Egunez egun…

PrintFriendly and PDF

30 septembre : « paillettes plutôt que crottin, champagne plutôt que fromage », expliquent les abertzale-verts biarrots qui votent contre l’octroi d’une subvention municipale de 2500 € à la fondation Stand Speak Rise Up, présidée par Marie-Thérèse, Altesse royale Grande-duchesse de Luxembourg, héritière de Nassau et princesse de Bourbon-Parme… alors qu’en même temps, la cité se désengage de Lurrama.
1er octobre : Ametza ikastola de Saint-Pierre d’Irube fête ses 20 ans.
1er octobre : avant la grande finale du 18 décembre à Iruñea, Gotaine-Irabarne en Soule accueille le grand championnat quadri-annuel de bertsularis, le Labourdin Patxi Iriart représente Iparralde.
1er octobre : Bidarrai accueille la 5e édition de le fête de l’abeille noire, race locale à préserver.
1er octobre : l’eusko remet 61.281 euskos à 58 associations que les utilisateurs choisissent de parrainer lorsqu’ils utilisent la monnaie alternative basque, 3,5 millions d’euskos sont aujourd’hui utilisés par 4000 particuliers et 1300 professionnels.

EuskalMoneta

1er octobre : le centre pédagogique basque Ikas célèbre ses 25 ans à Ustaritz, en organisant un colloque qui réunit ses homologues occitans, bretons et corses, tous éditeurs d’ouvrages éducatifs.
3 octobre : l’ancien maire de Briscous Pierre Diratchette dénonce dans le journal Sud Ouest la « trahison » de ses successeurs, alors que la maire actuelle refuse toujours l’extension de l’ikastola.
5 octobre : lors de l’assemblée générale à Bayonne de la Mission opérationnelle transfrontalière, Jean-René Etchegaray demande la réouverture de plusieurs points de passage de la frontière à la secrétaire d’État à la ruralité Dominique Faure, celle-ci n’est pas au courant. La demande sera relayée par le président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset.
5-6 octobre : les premières journées transfrontalières sont organisées à Bayonne entre partenaires institutionnels du Nord et du Sud, l’ampleur et la diversité des réalisations et des projets réjouira tous ceux qui sont épris du Zazpiak bat.
6  octobre : le réfugié politique basque Josu Bergaretxea Zugasti « Manix » décède à Kanbo.
6 octobre : Herri Uzta rend hommage à Biarritz au chorégraphe Koldo Zabala des ballets Oldarra, décédé en 2014 et qui a marqué le siècle.
7-8 octobre : Ikusi-mikusi, premier salon dédié à la littérature jeunesse en euskara, se déroule à Sara.
8 octobre : deux cents habitants du quartier Ibarron à Senpere manifestent contre la spéculation effrénée d’un agent immobilier qui achète une maison 730.000 € et en demande 1.250.000 € dix jours plus tard.
10 octobre : Lurzaindia annonce le retrait des acquéreurs des trois maisons et quatre hectares du domaine de Berrueta (Arbona), ils en proposaient trois millions d’euros, mais les autres 12 hectares restants sont vendus à deux fois et demi le prix normal.
10 octobre : Lurzaindia et ELB se manifestent à Bidart devant le domicile de Pauline Desurmont qui vient d’acheter pour 200.000 € —soit plus de deux fois l’estimation de la SAFER— la nue-propriété d’une douzaine d’hectares, au domaine de Berrueta à Arbonne.
10 octobre : les deux élus de Kanbo, Peio Etxeleku (PNV) et François Lacosta (porte-parole de la FDSEA), se mettent en retrait de la majorité de droite du conseil municipal, en raison du projet immobilier Marienia soutenu par le maire Christian Devèze qui avait exigé en juin qu’ils n’affichent plus leurs divergences.
11 octobre : la « justice » s’acharne sur l’ex-preso Patxiku Guimon, elle l’interpelle à Ziburu et le relâche 24 h plus tard, aussitôt une centaine de personnes protestent en se rassemblant à l’entrée du port.

