Xabi Larralde

Xabi Larralde

Enseignant en économie, porte parole de Sortu.

Autodeterminazio eskubidea Katalunian eta Kanakyan

Kataluniako erreferrenduma eguna hurbiltzen ari dela eta herrialde hortako giroa atentatu islamistek belztu dutela, hara Kortiko egunetarik itzuli eta prozesu independiztaren bide orria zein den.

Kanakian heldu den urtean egin beharra den autodeterminazio galdezketarekin ere parekatua izanen da. (...)


Garaipen historikoa Kortsikan

Legebiltzar hauteskundeetako ezusteko haundiena Kortsikatik etorri zaigu, mugimendu abertzaleak garaipen historikoa lortu baitu: ugarteko lau deputatuetarik hiru eskuratu dituzte ekainaren 18-an.

Jarraian aurkituko duzue lorpen bikain honen azterketa bat. (...)


Blancs bonnets et bonnets blancs ?

L'émergence d'Emmanuel Macron a le mérite de clarifier le panorama politique hexagonal. Après près de 35 ans de politiques menées au nom de la “compétitivité”, la France est-elle devenue plus “compétitive” ? Avec 15 ans de déficits successifs de la balance commerciale difficile de répondre par l'affirmative à cette question.

Pour Iparralde, l'enjeu du vote abertzale consiste à faire entendre la voix des luttes et du travail de terrain mené ici depuis près de 40 ans. (...)


Aux lendemains du 8 avril

La journée du désarmement du 8 avril constitue sans nul doute un évènement historique qui marquera les annales de l'histoire du Pays Basque. Elle a d'ailleurs été saluée en tant que telle par la presse internationale, allant jusqu'à faire l'objet d'un éditorial du New York Times le 14 avril.

Retour sur la pluralité de la mobilisation qui a permis le succès du processus de désarmement.


Un désarmement pour réarmer le processus

Avec cette journée de désarmement d’ETA programmée pour le 8 avril, une étape historique sera franchie. Une étape, assurément, mais certainement pas l’aboutissement du nécessaire processus de paix.

La situation des preso, la reconnaissance des victimes, seront les prochains combats à gagner.


Ez, eskerrik asko !

A différentes reprises, Mehdi Ouraoui (Mediabask, Semaine du Pays Basque), membre du conseil national du PS, a émis l’idée d’un programme commun entre abertzale et socialistes, applicable à l’échelle de la Communauté Pays Basque. A ce jour, je n’ai entendu aucune réaction dans le camp abertzale à cette proposition.

A y repenser, je me suis souvent demandé de quoi nous pourrions parler dans une discussion globale avec le PS. Ferait-elle l’objet d’un accord électoral ? Ou aborderions-nous l’élaboration d’un programme d’action politique? Au service de quel projet de société ?


Une première institution est née

A défaut de collectivité territoriale à statut particulier, la communauté d'agglomération regroupant les 158 communes d'Iparralde est née le 1er janvier.

Cette avancée significative ne doit pas faire oublier qu'elle ne saurait satisfaire la revendication d'une véritable reconnaissance institutionnelle de notre territoire.


Berriz ere milesker

Comme le titrait la une de Mediabask dans son numéro spécial sur cette affaire, on ne peut qu'adresser un grand milesker aux cinq protagonistes de l'opération de Luhossoa. Ce que l'on ressent d'abord devant l'initiative qu'ils ont prise, c'est un énorme sentiment de respect.

Que des personnalités de cet acabit, dont on sait qu'elles n'ont rien à voir avec la lutte armée d'ETA, poussent la prise de responsabilité vis-à-vis du processus de résolution du conflit jusqu'à risquer la prison : chapeau !


Le congrès de Sortu

Cinq ans après l’arrêt de la lutte armée, Sortu mène une réflexion sur une nouvelle stratégie politique plus en phase avec les attentes de la société basque.

Démarche importante au regard de la place prépondérante de Sortu au sein de la gauche abertzale.