Tartaro

Tartaro


Tartaro s’est étonné…

●●● qu’après 300 ans de disparition, le castor réapparaisse sur les bords de la Nive.

En pleine zone inconstructible...(...)


Tartaro s’est étonné…

●●● d’entendre un haut gradé de la gendarmerie affirmer qu’il entretient d’excellentes relations avec ses homologues espagnoles de la Garde civile “qui nous aident à lutter efficacement contre le nationalisme basque”.

Quand le nationalisme devient délit, la gendarmerie devient police politique ! (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que suite au développement des commerces spécialisés dans la vente de ce produit, le tribunal de Bayonne ait été saisi pour décider si la consommation de cannabis en tisane est licite ou pas.

Et en garbure ? (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que Manuel Valls ait participé le 10 février dernier à la manifestation aux côtés de Ciudadanos, du PP et du parti d’extrême droite Vox à Madrid, contre la politique des socialistes en Catalogne.

Vox populi, Vox dei...(...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que pour prévenir le risque de vagues submersives, la mairie de Biarritz mette en place un dispositif de protection spécifique sur le promenoir...

Pourra t-il contenir, fin août, les vagues subversives du G7? (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que l’Education nationale impose dans toutes les salles de classe la présence des drapeaux français et européen et de la Marseillaise.

Et à la récré on pourra jouer à la pelote avec l’Ikurriña ? (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● qu’opposé à la fermeture de la perception de Bedous, Jean Lassalle ait obtenu satisfaction en bloquant physiquement la camionnette qui emmenait les dossiers fiscaux à Oloron...

Hou hil député ! (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que le gouvernement socialiste espagnol se soit prévalu d'une loi franquiste de 1968 sur la sécurité des vols ministériels pour refuser de lever le secret sur le coût de ces vols.

Ces déplacements restent Franco de port... (...)


Presos : la ministre de la justice dit tout et même son contraire

La ministre de la justice Nicole Belloubet a reconnu vendredi une dimension politique dans la gestion juridique des dossiers des prisonniers politiques basques.

Dans une interview diffusée ce vendredi 11 janvier sur les ondes de France Bleu Pays Basque, la garde des sceaux a d’abord expliqué avoir “normalisé ce dossier”. (...)