Portrait of Cecile Duflot, Oxfam

11 octobre : la nouvelle propriétaire d’Arbonne Pauline Desurmont découvre sur la façade de Berrueta des graffitis contre la spéculation et citant son nom, la « bergère » est aussi directrice générale de la société Desurmont investissements, elle vend du « conseil en management, en stratégie d’entreprises, organisation, planification stratégique, étude et diagnostic, gestion des ressources financières et humaines, restructuration organisationnelle », au capital de 1.219.100 €, sa société est actionnaire de Kering appartenant au milliardaire François Pinault.
13 octobre : la radio officielle Euskadi Irratia censure une chanson de Maddalen Arzallus parce qu’elle soutient le preso bayonnais Unai Parot, récemment rapproché en Euskal Herri.

Portrait of Cecile Duflot, Oxfam

14 octobre : l’Agence de Bouygues rue de Belfort à Bayonne se réveille couverte de tags « Lurrak laborantzarentzat » et « EH ez da salgai », pour protester contre le projet immobilier de Marienia à Kanbo.
14 octobre : les cinq élus du groupe abertzale Senpere bai quittent la majorité municipale, en désaccord avec les méthodes du maire et « l’absence de débat et de travail de réflexion », huit jours plus tôt cinq autres élus de la majorité, dont l’adjointe aux finances, avaient déjà démissionné.
15 octobre : pour se défendre, Pauline Desurmont indique au journal Sud Ouest qu’elle a acheté une ferme de 14 hectares à Larribar, qu’elle est titulaire de la marque Ardixoa, qu’elle engraisse des brebis réformées pour en faire du axoa, qu’elle a organisé pendant cinq ans des expéditions à cheval en Patagonie sur la cordillère des Andes.
15 octobre : Eusko Ikaskuntza organise au siège de Seaska à Kanbo la première étape d’un colloque sur l’ensemble du système éducatif en Euskal Herri, en vue de l’élaboration d’un livre blanc, la définition de valeurs éducatives communes et les coopérations à mettre en œuvre entre les différents territoires, Communauté autonome, Navarre et Iparralde.
17 octobre : Pauline Desurmont, nouvelle propriétaire d’une partie du domaine de Berrueta à Arbonne, découvre quatre de ses brebis mortes, semble-t-il empoisonnées, ELB demande confirmation par des vétérinaires et «condamne fermement ces actes que rien ne justifie».
18 octobre : les Pages jaunes de l’annuaire révèlent que la « bergère » Pauline Desurmont qui se dit soucieuse de promouvoir une activité « 100 % agricole et nourricière », dirige aussi la société Espero spécialisée dans le « conseil en commerce extérieur, conseil en formation, gestion de personnel, conseils en organisation, gestion management, études financières, franchisage, marketing et portage salarial».
18 octobre : Le président de la CAPB Jean-René Etchegaray soutient les opposants aux spéculateurs de Berrueta, le montage juridique des propriétaires du bien entre usufruit et nue-propriété pour éviter la préemption de la SAFER « ne trompe personne », dit l’élu.
18 octobre : après plus de 32 ans de prison et une intense mobilisation de l’opinion, Jakes Esnal (71 ans) quitte le centre pénitentiaire de Lannemezan, il est assigné à résidence en Iparralde avec un bracelet électronique.
18 octobre : le député basque Iñaki Etchaniz de la Nupes dépose en vain (49-3) deux amendements à la loi de finances 2023, visant à décourager fiscalement les locations de tourisme et à favoriser les locations longues, le député de la majorité Vincent Bru le soutient, Florence Lasserre s’abstient.
19 octobre : le journal Sud Ouest organise à Anglet les Rencontres de l’immobilier avec des élus, des agents immobiliers, des agriculteurs, des bailleurs sociaux, des promoteurs, l’Agence départementale d’urbanisme, etc., de riches débats sont visibles sur le site internet sudouest.fr
19 octobre : les 70 salariés d’AEK qui enseignent l’euskara à 1600 adultes en Iparralde, demandent davantage de moyens pour augmenter leurs trop faibles salaires, les 500.000 euros accordés chaque année par l’OPLB ne représentent que 30 % du budget de l’association.
19 octobre : le conseil municipal d’Hendaye décide à titre expérimental de faire la chasse aux logement vides de la commune —ils se situeraient entre 50 et 100— dans le but de les remettre sur le marché en tant que résidences principales.
20 octobre : Colette Pince « quitte son corps », grâce à son combat acharné des années 80-90, un projet immobilier pharaonique ne fut pas construit à la Barre d’Anglet.
20 octobre : EHBai lance les premières réunions préparatoires de son prochain congrès qui aura lieu le 26 novembre, les axes majeurs de l’action politique du parti de 2022 à 2026 seront définis pour répondre aux défis du futur.
20-23 octobre : à Hazparne, festival du film en euskara avec des documentaires et des fictions sur la construction de la LGV, l’ikastola d’Amikuze, la torture en Pays Basque, une histoire satanique, etc.
21 octobre : le tribunal administratif de Pau déboute l’Union des meublés de tourisme qui demandait l’annulation de la nouvelle délibération du 9 juillet sur la compensation des meublés, il donne ainsi un coup d’arrêt à leur développement catastrophique pour la population.
21-23 octobre : un collectif d’abertzale, d’écologistes, d’élus et d’altermondialistes dressent pendant trois jours un camp pour occuper le plateau de Marienia à Kanbo menacé par un projet immobilier de Bouygue, l’installation d’une ZAD ou Zone à défendre plus pérenne serait dans l’air.

