Etcheto : LGV, le retour

LSPB La LGV se feraLes enjeux des élections municipales bayonnaises sont plus nombreux qu’ils n’y paraît. Une victoire de la liste Etcheto pourrait bien faire ressortir du placard un dossier sensible en Pays Basque et que l’on pensait définitivement enterré.

« La LGV se fera » : Alain Rousset y croit dur comme fer, et sa promesse a fait récemment, en septembre 2019, la Une de la Semaine du Pays Basque. En privé, il ne cache pas ses raisons d’espérer toujours et encore. A la faveur d’un grand plan de relance européen, ou de relais locaux plus convaincus, le puissant président de la Nouvelle Aquitaine ne compte pas laisser passer la moindre opportunité. Les plans de relance visant à répondre à la crise du Covid-19 et les élections municipales bayonnaises lui offriront-elles enfin l’occasion de relancer le dossier ?

Un des deux candidats en lice au second tour est en effet un partisan déclaré d’une voie nouvelle LGV. Henri Etcheto est connu pour ses positions productivistes et pro-automobilistes en général. C’était également la seule tête de liste à se positionner clairement et fermement pour la LGV aux élections municipales de 2014, en répondant sans ambiguïté au questionnaire du CADE (Collectif des associations de défense de l’environnement): « C’est pourquoi, dans le projet municipal que je porte, nous plaçons la construction du pôle multimodal de la gare de Bayonne au cœur de nos priorités, afin de préparer d’ores et déjà l’arrivée de la LGV SEA à l’horizon 2017 et d’anticiper les futures évolutions du projet à grande vitesse« .

« On ne travaille pas à court terme »

Mathieu Bergé, dont la liste a fusionné avec celle d’Henri Etcheto, est exactement sur les mêmes positions. Bénéficiant de la confiance d’Alain Rousset, il n’a lui non plus jamais renoncé à l’espoir de voir la voie nouvelle LGV traverser Bayonne et la Côte basque. En 2018, suite au rapport Duron qui semblait signer l’abandon de ce projet, il se refusait à croire, dans les colonnes de Mediabask, que la bataille soit terminée: «Reste à trouver d’ici-là les modalités de financement. On ne travaille pas à court terme. Je pense qu’il faut continuer à préserver ».

L’opposition populaire à ce projet destructeur a toujours été forte en Pays Basque et ses arguments nombreux. Notre étroite bande côtière fortement urbanisée est déjà tronçonnée par la «Nationale 10», l’autoroute et le chemin de fer. Demain, ses équilibres écologiques seront bouleversés par un nouveau tracé dont le fuseau nécessaire au passage des TGV sera extraordinairement large et dévoreur d’espaces. L’arrivée de cette ligne aura des conséquences inacceptables sur le renchérissement du foncier agricole ou constructible; avec pour résultat une augmentation des prix des loyers dans un Pays Basque nord déjà inaccessible au logement pour beaucoup de ses propres enfants.

Pourtant, en coulisses, ses partisans n’ont jamais désarmé. Henri Etcheto et Mathieu Bergé parviendront-ils à diriger la mairie de Bayonne, à la faveur du scrutin du 28 juin, et à réactiver ainsi ce dossier, contrairement à l’attitude de l’actuel maire au cours des six dernières années ? Celui-ci, partisan de l’aménagement des lignes ferroviaires existantes, avait dénoncé la convention passée par ses prédécesseurs à la communauté d’Agglomération Côte Basque Adour : il ira même jusqu’à se pourvoir en appel et en cassation pour défendre son refus de payer une partie des 27 millions d’euros qui avaient été actés par l’ex-ACBA pour financer le tronçon Tours-Bordeaux de la LGV !

Repartir à la bataille ?

Jean-René Etchegaray avait reçu le CADE après les élections municipales de 2014 qui l’avaient élu maire, il s’était montré attentif à ses arguments. En 2017, lors d’un conseil communautaire de la CAPB, Jean-René Etchegaray avait répondu à un élu d’Urrugne qu’il était d’ailleurs prêt à ouvrir le débat sur ce financement : «L’ex-Acba avait accepté de financer des études et des travaux sur la ligne Tours-Bordeaux. A l’époque, elle considérait que cela nous ferait gagner du temps. Depuis le bien-fondé de cette convention peut être discuté sérieusement. Consigner 4,6 millions d’euros ne signifie pas l’acceptation d’une dette et ne vaut pas accord en vue d’une LGV au Pays basque. »

Alain Rousset vient de révéler qu’il a voté Macron au premier tour des dernières présidentielles. Il est aujourd’hui le coach de Mathieu Bergé et d’Henri Etcheto. Le trio va-t-il demain ré-ouvrir le dossier de construction de la ligne TGV qui balafrera le Labourd ?

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).