Nicolas Goñi

Nicolas Goñi

Chercheur, membre de Bizi!, jardinier et chroniqueur radio

Euskaldun zaharberrituak

Euskara etxetik kanpo ikasi dutenak baina hasieran etxetik ere oinarri batzuk jaso dituztenak, nola izendatu behar dira? Euskaldun zaharrak ez dira, aktiboki ikasi behar izan zutelakotz, baina ez dira euskaldun berriak ere, etxean purruxka batzuk jasoz baitzuten.

Euskaldun zaharberrituek euskararekin duten harremanak zerbait kontatzen digu gure nortasunaren egoeraz eta bilakaeraz. (...)


Climat et identité

Cette année 2021 voit se succéder des catastrophes météorologiques à un rythme inédit.

Le “nouveau régime climatique” s’installe à sa façon chaotique, et nous pousse, collectivement, à faire un choix: quel genre de peuple voulons-nous être face à ce défi? (…)


Denak ala inor ez…

Joan den urtetik bizi garen pandemia hontan, amestutako “biharko mundua” eraikitzeko ahaleginak egiteko prest ote gara, atzoko munduaren arrakalak haunditu baino?

Iduri du Europako toki gehienetan oraino ez dutela ulertu prekarioenak prekaritatean utziz, kutsatzea ez dela geldituko. Herrialde txiroentzat xertorik ez bada birusaren hedapena ez dela sekula geldiaraziko. (…)


Guztien onura, arduraz, umiltasunez eta eskuzabaltasunez

Jon Maia bertsolariak erran duen bezala, pertsona baten bizitzaz mintzatzean gehien agertzen diren hitzak lurra, herria, bakea eta askatasuna baldin badira, dena errana da.

Bere gainetik guztien onura ezartzen zuen Mixel Berhokoirigoinek, arduraz, umiltasunez eta eskuzabaltasunez. Nik guti ezagutu dut, baina guti honetan eduki ainitz. (…)


Nations, frontières, identité et souveraineté

À l’heure où les crispations identitaires et les frontières étatiques se durcissent, quelles valeurs doivent guider nos réponses aux questions du XXIème siècle?

L’extrême droite a le plus de facilité à imposer, sur la question identitaire, ses cadres de pensée, ses concepts et jusqu’à son vocabulaire, tandis que la gauche ne fait que réagir au lieu d’être force de proposition. (...)


Aintzindariak

Gure ahozko tradizioan ere badago funtsik, XXI. mendeko krisia ulertzeko eta honen aurrean gure proposamenak eraikitzeko.

Xabier Lete aipatu ginuen aurreko batean, aldi honetan 1990 hamarkadako Dut taldeari emanen diogu behar duien tornuia. (...)


Perseverance

Sur cette planète où nous vivons, il y a encore du chemin avant que la vie soit digne partout, et sur ce chemin de nouveaux obstacles sont en train de s’ajouter à ceux que nos avions déjà. Pourtant, malgré le lent effondrement (moral, social et économique) de notre partie du monde et ses répercussions multiples, nous devons garder à l’esprit les atouts qu’il nous est encore possible de mettre en oeuvre pour construire notre souveraineté dans ce chaotique XXIème siècle.

Les 12 derniers mois marquent à de nombreux titres un point de bascule global entre un avant et un après, avec lequel devra composer une stratégie de souveraineté se voulant soutenable et solidaire.(...)


Inguru latz bat menperatu ala naturarekin bat izan?

Xabier Leteren Izarren Hautsa olerkia, batzuen arabera euskaraz sekulan idatziriko testu ederrena da. Eta bai, iduri du biziaren eraldatzeen historia labur hori kondatzeko euskara baino hizkuntza egokiagorik ez dela: erderaz nola adierazi adibidez bilakatu zen bizigai hain argi eta trinko? Testuan bertze horrelako hainbat pasarte eder eta argi, gure gizaki kondizioaz.

Naturarekin nahaspilatuak gara, hortaz ohartzeak eta horren ulertzeak klimaren aldeko borroka aberasten du. (...)


Reprendre pied

Il y a un peu plus de 15 ans, l’économiste Serge Latouche avait lancé le concept de pédagogie des catastrophes : les événements météorologiques extrêmes (comme la canicule de 2003) peuvent déclencher une prise de conscience générale de la gravité de l’évolution du climat, en nous faisant éprouver que le monde n’est plus comme avant.

Il semble que la suite lui ait donné plutôt tort, tant on peine encore aujourd’hui à prendre au sérieux, globalement, la gigantesque menace que représente la perte irréversible de l’équilibre climatique dont l’humanité a bénéficié depuis le néolithique. Malgré une catastrophe objective (la canicule de 2003 emporta de l’ordre de 70.000 vies sur l’ensemble de l’Europe, dont environ 20.000 en France et autant en Italie), il semble que nous ayons, collectivement, du mal à éprouver les catastrophes comme points de bascule entre un avant révolu et un désormais qui nous pose des problèmes nouveaux. (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video