Enbata


Du forum de Saint- Palais à la création de l’Agglomération

Le 23 juin dernier, le Conseil des élus du Pays Basque s’est réuni pour la dernière fois à Bayonne tournant ainsi la page des 25 dernières années qui auront permis au territoire de franchir un cap important dans son organisation et sa gouvernance. En effet, avec la création de la Communauté Pays Basque, c’est une nouvelle gouvernance qui prend le pas sur la forme associative portée jusque-là par le Conseil des élus, en collaboration avec le Conseil de développement. La revendication d’une institution pour le Pays Basque était à l’ordre du jour en 1992, mais il n’y avait pas de consensus assez fort à l’époque pour l’obtenir. D’où le dispositif imaginé, autour du Conseil des élus et du Conseil de développement.

Si pour certains, c’était une façon d’éviter l’institution, pour d’autres c’était le moyen d’y parvenir. Cette “ambiguïté” a permis à ce territoire d’avancer parce qu’il y avait (et qu’il y a toujours) une volonté affirmée des élus et de la société civile de construire ensemble le futur du Pays Basque. Une volonté aussi de vivre ensemble après les fortes tensions des années 80. Pour mieux comprendre ce qui s’est passé ce dernier quart de siècle, faisons un retour sur les dates clés qui ont vu les évolutions tant au niveau des projets que de l’évolution de la gouvernance. Nous publions ici la première partie du bilan dressé par Battitta Boloquy, directeur des services du Conseil des élus, qui vient de prendre sa retraite, présenté le jour de la dissolution du Conseil le 23 juin 2017. (...)


Une base de données sur l’église de Bascassan

Une base de données (http://bazkazane.blogspot.fr) consultable grâce à internet présente ce monument. Elle offre la plupart des informations disponibles à ce jour sur cette église et son environnement culturel.

Ellande Duny-Pétré qui a réalisé ce travail répond à nos questions. (...)


« Teorikoki euskaldunak » vs « Karrikan euskaraz »

Euskal Autonomia Erkidegoan1991 eta 2016 artean, 25 urtez 212.000 euskaldun gehiago dira, %24tik %33ra iganez. Ipar Euskal Herrian denbora berean, 8.700 euskaldun gutiago dira, %30etik %20,5era jautsiz. Hauxek dira Hego edo Ipar Euskal Herrian teorikoki euskaldunak kontsideratuak direnen ehunekoak.

Euskararen ezagutza teorikoa alde batera utziz, goazen erabilpenaren egoeraren ikertzerat. 2016an egin den 7. Hizkuntzen Erabilerari buruzko Karrika-Neurketaren emaitza nagusiak agertzen dituen Infografiak erakusten dituen lehen ondorio batzu atxemanen dituzue jarraian; Besteak beste euskararen kale-erabilera apaldu da Euskal Herrian azken hamar urteetan eta argi-itzalak badireka lurraldeka, euskararen kale-erabileraren bilakaerari dagokionez... (...)


L’estaca de Luis Llach

Chanson de résistance écrite en 1968 sous la dictature de Franco par Lluis Llach, l’estaca ou le pieu, est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Elle est devenue emblématique de la lutte pour l’indépendance, au même titre que l’hymne plus ancien Els Segadors. En 1976 dans son album Txalaparta, le chanteur basque Gorka Knörr tira de l’estaca une version qui, dès sa sortie, eut un immense succès.

Voici pour les lecteurs d’Enbata les textes des deux chanteurs, ainsi qu’un enregistrement de la version en euskara. A entonner entre amis ou lors de manifestations de solidarité… (...)


Bakea Euskal Herrian: Frantziako presondegien itzulia

Bagoaz, Etxerat eta Sare-k azaroaren 16-tik abenduaren 9-ra Frantses Estatuko presondegien itzulia antolatuko dute. Azken aste eta hilabeteetan, konponbidearen aldeko iniziatiba desberdinak sortzen ari dira gizarte zibilaren eskutik. Horren adierazle dira, apirilaren 8ko eguna eta Bakegileen iniziatiba ezberdinak. Bagoaz, Etxerat eta Sare-k elkarrekin eramaiten duten iniziatiba berri honekin Bakegileek bultzaturiko «Bakea Euskal Herrian: Orain presoak» ekimenari bere ekarpena egin nahi du "Denak gira bakegileak" aldarrikatuz.

