« Le mouvement abertzale est un mouvement populaire, festif et revendicatif »

AppelAE

Le processus Bagira a pour ambition de refonder l’abertzalisme en Ipar Euskal Herri pour lui redonner un caractère de Mouvement, de le renforcer et de lui fournir les bases qui lui permettront de se projeter sur 60 années de plus en traversant les enjeux contemporains. Iñaki Berhocoirigoin et Nerea Peponnet, militants engagés dans la dynamique, présentent pour Enbata la spécificité du mouvement abertzale et l’enjeu important de l’Aberri Eguna des 8 et 9 avril prochains qui sera célébré à Itsasu.

Iñaki BerhyokoirigoinAu sein de la dynamique Bagira, quelle définition donnez-vous au Mouvement abertzale ? Et en quoi est-il pluriel et populaire ?
Iñaki Berhocoirigoin : Tout l’enjeu du processus Bagira est de définir ensemble le mouvement abertzale dans le contexte actuel et son évolution depuis 60 ans. Mais nous faisons le constat que le mouvement abertzale va au-delà des organisations politiques. Pour nous le mouvement abertzale du Pays Basque Nord est pluriel parce qu’il est aussi constitué de personnes investies dans différents secteurs : économie, euskara, féminisme, mouvement de jeunes, agriculture, médias, syndicat, écologie, logement, questions migratoires, culture, etc. Au sein de ces différents secteurs, le mouvement abertzale agit de manières variées dans de nombreuses structures et organisations avec l’objectif commun d’impulser des changements sociaux et politiques depuis une perspective de gauche, progressiste et populaire en direction de la souveraineté du Pays Basque.

NereaPeponnetLe processus Bagira a démarré avec la séquence de Transmission historique pour ouvrir les portes de l’histoire du mouvement abertzale du Pays Basque Nord avec une animation inédite le samedi 4 février à Itsasu. Quels étaient les objectifs et quels ont été les résultats ?
Nerea Peponnet : Pour lancer sa première séquence, Bagira a invité 24 personnalités à ouvrir les portes de l’Histoire parcourue par les composantes du mouvement abertzale au Pays Basque Nord durant les 60 dernières années. L’idée de cette matinée était de partager ensemble les expériences vécues et les initiatives lancées pour en ressortir avec une vision large de ces six décennies extrêmement riches.
C’était une façon d’initier un moment de transmission de l’histoire du mouvement durant les deux mois qui précèdent l’Aberri Eguna. Le processus Bagira a vocation à projeter le mouvement abertzale du Pays Basque Nord vers l’avenir. Il nous semblait donc important de commencer par rappeler les étapes qui ont été franchies dans la construction du Pays Basque d’aujourd’hui et de les transmettre aux nouvelles générations qui devront construire celui de demain.

Le 8 et 9 avril à Itsasu sera fêté un Aberri Eguna historique avec un programme complet sur deux jours. Pouvez-vous préciser le caractère historique de cet Aberri Eguna et ses objectifs ?
Iñaki Berhocoirigoin : L’Aberri Eguna de cette année sera historique car nous célébrerons les 60 ans du mouvement abertzale au Pays Basque Nord et du premier Aberri Eguna. Ce premier Aberri Eguna avait enraciné la lutte abertzale en Pays Basque Nord et a permis par la suite l’éclosion d’un grand nombre de structures dans différents secteurs, généré des milliers de militantes et militants qui ont, chacune et chacun à  leur manière, contribué à façonner le Pays Basque que nous connaissons aujourd’hui. Nous voulons que les 8 et 9 avril prochains s’inscrivent dans la continuité de ce moment qui a été fondateur pour le Mouvement.
Lors du weekend nous conclurons la phase de Transmission Historique du processus Bagira après avoir rappelé les trajectoires des différentes composantes du Mouvement pendant deux mois. Nous lancerons à cette occasion une seconde phase tournée vers l’avenir autour d’un diagnostic participatif comprenant un questionnaire et des rencontres qualitatives.
Ces deux jours seront également un moment pour faire Mouvement : nous voulons faire de l’Aberri Eguna 2023 un temps pour rassembler toutes les composantes du mouvement abertzale dans un cadre festif et populaire.

