.

Vous déplorez les GES. Mais qui a inventé le moteur à essence premier émetteur de GES ? Puis le diesel (encore pire), sans oublier cet ingénieux bitoniau qui empêche les contrôleurs de déceler la pollution rejetée par le diesel ?

Manez ?

J’ai lu dans Les Echos, qui n’est pas un quotidien d’extrême gauche, que la pollution cause plus de 500.000 morts par an en Europe. A côté, Staline est un enfant de choeur!

Vous avez réussi la prouesse de faire voler le fer. Dispensée de la taxe/carburants pour rentabiliser l’aéronautique, chaque jour, plus de 100.000 avions jettent leur merde sur nos têtes. Et vous sablez le champagne pour les 430 nouveaux Airbus/320 et les commandes record du salon de Dubai !

Qui a maîtrisé (comme c’est bien dit !) l’atome ? On lui doit ce record inégalé dans l’histoire de l’humanité : 100.000 morts en une seconde ! Serait-il exagéré de parler d’assassinat de masse? A qui devons-nous l’usage “pacifique” de l’atome à Tchernobyl et Fukushima ? Les déchets, il suffit de les jeter devant ma fenêtre dans le golfe de Bizkaia, à côté des 4.000 tonnes anglaises qui y sommeillent déjà.

Qui a inventé le glyphosate, zwitterionique comme vous le dites si bien, et surtout obligatoire (avec le cancer joint) pour les paysans qui ne veulent pas gagner moins de 300€/mois.

Je passe sur sa contribution à la disparition de plantes, que vous déplorez curieusement.

Vous travaillez à fond la caisse sur les voitures propres, tout en sachant que 40.000 gamins et gamines, âgés parfois de 7 ans, travaillent au Katanga, dans des conditions effroyables à l‘extraction du cobalt qu’il vous faut pour les piles, dixit Amnesty International.

Vous travaillez à fond la caisse
sur les voitures propres,
tout en sachant que 40.000 gamins et gamines,
âgés parfois de 7 ans, travaillent au Katanga,
dans des conditions effroyables
à l‘extraction du cobalt
qu’il vous faut pour les piles,
dixit Amnesty International.

Qui a inventé le médiator et ses 1.800 morts ? Le prion qui a tué 200.000 vaches folles et plus de 200 humains ? Que dire de l’amiante et ses dizaines de milliers de morts, de l’huile frelatée et ses 1.200 morts en Espagne. Et je cite pour mémoire, poulet aux hormones, sang contaminé, oeufs au fipronil, poulets à la dioxine, le Vioxx et ses 44.000 décès… autant de productions des scientifiques.

Le doping existerait-il sans ces laboratoires sophistiqués qui le conçoivent?

Je pourrais continuer.

Vous êtes inquiets pour notre nourriture. Qui donc a conçu et construit ce monde qui bouffe chaque année près de 10 millions d’hectares de terres agricoles pour construire autoroutes, aéroports, résidences secondaires et logis pour les paysans forcés de vider leurs villages ? Qui a inventé la civilisation des mégapoles ? A qui devons-nous ce système économique qui vend à Bayonne des fayots récoltés en Chine moins cher que ceux d’Iholdi ? Qui depuis plus de 40 ans ne peut tourner sans une masse de chômeurs de 8 à 12% ? Sans l’immigration de centaines de milliers de nègres et de bougnoules dont on ignore combien de milliers se sont noyés dans la Méditerranée ou l’Océan, combien ont crevé dans la traversée du Sahara, sont vendus esclaves.

Le 26/11, mon quotidien a consacré 12 cm2 à 30 migrants noyés et 40 disparus, contre le gros titre en première page pour le match nul du rugby français.

Que penser de l’économie du sixième pays le plus riche du monde qui a produit l’an dernier 501 clochards (dénombrés) morts sur la rue ?

C’est Manez qui a pensé tout cela?

Réduire les inégalités de richesses , dites-vous. Mais vous pompez chez les pauvres le peu de cadres dont ils disposent, y compris les médecins : si j’en crois le CNUCED il y a plus de médecins béninois en Ile-de- France qu’au Bénin. Vous rêvez d’immigration sélective… et vous déplorez la fuite des cerveaux dans l’autre sens.

La grande mesure que vous préconisez à quatre reprises est le contrôle des naissances… là-bas ! Mais c’est nous qui polluons, pas eux ! Un Français en moins et la consommation baisse 45 fois plus qu’avec un Nigérien en moins (PIB: 44.000€ contre 980€). Vos ethnologues, anthropologues et sociologues ne vous ont-ils pas dit que si une retraite substantielle vous est assurée, ils n’en auront aucune là-bas ? Leurs vieux jours sont à la merci du nombre d’enfants qui les prendront en charge. Et avec quoi payer préservatifs et pilules quand on dispose de 2,8€/jour ? Vous les verriez bien se serrer la ceinture pour que nous consommions un peu plus ?

N’est-ce pas vous qui avez calculé que le quart le plus riche de l’humanité a fini de consommer pour septembre la production annuelle de la planète, destinée aussi aux trois autres quarts? Pourquoi parler de lutte contre la famine ? La famine diminuera la population ! Comme le manque d’eau potable ou de WC pour des milliards d’humains… là-bas

Il y a quelques années M. Brana un “X” de votre sérail, président du CNPF nous avait fait l’éloge de la croissance, aux Entretiens de Bayonne. Je lui avais demandé qui contrôlait cette croissance : “Il n’y a qu’en URSS que l’on contrôle. Ici, nous sommes en régime libéral”.

Vous avez mis en marche une machine incontrôlée et vous versez des larmes de crocodile pour éteindre l’incendie.

La religion marxiste a voulu imposer l’espérance du Grand Soir. Elle a disparu, laissant 90 millions de morts en ¾ de siècle.

Vous avez institué la religion du bonheur par la consommation. Les anciens dogmes périmés, vous les avez remplacés par les vôtres : la croissance et le progrès. Grace à vos plus éminents experts en communication et propagande, vous avez démocratiquement converti en un demi-siècle, un cinquième des terriens et accompli ce prodige à faire pâlir le Christ : être en passe de réussir l’envoi vers l’éternité, de la planète avec tous ses locataires.

PS – Eukara dakitenek irakurtzen ahalko dituzte gai honetaz ene bi liburu : Garapena gelditu 72 or, Maiatz 2017, eta Requiem 144 or. Elkar 2008

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « Questions aux scientifiques »

  1. « Vous avez mis en marche une machine incontrôlée et vous versez des larmes de crocodile pour éteindre l’incendie »
    Zinez uste duzu pertsona berberek egin zituztela bata eta bertzea?
    Definitu gabe « zientzilariak » nahasten dituzu meta berean.
    Nola nahasi alde batetik interes pribatu edo industrialen alde lan egiten dutenak, eta bertzaldetik klima eta ekosistemei buruz ikertzen dutenak?
    Nundik ateratzen duzu loturarik bien artean?

Les commentaires sont fermés.