A Urrugne, la messe est dite

PrintFriendly and PDF
Urrugne_DSC2573

un bureau de vote à Urrugne lors du premier tour des municipales 2014.

Daniel Poulou talonné par la liste abertzale de Philippe Larramendi. L’ancien maire d’Urrugne pendant 25 ans vit un scénario qui le surprend. Et lui déplait. Pour remédier à cet humble 26,49% qui le place à peine au dessus des 25,64% de Philippe Aramendi, soit 44 voix d’écart, Daniel Poulou s’est empressé d’annoncer son intention de « parler » avec Odile de Coral, la maire sortante et ses 34,4%. Un pas à franchir d’autant plus facile que les deux ennemis arborent la même bannière Divers droite. Mais un pas que Daniel Poulou se promettait de ne pas franchir il y a quelques jours. « La raison devrait l’emporter » a cependant consenti l’ancien député, comme pour se convaincre. Pour son électorat de droite, il préfère agiter le péril abertzale. Il est vrai que la liste de Filipe Aramendi a connu une belle progression, de 6 points. Essentiellement issue de la liste divers gauche de Renaud Lassalle qui chute de 7 points par rapport au scrutin de 2008. La droite conservant le même nombre de voix, plus de 60% de l’électorat. Bonne princesse, Odile de Coral a déjà jugé l’alliance avec son frère ennemi « idéale ».

Un commentaire

  1. Ramuntxo
    Publié le 26/03/2014 à 07:38 | Permalien

    et bien non, pas d’ alliance entre les partis de droites… La messe n’est pas encore dite , le sermon n’est même pas passé.. Irabazten ahal dugu!! Urrunak du etorkizun bat!