Archives de l’auteur : Rémi Rivière


Le lehendakari c’est le peuple

En recouvrant la liberté, Arnaldo Otegi retrouve naturellement sa place de leader de la gauche abertzale.

Il sort même renforcé dans sa stature politique par cette longue captivité et il a toute latitude pour remettre son parti en ordre de marche et en bouleverser la culture selon un nouveau schéma stratégique.


Tourner sept fois sa langue régionale

Sans surprise, une proposition de loi visant à financer l’enseignement immersif des langues régionales a été écartée, ce mois de janvier au parlement. Un coup en douce des socialistes, pour un projet porté par un député écologiste, qui a suscité une réaction vive de la part du président du MRC, Jean-Luc Laurent.

Une sortie qui en dit long sur l’état d’esprit qui entoure encore l’article 2 de la constitution et une certaine vision du monde avec laquelle il faut encore composer.


L’épistolier mitrailleur

Alors que la plupart des commentaires d’articles sur Internet deviennent des défouloirs, bien loin des idéaux des premiers journaux en ligne, les chroniqueurs d’Enbata interagissent de plus en plus souvent avec leurs lecteurs par ce biais là.

Au prix d’une sévère modération.


L’art de la guerre

L’histoire de Laborantza Ganbara est affaire de conviction profonde, de ténacité, de raison et de passions. Mais cela ne suffit pas pour arracher une si belle victoire. Laborantza Ganbara a été un Art de la guerre, comme l’intitulé de cet ouvrage millénaire qui nous enseigne encore que la victoire ne vient que de la défaite de l’autre et que la défaite n’est due qu’à des erreurs.

Ce n’est pas l’enthousiasme qui a permis à Laborantza Ganbara “de vivre et d’exister en paix”, selon la formule de l’époque, mais une vraie stratégie de combat.


Le silence qui suit

Les poursuites contre le quotidien Egunkaria ont été définitivement abandonnées ce 14 octobre. Le quotidien basque est officiellement blanchi mais sans espoir d’indemnisation pour le préjudice subi.

Pas même auprès de la presse française qui continue à se taire.


L’Angleterre, tu l’aimes ou tu la kilt

Il y eut d’abord une percée folklorique, sur le ton du reportage. Cornemuses, tartans, whisky et kilts. Et la question que tout le monde se pose: qu’y a-t-il sous le kilt ?

Si la réponse tombe sous le sens, dans un pays où la brise de septembre fait déjà chuter le thermomètre à 8°, le regard obstiné de la presse européenne laisse pourtant un grand vide, à l’image de ses articles creux que l’ironie vient combler pour secourir la nudité de leurs auteurs.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video