Municipales, les abertzale en force

PrintFriendly and PDF

Herriko EtxeakVoici qu’approche l’échéance des élections municipales des 23 et 30 mars prochain.

La loi électorale a changé. Toutes les communes de plus de mille habitants présenteront des listes entières, à parité, élues à la proportionnelle. Finis donc, dans les communes de moins de 3.500 habitants, le panachage et les candidatures individuelles. Cela entraînera une politisation de l’ensemble du scrutin et devrait donc favoriser l’expression abertzale jusqu’ici délivrée par la notoriété des candidats.

Par ailleurs, la gestion de l’intercommunalité, qui a pris une importance capitale dans la vie publique, découlera directement du scrutin municipal. En effet, l’électeur devra, dans un même mouvement, choisir les candidats de son conseil municipal et désigner les délégués de sa commune à la communauté de communes.

Les abertzale de gauche se préparent depuis près de deux ans à cette échéance majeure de fin mars. A l’initiative d’un groupe moteur autour d’Alain Iriart, Bil Gaiten tisse sa toile sur l’ensemble d’Iparralde. Jamais les abertzale n’auront participé aux élections municipales avec une telle ampleur et cohérence programmatique.

Nous reproduisons ci-dessous le socle de ses recommandations. Déjà une trentaine de communes présenteront des listes dans le cadre de la démarche Bil Gaiten avec, pour la grande majorité, une tête de liste connue pour son abertzalisme. La dynamique touche jusqu’aux terres de mission telle Le Boucau où un groupe tente de se constituer.

Voici, à ce jour, les communes de plus de 1.000 habitants où les abertzale se présenteront: Baiona, Angelu, Ahetze, Arbona, Azkaine, Arangoitze, Biriatu, Baigorri, Itasasu, Donibane Garazi, Kanbo, Ziburu, Hazparne, Hendaia, Lehuntze, Maule, Hiriburu, Senpere, Sara, Donibane Lohizune, Uztaritze, Urruña … A ces communes s’ajoutent des villages de moins de 1.000 habitants: Aiherra, Bidarrai, Lekuine, Muskildi…

Le socle commun de Bil Gaiten

Pour les Municipales 2014, la cohésion politique du mouvement abertzale de gauche doit trouver sa déclinaison dans les différents groupes locaux qui préparent actuellement les élections.

Ce document a deux objectifs et se décline donc en deux parties :

Les points incontournables qui constituent le minimum syndical d’une candidature abertzale de gauche et qui doivent être acceptés par tous les candidat-e-s abertzale et non abertzale présents sur les listes que nous composerons nous même ou auxquelles nous participerons.

Chaque ville ou village y ajoute sa liste de points incontournables propre à son territoire, les dossiers et enjeux en présence particulièrement sur les questions sociales et écologiques.

Les points incontournables concernant le territoire du Pays Basque nord.

  • S’engager en faveur de la résolution du conflit en Pays Basque.
  • S’engager et agir en faveur de la création d’une collectivité territoriale Pays Basque.
  • Garantir la territorialité : en attendant la création de la collectivité territoriale Pays Basque, veiller et s’opposer à toute tentative de régression ou de recul ou projet mettant en péril l’intégrité territoriale du Pays Basque sur le plan structurel (ACBA élargie au sud des Landes, réforme territoriale à venir…).
  • Participer de manière significative au développement de l’euskara, en encourageant l’apprentissage des habitant-e-s et des employé-e-s municipaux, et la promotion de la langue sur tous les supports de la municipalité, en favorisant la création des filières éducatives et périscolaires en basque pour les jeunes…
  • Encourager et renforcer les liens avec les acteurs institutionnels du Pays Basque sud.
  • Créer un conseil économique et social du Pays Basque nord et en faire partie.

Les points incontournables concernant le programme municipal sont à regarder commune par commune. Les groupes locaux interrogent le projet politique élaboré dans le cadre de Bil Gaiten et la réalité de leur territoire pour constituer leur programme et leurs incontournables.