LGV et arrêté d’utilité public

PrintFriendly and PDF

AHTEZLes associations opposées au grand projet ferroviaire (GPSO) avaient écrit à François Hollande, pour attirer son attention sur l’inutilité du prolongement des lignes LGV vers Toulouse et Dax. Elles y reprenaient les prévisions de trafic, les réticences de la Cour des comptes qui pointait l’extraordinaire coût de ces voies et le déficit de la SNCF (46 milliards).

La réponse de l’Elysée est arrivée sous la  forme d’une fin de non-recevoir. L’arrêté d’utilité public sera bien pris dans les prochains mois. Tout ça pour inciter les collectivités territoriales à cracher au bassinet pour le financement du tronçon Tours-Bordeaux.

CADE

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video