Portrait of Cecile Duflot, Oxfam

22 octobre : près de 800 personnes et une soixantaine de tracteurs défilent à Kanbo contre les projet de 94 logements sur les 3,7 hectares de Marienia.
22 octobre : Baigura ikastola fête ses dix ans d’existence avec une belle soirée musicale à Lekorne, ses effectifs sont passés en une décennie de 10 à 53 enfants.
22 octobre : le promoteur immobilier Bouygue dit vouloir « privilégier le dialogue » à Marienia et annonce que son projet comprend 49 logements sociaux sur les 94 prévus.
22 octobre : avec un an de retard du fait de la pandémie, Zaldubi ikastola de Senpere fête ses 50 ans, de sept enfants au départ, elle en compte aujourd’hui 122.
22 octobre : l’affaire ayant été classée sans suite par le procureur, une cinquantaine de personnes manifeste sa solidarité devant la gendarmerie d’Irrisarri, en faveur de notre collaborateur Patrick Dagorret dont deux cochonnets ont été abattus le 29 mai, en plein jour dans son champ, par deux individus.
23 octobre: à l’occasion de l’ouverture du Mondial de pelote basque, le collectif Euskal Pilota Selekzioa exige devant le jai alai de Biarritz la création d’une sélection officielle propre au Pays Basque et non plus émanant des Etats français et espagnol, EHBai et EHBildu soutiennent la démarche.
23 octobre : Berria se souvient qu’il y a 50 ans, en 1972, une poignée de jeunes gens d’Ipar et d’Hegoalde fondaient les éditions Elkar, « la fourmi d’hier est devenue éléphant», rappelle Patxika Erramuzpe aux côtés de Gexan Lantziri, Jon Jaka et Joxemari Sors, en prenant la suite des éditions Goiztiri issues d’Enbata, Elkar n’avait alors pour trésor qu’une poignée de livres et quelques disques 45 tours, «ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait
26 octobre : en visite à Paris, le lehendakari Iñigo Urkullu demande à Anne-Marie Descôtes, secrétaire générale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, d’accélérer l’interconnexion de la ligne TGV et d’ouvrir tous les points de passage de la frontière fermés depuis le 14 janvier 2021.
27 octobre : le promoteur Millésime, propriétaire du château de Brindos comparaît devant le tribunal correctionnel pour avoir installé des bungalows flottants sur le lac du site, alors que le PLU d’Anglet l’interdit, le CADE s’est porté partie civile.
27 octobre : à Bidache et Orègue, la colère monte au sujet de la vente de 65 hectares pour un million d’euros à une société civile d’exploitation agricole basée dans la XVIe arrondissement parisien, la SAFER reconnaît qu’à ce prix, un agriculteur ne pourrait pas s’installer.
28 octobre : Herribiltza dépose devant la délégation du Conseil départemental à Baiona un panneau de Donibane Garazi, le groupe proteste contre le fait qu’il accorde la primauté au français et demande une entrevue.

HerriBiltza

28 octobre : Euskaltzaindia examine à Gasteiz la candidature de l’écrivaine Itxaro Borda, en remplacement de Xarles Videgain désormais académicien honoraire.
30 octobre : Uhart-Cize accueille Galtxetaburu eguna, en hommage à un un musicien mainteneur de la danse des mutxikos, maillon du mouvement culturel revivaliste basque.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video