Quels sont les éléments-clés de ce format original et comment s’est mise en place l’organisation nécessaire de ce rendez-vous exceptionnel ?
Nerea Peponnet : Nous avons décidé de repartir à Itsasu et de renouveler le format de l’Aberri Eguna pour l’organiser sur deux journées. Le mouvement abertzale est un mouvement populaire, festif et revendicatif. L’Aberri Eguna 2023 sera à son image.
Ce sera l’occasion de mieux connaître le mouvement abertzale, de s’informer, découvrir et de partager les dynamiques existantes autour d’expositions, de stands et de conférences dès le samedi matin.
Le dimanche aura lieu une grande manifestation festive et revendicative dont le point culminant sera l’ekitaldi à la stèle d’où une déclaration sera adressée au peuple basque.
Le week-end sera ponctué de nombreuses animations pour tous les publics (jeux, txaranga, musique, chants, bertsu…). Un coin pour enfants sera assuré sur les deux jours. De grands repas populaires seront proposés le samedi soir et le dimanche midi. Nous terminerons cette édition 2023 par un concert avec Xiberoots, Liher, Kuartz, les Ramoneurs de menhirs et Dupla.
Pour préparer cet Aberri Eguna, un groupe de bénévoles de tous horizons s’est mis en place dans le cadre du processus Bagira. Logistique, suivi des animations, repas, bar, communication, manifestations, décoration, etc… Différentes commissions sont à l’oeuvre mais pour faire de ces deux jours une réussite, nous avons maintenant besoin de toutes et tous !
Faire Mouvement ensemble implique d’agir ensemble, de relever le défi de porter des projets tels que l’organisation de cet Aberri Eguna. Toute personne qui a envie de contribuer est la bienvenue et peut se signaler auprès de l’organisation*.

*Inscriptions bénévoles : https://labur.eus/vnNSj

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

4 réflexions sur « « Le mouvement abertzale est un mouvement populaire, festif et revendicatif » »

  1. Il est temps que le processus Bagira se termine !
    Le travail de EHBai ne consiste pas a organisé des circuits touristiques dans les rue de Bayonne .
    Nous sommes un PARTI POLITIQUE et non pas une cour de récréation alternatif !
    L été 2022 et l hiver 2022-2023 ont été les plus dures que le monde agricole basque est connue depuis bien longtemps et comme toujours des aides gouvernementales qui distribuer au cas par cas , laisse de coté 30% de nos exploitations agricoles . Sans oublier l arrivée du loup en Ostibarret et sont lot de massacre . Et cerise sur le gateau , la mise en place bientot , du PNR et de sa bulle administrative qui fera de la montagne basque une sorte de Disneyland ou l éleveur n aura plus sont mot a dire !!
    Ou est la parole de notre Parti Politique ???
    Mais que le paysans se rassure , ils sont tous invités a deux jours de féte populaire et revendicatif , avec des stands a gogo , vente de t-shrit vert , bleue , couleur Bagira . Participer a des concours d affiche sur lesquelles il est écrit victoire , 5000 repas sans viandes dans les cantines !!!
    Bref !
    Ensuite nous allons pleurnichez que Marine le Pen dépasse les 50% a Banca au soir du 2ém tour des éléctions présidentielles .

    P.S. Je souhaite féliciter Carolina Ann Maria van der Plas et sont Parti BBB pour leur jolie score électorale au sénat Néerlandais . Un pays n’est rien sans ses agriculteurs !

  2. Antton, bertze behin zerikusirik ez duten gauzak parekatzen dituzu, nun duzu burua? Iazko uda eta joan zaigun negua zergaitik izan dira hain gogorrak? Klima aldaketa zer den aitu duzu doike? Hainbat alditan zure iruzkinetan gutietsi zinuen klima aldaketaren lanjerra, klimaren aldeko militanteak kritikatuz. Orain horren errealitateak gogorrago kolpatzen gaituela eta, aitorpenik egin baino zure kritika hutsak bertze norabide batera botatzen dituzu hankarik ez ta bururik ez duten burutazio horiekin. Gainerat FNSEA bezalakoa den BBB alderdia goresten. Holakorik ez dugu behar Euskal Herrian!

    1. Barkatu , ez dut ekologia kritikatzen , bainan bai BIZI kritikatzen diat . Ez baitira ekologistak , bainan talde politikoa , anti kapitalistak , eta emeki emeki abertzale gazteen buruak pozoinatzen dituzte . Saloth Sâr -aren militantearik edo Sentinelles-rik ez dugu behar gure Herrian , hautetsiak lista beltza batean sartuz !
      Ekologia gauza ederra da !
      Bainan Sainte Soline ikusita , ez da errana jendeak segituko edo konbentituko dituziera ! Trampa eder batean sartu zirezte ! Eta gainera bi zangorekin !

      Bertze liburu bat gomendatzen dauzut Baratzezaina .
      Ilona Staller , Italia-ko emazte politikari hoberenaren gainean : Il peccato in parlamento. Chi ha paura di Cicciolina ( Alda d Eusanio ren liburua )

      1. Quelle clairvoyance ANTTON +B! Le jour où les Abertzales atteindront leurs buts, et ce jour viendra, la césure sociale du groupe aura lieu exactement à l’endroit où vous posez votre doigt aujourd’hui. L’histoire se répète encore et encore.

Les commentaires sont fermés.