Vote de la délibération pour endiguer la prolifération des meubles de tourisme

PrintFriendly and PDF

HB

Réaction au courrier adressé par Kotte Ecenarro au président de la CAPB sur les meublés de tourisme

Alors que la communauté d’agglomération Pays Basque s’apprête à voter une délibération pour endiguer la prolifération des meubles de tourisme, nous sommes surpris de la réaction et des propos tenus par Kotte Ecenarro, chef de file du groupe Hendaye avec vous, à ce sujet.

Surpris car cette délibération est le fruit du travail réalisé au sein d’un comité de pilotage réunissant les 24 maires de la zone tendue auquel Kotte Ecenarro n’a tout simplement pas participé.

Surpris car lorsque le sujet plus large de la situation du logement s’est invité en conseil municipal, face aux propositions de notre groupe, l’argument pour justifier de son manque d’initiatives était la temporalité. La réactivité n’est pas la même selon les sujets. Et cette méthode qui consiste à laisser traîner les dossiers pour ne les traiter que sous la pression est devenue monnaie courante au sein de la majorité. Cette situation nous agace mais c’est peut être un des buts recherchés.

Nous constatons que le Maire d’Hendaye est plus prompt à réagir pour défendre le lobbying exercé par des plateformes type Airbnb et leur intérêt particulier que le logement à l’année et l’intérêt général.

Ce qui est violent c’est de constater que de nombreux Hendayais et Hendayaises ne trouvent plus de logements pour vivre à Hendaye.

Ce qui est violent c’est que les jeunes ne puissent pas s’émanciper et soient obligés ou de partir ou de rester vivre chez leurs parents.

Ce qui est violent c’est de constater que de nombreuses entreprises ne peuvent plus recruter y compris des profils de cadre car le prix des logements tant à l’achat qu’à la location sont prohibitifs.

Ce qui est inapproprié c’est de faire des constats mais de n’avoir aucune proposition concrète et de laisser l’initiative aux privés.

Ce qui est inquiétant c’est de voir qu’entre 2016 et 2020 les meubles de tourisme ont augmenté de 117% et les résidences secondaires sur Hendaye dans le même temps sont passées de représenter 35% du parc à 40%.

La délibération qui sera soumise au vote ce samedi 5 mars en conseil communautaire aura un double effet que nous estimons bénéfique pour l’intérêt général : limiter les investissements à l’avenir pour ce type d’activités spéculatives et revenir à un nombre de meublés de tourisme similaire à ce qui était le cas en 2016.

Il est même probable que le nombre soit un peu supérieur.

Rappelons que les locations réalisées dans la résidence principale ne sont pas concernées par la compensation et que les meublés de tourisme loués de septembre à juin à des étudiant.e.s non plus.

Rappelons que l’agglomération ambitionne d’augmenter de 25% le nombre d’étudiant.e.s sur le campus de la Nive.

Le mois de mars est également le moment du vote des budgets dans les communes. Nous invitons une fois de plus le maire d’Hendaye à inscrire une enveloppe de 300 000 euros au chapitre des acquisitions foncières afin de prendre la main et réaliser des opérations 100% à maitrise d’ouvrage publique et favoriser le logement abordable à l’année. Nous invitons également monsieur le Maire à ne plus soutenir les opérations des spéculateurs privés tel que Bouygues ou la Sagec. Nous invitons monsieur le Maire à faire pression auprès du Président de la communauté d’agglomération Pays Basque pour que la modification simplifiée du PLU d’Hendaye soit lancée maintenant dans les plus brefs délais et d’arrêter de jouer la montre.

Un commentaire

  1. ANTTON B
    Publié le 01/03/2022 à 20:38 | Permalien

    Depuis le départ , l’alliance du second tour entre Abertzale et la liste socialiste Ecenarro a été mal partie et avec un désavantages pour les Abertzale . Le seul argument qui a fait penché la balance tient au fait que Ecenarro est de gauche et qu’il s’agit de la seul grosse municipalité du pays basque au main d’une gauche non abertzale . Un contre exemple de Bayonne ou l’union ne pouvait pas se faire .
    Bon il est temps de se rendre compte que c’est un échec . Si la confiance n’est plus la , il faut que les Abertzale passent dans le camps de l’opposition . Nous devons être honnête avec nos électeurs .

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video