« Maire, Etcheto s’estimera légitimé dans le rejet de toute démarche abertzale »

PrintFriendly and PDF
Michel Bidegain
Michel Bidegain
Ancien enseignant d'université, collaborateur d'Enbata et d'Ehlg, co-fondateur de Gure Irratia.
D'autres articles

Réponse à l’article de Jean-Marc Abadie : « La gauche majoritaire bayonnaise peut apprendre à évoluer avec nous »

C’est peu dire, Jean-Marc, que ton choix pour le second tour à Bayonne me désole, car il ne fait pas montre d’une grande lucidité politique.

Les progrès dimanche dernier des listes abertzale de gauche à la tête de listes largement ouvertes à des gens qui se retrouvent dans les options qui sont les nôtres et qui ont souhaité contribuer à ce que ce pays change m’inspirent les réflexions suivantes :

  • Rien de solide ne se construira à l’avenir pour la gouvernance locale à gauche en Iparralde sans l’alliance des progressistes prenant en compte ce qui est le fondement même de la démarche abertzale ici, notamment la reconnaissance institutionnelle de notre territoire, une place pour l’euskara dans la vie publique, la chambre d’agriculture.
  • Cette donnée a été intégrée par certains socialistes comme ceux d’Hendaye, Urrugne ou encore Ciboure (mais manifestement pas ceux d’Ustaritz) qui, plutôt que de faire la politique de la terre brûlée, ont pris acte de l’évolution d’une partie de la société vers plus de démocratie de proximité, qui refuse la LGV, par exemple, qui soutient la démarche d’une agriculture durable d’Ehlg.
  • Je suis convaincu que la chute, dont j’espère qu’elle sera confirmée dimanche prochain, de Martin au Boucau, Espilondo qui clamait haut et fort très récemment encore qu’il serait le prochain président de l’agglo, d’Etcheto qui a, par anticipation, distribué les plaçous à ses colistiers, de l’anti-basque primaire Habib auto-parachuté de Mourenx à Pau (quand le parachute se met en torche ça fait mal aux fesses à l’atterrissage), d’une part, tempérera l’insoutenable arrogance des dirigeants socialistes  pyrénéatlantiquiens et, d’autre part, leur fera prendre conscience que ce n’est pas en mettant les derniers spécimens de dinosaures jacobins anti-basques comme têtes de listes dans les principales villes d’Iparralde qu’on construira une alternative progressiste crédible. Si ce que j’appelle de mes voeux se produit dimanche, rien ne sera plus comme avant chez ceux qui doivent être à l’avenir nos partenaires de majorités de progrès dans nos municipalités. C’est pour cela que j’espère de tout coeur que les électeurs valideront la démarche unitaire abertzale-socialistes dimanche prochain à Urrugne, Hendaye ou Ciboure.
  • Ton argument d’une forte représentation de gens favorables à la collectivité territoriale dans la liste Etcheto m’étonne. C’est bien peu connaître le fonctionnement des institutions françaises, au niveau de l’Etat, des collectivités territoriales et dans les grandes municipalités. Le maire a un rôle prééminent dans la représentation politique vers l’administration de tutelle et, naturellement, vers le public. Non, Jean-Marc, ce n’est pas pareil si le maire de Bayonne est partisan ou adversaire d’une collectivité territoriale. Quand il s’agit de comptabiliser les pour et les contre, ce n’est pas l’avis du 10ème adjoint que l’on sollicite, mais bien celle du maire.
  • Elire Etcheto dimanche prochain c’est mettre pour 20 ans à la tête de la principale mairie d’Iparralde quelqu’un qui sera toujours notre adversaire, d’autant plus qu’il s’estimera démocratiquement légitimé dans une posture de rejet de tout ce qui constitue notre démarche abertzale. Oui, Jean-Marc, Etcheto doit être battu dimanche, afin qu’à l’avenir, enfin débarrassés de leurs derniers oripeaux jacobins anti-euskaldun, les socialistes basques puissent envisager d’être, avec nous et tous les progressistes de bonne volonté, l’alternative à gauche pour l’ensemble d’Iparralde.

En attendant ces lendemains heureux, élire Etchegaray, est loin d’être un désastre. C’est élire un maire, pilier de Batera dont l’engagement dans la défense d’Ehlg est exemplaire, doublé d’un honnête homme.

