Egunez egun…

PrintFriendly and PDF
© J.J. Richepin 8 juin : 300 personnes de la plateforme Herrian bizi manifestent devant le siège de la CAPB contre la décision du tribunal de Pau du 3 juin, une délégation est reçue par les élus.

© J.J. Richepin – 8 juin : 300 personnes de la plateforme Herrian bizi manifestent devant le siège de la CAPB contre la décision du tribunal de Pau du 3 juin, une délégation est reçue par les élus.

Juin

1er juin : le militant de Kontseilu Sozialista Gabi Daraspe incarcéré à Donostia est libéré après trois jours de prison.

3 juin : le tribunal administratif de Pau suspend la mesure de compensation sur les meublés touristiques votée pour développer le marché locatif à l’année par la CAPB qui présente un recours au Conseil d’Etat.

4 juin : fondée à Hiriburu, la plateforme Herrian bizi Se loger en Pays Basque rassemble 32 organisations qui luttent contre la spéculation immobilière.

4 juin : 33 éditeurs exposent au salon du livre et du disque basques à Ziburu qui rend hommage au journaliste et écrivain Jamattitt Dirassar.

5 juin : aux élections législatives, Emmanuel Valls est éliminé au 1er tour dans une circonscription des étrangers que le parti de Macron lui avait offert sur un plateau.

7 juin : sur trois autres requêtes, le tribunal administratif palois rejette la suspension de la mesure de compensation et la CAPB prépare une nouvelle mouture de cette mesure.

8 juin : une classe de 4e du collège basque Manex Erdozaintzi Etxart de Larceveau reçoit, pour la réalisation d’un film, un prix au Musée de l’histoire de l’immigration à Paris.

8 juin : afin de protester contre l’impossibilité pour les élèves de passer l’épreuve de science en basque au brevet, les enseignants des collèges de Seaska déchirent publiquement leurs convocations envoyées par l’Education nationale leur demandant de corriger les épreuves en français.

8 juin : le conseil municipal d’Ahetze émet un avis favorable pour une “occupation temporaire du domaine public” par l’association Alhorga ikastola.

8 juin : 300 personnes de la plateforme Herrian bizi manifestent devant le siège de la CAPB contre la décision du tribunal de Pau du 3 juin, une délégation est reçue par les élus.

9 juin : la cour d’appel de Paris reporte au 21 juillet la demande de libération conditionnelle de Jakes Esnal.

11 juin : manifestation à Mauléon, devant l’agence immobiliaire Hemengo, contre la vente d’une maison de Moncayolle dont le prix est passé de 240.000 euros en 2019, à 367.500 euros aujourd’hui.

11 juin : un millier de personnes manifestent à Bayonne en faveur de la libération de Jakes Esnal et Jon Parot.

13 juin : après 10 ans d’incarcération, Izaskun Lesaka quitte la prison de Réau (925 km du Pays Basque), elle est aussitôt expulsée à Madrid.

14 juin : le député Sébastien Nadot, membre de la commission des Affaires étrangères, organise une conférence de presse à l’Assemblée nationale avec le cinéaste Thomas Lacoste sur la résolution du conflit basque.

14 juin : les parents d’élèves d’Irissarry occupent l’école publique pour exiger la création d’une classe d’enseignement basque en immersion dans le primaire.

15 juin : Seaska occupe pendant quatre jours et trois nuits les locaux de l’Inspection d’académie à Bayonne pour exiger les corrections des copies de science du brevet et l’oral du bac en euskara.

15 juin : le PNV appelle à voter en faveur des candidats de la majorité présidentielle (Ensemble).

16 juin : en pleine canicule, Bizi ! installe un pendu sur le carreau des halles de Bayonne, il dénonce ainsi l’inaction face au réchauffement climatique qui condamne à mort l’humanité.

15 juin : pour la sixième fois, le parquet national antiterroriste s’oppose à la libération conditionnelle de Jon Parot qui entame sa 33e année de prison.

16 juin : le syndicat LAB réunit pendant deux jours son 10e congrès national à Biarritz et Bayonne.

16 juin : au nom de parlementaires du Pays Basque, la sénatrice socialiste Frédérique Espagnac demande un rendez-vous au ministère de l’Education nationale pour résoudre la question des examens en euskara.

18 juin : Seaska lève l’occupation de l’Inspection d’académie, la CAPB mettra des locaux à sa disposition pour organiser les examens de 250 élèves, validera les notes des correcteurs et délivrera une attestation aux élèves lauréats.

18 juin : l’ikastola d’Azkaine fête les 50 ans de sa fondation.

20 juin : après une phase de test, la municipalité abertzale d’Urruña va généraliser l’éclairage public à la demande.

20 juin : le conseiller municipal et régional PS Mathieu Bergé s’associe à la revendication de Seaska sur les épreuves du brevet en euskara, mais pointe une “instrumentalisation politique” et critique la CAPB qui “invente de nouveaux faux diplômes”.

20 juin : Alda est reçu à sa demande par le préfet pour évoquer la prolifération de baux frauduleux sur la Côte basque.

22 juin :  la députée Aurore Bergé qui avait saisi le Conseil constitutionnel contre la loi Molac, est élue à la tête du groupe des députés macronistes à l’Assemblée nationale.

22 juin : quatre jeunes de Senpere sont interpellés pendant 24 h, dans le cadre d’une enquête sur les tags inscrits sur une agence immobilière, 300 personnes dont le maire de la cité, manifestent pour les soutenir.

23 juin : visite officielle et réunion de travail d’une délégation bayonnaise à Gazteiz pour renforcer les liens entre la capitale de la CAV et celle d’Iparralde.

24 juin : Après ceux d’Irissarry qui poursuivent leur mouvement, les parents d’élèves de Larrau, Ossès, St Martin d’Arrossa et d’Idaux-Mendy, occupent leurs écoles publiques pour exiger la création de classes d’enseignement basque en immersion en maternelle ou dans le primaire.

25 juin : l’association Ainhoa beti organise une manifestation contre la spéculation autour d’une maison achetée 470.000 euros en 2021 et remise en vente à 1.940.000 euros.

25 juin : soka dantza à Donibane Garazi pour les 50 ans de l’ikastola.

26 juin : la Currilingua, équivalent corse de la Korrika, démarre à Aléria.

28 juin : la Chambre régionale des comptes a procédé à un audit de la monnaie alternative eusko qui échange plus de trois millions d’euros par an, une première pour l’autorité de contrôle.

28 juin : la mobilisation des parents aboutit à l’ouverture de trois sections immersives dans l’enseignement public à Larrau, Barcus et Irissarry par le rectorat de Bordeaux.

28 juin : la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon propose un référendum “consultatif” sur l’indépendance de son pays le 19 octobre 2023.

30 juin : Alda empêche au Boucau l’intervention d’un huissier procédant à l’expulsion d’une famille victime d’un bail frauduleux.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video