Xabi Larralde

Xabi Larralde

Enseignant en économie, porte parole de Sortu.

El negocio se ha acabado

Pedro Sanchez s’est retrouvé dans une impasse à l’heure de faire passer son premier budget. Mais pourquoi convoquer des élections générales aussi rapidement et en semblant céder aux injonctions de la manifestation de la plaza Colón qui est pourtant loin d’avoir répondu aux expectatives de ses organisateurs ?

Crise gouvernementale à Madrid, élection générale aux Cortes, procès des indépendantistes catalans, négociations financières avec le PNV, telle est l’image printanière de l’Etat espagnol. (...)


Gilets jaunes : des maux et des mots

Une des vertus de la révolte des gilets jaunes est de réactiver des débats comme celui concernant l’injustice et les inégalités sociales. Un abîme sépare le discours des élites au service du pouvoir de la réalité dénoncée par les classes populaires.

Et le matraquage de la pensée unique est tellement puissant qu’on en vient parfois à douter des évidences qui jalonnent pourtant notre quotidien. (...)


Bilan de l’année 2018

Il n’est pas facile de dresser en quelques lignes le bilan d’une année…

Pour ce qui est de l’actualité de 2018 en Pays Basque, je retiendrai quant à moi trois éléments. (...)


Burujabetza, ekologia, kapitalismoa

Begibistakoak dira kapitalismoak ingurumenari eta gizartearen koherentziari egiten dizkien kalte ikaragarriak. Ba ahal da aterabiderik mundua bere bukaerarat laster eraman dezakeen itsukeriari aurre egiteko?

Ontasun komunalen inguruan molda daitezke alternatiba konkretuak. (...)


La consultation en Kanaky interpelle le Pays Basque nord

Le 4 novembre a eu lieu en Kanaky un référendum d’autodétermination.

Ce référendum ayant l’aval de l’ONU, l’éventualité d’une indépendance de la Kanaky a été validée par la communauté internationale. Cette dernière juge donc acceptable la création d’un Etat ayant une population de 270.000 habitants équivalente à celle d’Iparralde.(...)


Les regrets de Jean Grenet

En août Jean Grenet a octroyé une large interview au quotidien Berria. Cette interview est intéressante car elle permet de porter un regard rétrospectif sur les évènements de ces dernières années.

L’alternative municipale des bayonnais entre Jean Grenet et Henri Etcheto aurait été fatale à la création de l’intercommunalité Pays Basque. (...)


Karl Marx, le retour ?

Les commémorations de la naissance de Karl Marx sont l’occasion de mesurer la pertinence de ses analyses du système capitaliste dont les conclusions, près de deux siècles plus tard, se vérifient encore à notre époque.

Pour ma part, je ne me considère pas marxiste. Je serais plutôt adepte d’un autre Karl, l’historien Karl Polanyi (1886-1964) qui expose dans son ouvrage La Grande Transformation un point de vue anthropologique selon lequel, dans les sociétés humaines, des facteurs d’ordres subjectifs et sociaux priment sur les aspect liés aux conditions de vie matérielles. (...)


La fin d’ETA

Dans le nécessaire travail mémoriel qui s'amorce au lendemain de la dissolution d'ETA, il ne faudrait pas occulter l'apport de l'organisation indépendantiste à l'histoire du Pays Basque. Car celle-ci n'aurait pas été la même sans ETA.

En conséquence, la reconnaissance de la souffrance des victimes des deux camps du conflit est indispensable à la réconciliation. (..)


Au royaume des aveugles…

Lors du dernier conseil municipal à Bayonne, le groupe d'opposition Bayonne ville ouverte a profité de l'installation de la statue Arbolaren egia pour ouvrir une polémique sur la commémoration du désarmement du 8 avril 2017.

Au-delà de l'opportunisme politicien compréhensible en cette période déjà préélectorale, des arguments dont l'impact n'est pas négligeable ont été décochés par certains. (...)