15 Commentaires

  1. Jon
    Publié le 27/03/2014 à 13:09 | Permalien

    Ce qui est bien chez certains abertzale, c est qu ils ne votent pas pour eux memes c est ou etcheto ou etchegarray, dans tous les cas on se tire une balle dans le pied…

    • Paxkal
      Publié le 27/03/2014 à 13:18 | Permalien

      Les abertzale voteront Iriart ce 30 mars et les gens de gauche également. Les gens de gauche qui voteront Etcheto ce dimanche et se retrouveront avec Manuel Valls premier ministre ce mardi se seront tirés deux balles dans le pied quand à eux…..

  2. Zoe
    Publié le 27/03/2014 à 18:08 | Permalien

    « Honnête homme » ça reste à voir !!!!

    • Isa
      Publié le 27/03/2014 à 19:56 | Permalien

      En tout cas, quelqu’un qui aura défendu depuis le début et jusqu’au bout, et gratuitement, Laborantza Ganbara, même quand tout le monde la décrétait illégale ! Et quelqu’un qui n’a pas hésité à participer aux manifs de Batera, même quand son propre maire demandait leur interdiction ! Bref, les autres promettent et ne tiennent pas, mais lui a tenu beaucoup de promesses avant même de les formuler ! Jugeons les gens aux faits et aux actes déjà posés, pas à leurs politesses pré-électorales ou à leurs belles paroles…

  3. Kepa ETCHANDY
    Publié le 27/03/2014 à 21:51 | Permalien

    Biba zu Michel pour ta lucidité historique. Ceci dit toutes les voix abertzale doivent se retrouver derrière Baiona 2014. Dimanche le vote utile c’est la liste Iriart, pour que nos idées soient le plus largement représentées au conseil municipal. Hay, hay Jean Marc, ambition quand tu nous tiens…De toutes façons si Baiona 2014 n’avait pas été au second tour, et quelques soient les consignes de la liste je n’aurais pas voté Etcheto.
    Kepa

  4. Michel Bidegain
    Publié le 28/03/2014 à 09:33 | Permalien

    La formulation quelque peu équivoque du dernier paragraphe de ma contribution a pu laisser croire à certains que, si j’avais été électeur à Bayonne, j’aurais voté Etchegaray dimanche prochain. Que non point. Le seul vote porteur d’avenir pour les abertzale, et pour toutes les raisons que j’ai développées dans mon courrier, est le vote pour Iriart afin d’amplifier la représentativité des abertzale. Ce que je voulais dire c’est que, au cas où Iriart n’arriverait pas à doubler les deux autres dans le sprint final, Etchegaray, défenseur de Batera et d’Ehlg, était préférable à celui qui s’oppose à tout ce que nous défendons. Argiago izan dadila (fiat lux).

    • Gilles
      Publié le 29/03/2014 à 08:49 | Permalien

      Le discours de Jean-Marc ABBADIE est clairvoyant. ETCHETO n’est pas GRENET. Il ne travaille pas seul. Sur sa liste, dans ses proches, nous sommes nombreux à penser comme Jean-Marc. ETCHETO changera son discours. D’ailleurs, HIRIART l’a dit lui-même : « c’est l’équipe qui décide ». HIRIART aurait souhaité travailler avec ETCHETO mais il se présente, contre son gré.
      Vous voterez pour qui vous voulez. Mais les plus en phase avec la réalité Bayonnaise (MURAT, ARAGON, HERRERA, et j’arrête car la liste est longue…) sont sur la liste ETCHETO.

      Jon, Kepa, Isa, Michel, ce qui votent Abertzale dimanche votent pour LE PAYS BASQUE, contre LA FRANCE, et se moquent éperdument de BAYONNE, de sa solidarité, de ses écoles, de ses transports et de son avenir.
      Comme Jean Marc ABBADIE, j’appelle à voter ETCHETO, j’appelle à voter pour BAYONNE.

      • Isa
        Publié le 29/03/2014 à 09:25 | Permalien

        Gilles, c’est surprenant de voir à quel point les gens qui votez Etcheto, vous méprisez les abertzale. Les abertzale travaillent depuis longtemps, aussi longtemps que vous, sur la solidarité, pour et dans les écoles, sur les transports, et ont tout aussi au coeur que vous l’avenir de Bayonne, et son présent également. Et sur toutes les questions que vous citez, quand on voit la position d’Etcheto, ça ne donne pas envie de voter pour lui : les transports et la LGV, les écoles et les ikastola, la solidarité et son soutien affiché à la politique de droite d’Hollande….Dimanche, je voterai pour le Pays Basque et pour Bayonne, et laisserai Etcheto à ses corridas. Olé !