Abenduaren 9a arte plantan emanak diren ekitaldi ezberdinen kausitzeko, sarean zabaldu da Dohaintza Deialdia (http://artisansdelapaix.eus/eu/dohaintza-deialdia). (...)


Zinegin, ez huts egin!

Azaroaren 16etik 19ra, Hazparnen, Eihartzea kultur etxeak eta Ttattola gaztetxeak elkarrekin antolatzen dute Zinegin festibalaren 6. edizioak bi helburu ditu. Euskarazko zinemagintzaren ezagutaraztea eta ekitaldi kultural horren karietara euskarazko sorkuntzari buruz eztabaidan aritzea. Mota guzietako filmak ikusten ahalko dira (dokumentalak, animazioak, fikzioak, esperimentalak).

Hara jarraian gustu guziendako eskaintzak izanen dituen programazioari buruzko xehetasun guziak. (...)


12. Lurraman… zer eta noiz?

Lurrama laborantza herrikoiaren 12. edizioa 2017-ko azaroaren 10, 11 eta 12an iraganen da Miarritzeko Irati erakustazokan, ostiraletik igandera. Laborariek eta 600 laguntzaileek hiru egunez 6000m² okupatuko dituzte. Publiko zabalarentzat erakusketak, animazioak, bazkari afariak eta konferentziak proposatuak izanen dira, beti ere Lurraman ezaguna den giro onean!

Baionan 5 edizio eta Miarritzen 6 eginik, Lurramak Euskal Herriko kostaldeko gertakari nagusienen artean kokatzea lortu du. Orain arte lortu duen arrakastak Lurramaren helburua egokia dela ongi adierazten du: etxaldeko kabalak, laborariak, kontsumitzaileak, heldu diren belaunaldiak, eta ingurumena zaintzen duen laborantza baten sustatzea! Jarraian aurtengo berritasunen aurkezpena (aurtengo ohorezko gomitak : PACAko laborariak, Bioaniztasuna, Lurramara heltzeko autobusak...) eta usaiako hitzorduetaz xehetasunak! (...)


En voulant être république nous avons appris à être peuple

Croire que la Catalogne pourra accepter de rester en Espagne par la seule peur des matraques et de la prison en dit long sur la conception de la démocratie qu'a le pouvoir espagnol. Enbata.Info publie ici un texte de David Fernandez, journaliste, ancien député de la CUP et militant indépendantiste, altermondialiste et internationaliste catalan, inlassable défenseur de la non-violence, du féminisme, de l'écologie, des migrants, de l'anti-fascisme... Écrit dans les jours qui ont suivi le référendum du 1er octobre, il aide à comprendre ce qu'est le processus catalan, et pourquoi la répression au lieu de le stopper ne fera que le renforcer.

Article publié le 7 octobre 2017 en catalan sur le site La Directa, traduit en espagnol sur le site Des Informemonos et traduit en français depuis l’espagnol par Marie Cosnay. (...)


Victoire syndicale et féministe après 360 jours de grève

Le syndicat ELA, Euskal Langileen Alkartasuna, la confédération syndicale majoritaire en Pays Basque Sud a confirmé le vendredi 27 octobre dernier une victoire hors norme suite à une intense mobilisation de plus de 2 ans incluant 360 journées effectives de grève menée avec 5 000 travailleur-ses, en très grande majorité des femmes, des maisons de retraite privatisées de Biscaye.

Alors qu’on entend souvent dire que «les grèves ne servent à rien», cette victoire totale a permis d’obtenir un partage concret du travail et des richesses avec une amélioration des conditions salariales et de travail (semaine de 35h00, prise en charge à 100% du salaire en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, augmentation des salaires, etc.). La lutte paie. Victoire éclatante d’une lutte emblématique à la fois au niveau syndical et au niveau féministe ayant permis de rétablir la dignité refusée à des milliers de travailleuses exploitées et sous-payées en Biscaye. (...)