IKEA : un écran de fumée ?

Extraction de terre sur le chantier d'IKEA (octobre 2014)
Extraction de terre sur le chantier d’IKEA (octobre 2014)

Depuis plus de deux ans, l’association Mouguerre Cadre de Vie, adhérente au CADE, demande aux élus de transmettre le document de pollution des sols dont il est fait référence dans l’enquête publique de dépôt de permis de construire d’IKEA. Pourquoi ces demandes réitérées à maintes reprises ? Parce que les éléments partiels que nous avions montraient que les terres à évacuer du chantier étaient très polluées.

Comme nos demandes restaient sans réponse, nous avions saisi la CADA, organisme statuant sur la communicabilité des documents au public : celle-ci nous avait rendu un avis favorable. Mais les élus ne nous donnant toujours pas satisfaction, nous avions saisi le tribunal administratif.

Monsieur Grenet, alors président du Smaza (Syndicat Mixte d’Aménagement de la Zone d’Ametzondo) avait alors écrit au juge que, malgré ses demandes répétées auprès de la société IKEA, celle-ci n’avait toujours pas transmis les documents sollicités. De fait, ils ne pouvaient pas nous les transmettre, avait conclu le juge.

Le temps passe, et nous continuons à demander les documents, à la fois au Smaza, mais aussi à IKEA. Nous réclamons aussi la mise en place de ce que le commissaire enquêteur avait préconisé : un comité de suivi de chantier pour les riverains, afin qu’ils soient prévenus des périodes les plus importantes de nuisance. Une démarche de bon voisinage en quelque sorte.

Arrivent les élections municipales de mars 2014. Le président du Smaza change, c’est monsieur Iriart, maire de Saint Pierre d’Irube qui occupe cette fonction. Nous le relançons, mais toujours sans succès. Pendant ce temps, le chantier continue, des volumes énormes de terre sont évacués, laissant sur les routes des alentours des quantités impressionnantes de poussière.

Pour plus de 750.000 € HT

C’est alors que par un autre biais, nous obtenons des renseignements sur l’état initial de pollution du chantier. Nous apprenons que certaines terres sont tellement polluées qu’elles ne peuvent pas être admises dans les ISDI (Installation de Stockage de Déchets Inertes), ni même en ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux, comprendre de terres polluées), mais en ISDD (Installation de Stockage de Déchets Dangereux). Une estimation basse du coût d’évacuation de ces terres polluées dans les centres adéquats aboutit à un montant de plus de 750.000 € HT. On n’est pas dans une affaire anecdotique.

Outre l’envoi de ces terres dans les centres spécialisés, il est préconisé que les employés portent lors de l’extraction des vêtements spéciaux (avec masque sur le visage) et que tout envol de poussière soit évité. Une simple observation du chantier nous laisse craindre que ces deux recommandations ne soient pas complètement respectées.

Nous redemandons au Smaza en octobre 2014 une ultime fois notre document (et la mise en place du comité de suivi de chantier), en y ajoutant d’être rassurés sur le fait que les terres ont bien été évacuées dans les centres spécialisés, élément facile à vérifier avec des factures par exemple… toujours rien !

Quand la presse s’en mêle, le silence se transforme en écran de fumée

Nous décidons alors de faire un communiqué de presse, la semaine dernière. A notre stupéfaction (mais nous sommes sans doute très naïfs), interrogé par un journaliste d’une radio, un représentant d’IKEA affirme que le document que nous réclamons depuis deux ans est «tout à fait disponible», et «qu’il suffit de le demander» !

Prendrait-on nos élus, les auditeurs (et l’association) pour des imbéciles ? Comment expliquer alors le courrier de Monsieur Grenet au juge ? Cette attitude condescendante d’IKEA fera-t-elle (enfin) réagir les élus concernés ? Pourquoi ne nous répondent-ils pas ?

Nous avons écrit à IKEA pour leur faire part de notre surprise et leur demander quelques explications. Ce n’est donc pas la fin de l’histoire, mais dans ce dossier lourd aux multiples facettes, un exemple de la communication d’IKEA. Ne nous laissons pas enfumer !

Martine Bouchet, présidente de l’association Mouguerre Cadre de Vie
www.mouguerrecadredevie.fr

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Une réflexion sur « IKEA : un écran de fumée ? »

  1. Et la pollution due à l’élargissement de l’autoroute ? Je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu le CADE sur cet élargissement …

Les commentaires sont fermés.