      • Gillen
        Publié le 29/03/2014 à 10:00 | Permalien

        A Gilles : pour faire un choix éclairé, et comprendre en quoi le vote Iriart est utile et en « phase avec la réalité Bayonnaise » on peut simplement écouter la fin du débat des 3 candidats au 2è tour des municipales à Bayonne sur ce lien : http://www.dailymotion.com/video/x1jyncn_direct-video-debat-municipales-a-bayonne_news
        En allant directement sur la prise de parole de Jean-Claude Iriart (qui débute à 1min.40) et on a une série d’arguments en moins d’une minute qui montrent que le choix ce dimanche est loin d’être aussi binaire que le commentaire de Gilles laisse entendre.
        A titre d’exemple on peut entendre « Il y a peut être 2 maires potentiels, mais 3 bulletins de vote et 3 projets »… « Notre boussole sera le programme défendu tout au long de cette campagne »… « Nous accompagnerons et soutiendrons tous les projets en phase avec ce programme »… « Notre pratique mettra les bayonnaises et bayonnais au centre de nos préoccupations et de nos débats »… »Nous aurons à coeur de rapprocher les citoyens et les acteurs associatifs de notre action au sein de la municipalité »…. »Nous nous organiserons pour prendre leur avis et pour en débattre avec eux »
        Bref, en votant Abertzale dimanche à Bayonne on vote pour LE PAYS BASQUE et la liste Iriart nous prouve que c’est excellent pour BAYONNE, la solidarité et la participation citoyenne !

      • Paxkal
        Publié le 29/03/2014 à 10:43 | Permalien

        Gilles,
        les 10 % qui ont voté Iriart au premier tour et les 6 % qui ont voté Nogues sont aussi Bayonnais que ceux qui ont voté Etcheto ou Etchegaray. Donc laissez les Bayonnais, tous les Bayonnais voter pour les élus qui les défendront le mieux pendant les 6 ans à venir, et respectez le fait que pour beaucoup d’entre eux, ce ne sera pas le PS, et encore moins un PS jacobin. Les abertzale de gauche ont au moins deux bonnes raisons de ne pas voter la liste Etcheto ce dimanche 30 mars :
        1) déjà quand il nous fait des promesses, le PS nous a régulièrement trahi ou sérieusement déçus, alors que penser d’un PS qui ne nous en fait aucune et nous annonce même qu’il sera notre meilleur ennemi ? Ceux qui veulent s’en mordre les doigts peuvent toujours voter Etcheto mais au moins ils ne pourront dire qu’ils ont été trahis, ils étaient prévenus
        2) comme disait quelqu’un sur ce même site, voter Etcheto pour un abertzale de gauche, ça serait un peu comme voter Christiane Boutin pour un homo de droite. Quand on veut avoir les votes d’une communauté ou d’un mouvement, on ne choisit pas comme tête de liste leur pire ennemi
        Paxkal

        PS (si j’ose dire) : un des leaders de la liste Etcheto n’est autre qu’ Alain Duzert, qui s’est toujours opposé à toute possibilité pour le syndicat abertzale LAB de participer à l’intersyndicale. Tout cela est bien révélateur de la manière dont les abertzale sont vus par les leaders de la liste que vous appuyez : on leur crache au visage pendant six ans et on pense qu’après ils pourront venir voter pour vous ? Non, monsieur, pour avoir les votes abertzale, il vous faudra choisir d’autres leaders, ou alors leur demander de changer d’attitude envers les abertzale et plus généralement envers ceux qui se sentent basques et veulent vivre en tant que basques au cours des 6 années à venir.
        Et maintenant, si vous et M. Abadie voulez revoter Etcheto ce dimanche 30 mars, personne ne vous en empêche. Mais de grâce, laissez les abertzale de gauche voter pour ceux qui seront leurs meilleurs porte-paroles dans les combats à mener au cours des 6 ans à venir à Bayonne et sur l’agglo, à savoir les futurs élus de la liste Jean-Claude Iriart. Et respectez notre choix comme nous respectons le votre !

      • Alice
        Publié le 29/03/2014 à 10:53 | Permalien

        Pour moi, les plus en phase avec la réalité Bayonnaise (MENTA, PEYRUCQ, ETCHEVERRY, CASENAVE, TORRE, MOUESCA, COPENTIPY et j’arrête car la liste est longue…) sont sur la liste IRIART. Et pas HIRIART, tu devrais apprendre à mieux nous connaître Gilles, au lieu de nous caricaturer. Je voterai dimanche POUR BAYONNE, capitale du Pays Basque, donc pour Iriart. :-)

  5. Maïder
    Publié le 29/03/2014 à 11:38 | Permalien

    Et maire, en accord avec les abertzale, Etcheto se serait estimé légitimé dans le dialogue avec nous … qui aurions eu plusieurs belles voix au conseil municipal, une voix imposante au conseil d’agglo… Mais il y a une génération d’abertzale, dont la frustration et la bave aux lèvres sont telles que permettre à JCIriart de participer à une énorme victoire et, enfin, gouverner, serait vécu comme leur échec personnel. Pas de place pour de nouveaux héros de la cause…
    Le titre du papier est atrocement révélateur. En effet, par conséquence, si Etcheto gagne dimanche, le résultat sera encore plus désastreux pour nous. Etcheto rassemble plus de 40% de listiers de la société civile, avec de gros réseaux d’opinion derrière eux, dont pas mal ne voyaient aucune démesure à travailler ensemble, sans compter tous les néo-bayonnais qui assistent au spectacle. L’effet produit est effectivement radical. On aura perdu 20 ans à Bayonne. Le rejet sera bien légitimé. Bravo, belle leçon de stratégie. C’est à pleurer.
    Je voterai Etcheto dimanche, le cœur serré, mais l’âme tranquille.

    • BastaYa
      Publié le 29/03/2014 à 14:59 | Permalien

      A Maider : C’est c’la oui…..Voyons, remplaçons votre première phrase par « Et président, en accord avec le Front de Gauche, Hollande se serait estimé légitimé dans le dialogue avec le peuple de gauche…. » Et j’imagine que vu que Mélenchon a appelé ses 4 millions d’électeurs à voter Hollande, ce dernier s’est senti obligé de faire une politique vraiment de gauche depuis ? Ah ? Ca ne s’est pas passé ainsi ? Mais à Bayonne, ça sera différent ? Je connais Etcheto depuis ses 20 ans et il a toujours été viscéralement anti-abertzale, c’est tripal chez lui, j’ignore pourquoi. Je pense au contraire que Jean-Claude Iriart a donné une leçon de respect du collectif et de courage politique, et qu’il a gagné ses galons de personnalité à respecter et à suivre. C’est quelqu’un qui va compter dans les 6 années qui viennent. Ce qui est à pleurer, c’est l’arrogance de ces dirigeant PS qui croient que tout leur est dû, et qui marchent sans état d’âme sur le Front de gauche à Paris ou sur les Verts à Grenoble, et sur leurs propres troupes à Bayonne tout au long de ces 12 dernières années.

    • dupin
      Publié le 31/03/2014 à 02:00 | Permalien

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Maider !
      Il y a dans le comportement de beaucoup ici une rancune tenace qui pour moi les rend aveugles !
      Les socialistes de Ciboure, Hendaye ou Urrugne ne doivent pas appartenir au même parti que ceux de Bayonne, pour que les abertzale de ces villes les rejoignent pour faire opposition à la droite !
      Ici on préfére faire le travail pour JR , il est gentil JR,il défend la cause lui et en plus il promet même du travail aux jeunes de la ZUP ……..C’est dire !
      …….. 6 ans de plus ! putain 6 ANS !

  6. Kepa
    Publié le 30/03/2014 à 18:20 | Permalien

    C’a y est, on a voté en famille, plus trois abstentionnistes du I° tour qu’on a réussi à convaincre.
    Gilles, en vertu de l’adage qu’on jamais mieux servi que par soi même, on a voté pour que nos idées soient le plus largement représentées dans notre ville Ville qui appartient à tous et à personne en particulier. Que veux tu dire, que le vote en faveur de Baiona 2014, n’est pas un vote aussi bayonnais que le tiens ? Je te promets qu’à aucun moment j’ai eu une pensée pour M. Valls.
    Maider, j’aurais aimé voter à Hendaye pour la liste Ecenarro ou Duhaldeborde à Ziburu. J’aurais voté pour des gens qui au minimum me respectent. Les socialistes bayonnais sont hostiles à ce qui fait l’essence même des abertzale, la langue, les quatre propositions Batera.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video