Juliette Bergouignan

Juliette Bergouignan

Enseignante universitaire retraitée, militante Batera, membre du Conseil de Développement et de la CIMADE.

Les abertzale face au défi de la grande précarité et de l’immigration

ENBATAk 60 urte - Autrefois, dans nos fermes, il était courant d’accueillir les vagabonds en leur offrant une assiette de soupe et une place au chaud au fenil. Cet accueil était naturel, culturel. La solidarité familiale, entre voisins et au-delà, est une valeur forte en Euskal Herria.

Le projet abertzale d’autodétermination est un projet inclusif, solidaire. C’est collectivement que nous répondons aux besoins fondamentaux de notre société : alimentation saine, logement, formation. (...)


“Il serait temps de demander des comptes à l’UPPA”

ENBATAk 60 urte - Il s'en est fallu de peu pour que naisse, en Iparralde une université technologique autonome (type Compiègne) regroupant toutes les composantes de l'enseignement supérieur, (ESTIA, IUT, Fac de Sciences, IAE, Fac de droit, lettres), à l'occasion de la visite en Pays Basque de Francine Demichel, Directrice de l’Enseignement supérieur de 1998 à 2002.

Malheureusement, les élections présidentielles ayant été perdues par Lionel Jospin, ce beau projet n'a pas pu voir le jour, l’ère Sarkozyste se caractérisant par une baisse des subventions à l'enseignement supérieur au nom de « L'autonomie des universités » s'accompagnant de la multiplication de contrats précaires et de financement privés, type TOTAL pour l'UPPA. (...)


Institution Pays Basque : où veut-on aller ?

Telle était la question posée au forum organisée par Batera le 21 septembre, à la veille du débat parlementaire sur la future loi « Engagement et Proximité » . Les différents intervenants ont apporté un éclairage intéressant issu de leurs recherches respectives. Pourtant, la question reste entière et la réponse revient au Pays Basque.

Dorénavant, un maire ou un président de collectivité doit être un animateur de réflexion collective du processus de décision. Il doit susciter le pouvoir d’agir en entrant dans un processus de co-construction interactif. Cela permet de passer de l’intérêt particulier à l’intérêt général. (...)


Iparralde, terre de projets écologiques

La mise en valeur de l’économie localisée est particulièrement vivante en Pays Basque. Les réseaux de producteurs s’imbriquent dans ceux des consommateurs de proximité, confortés par le mouvement associatif imaginatif.

Malgré le retard pris dans bien des domaines (mobilité, habitat…) la transition écologique est en marche en Iparralde... (...)


Le Pays Basque, territoire à énergie positive ?

Partant d’un état des lieux accablant au plan écologique, on voit dans les récentes orientations de la Communauté d’agglomération Pays Basque et du Conseil de développement un réveil tardif mais salutaire.

Personne ne doit cependant s’exonérer d’une profonde modification de ses propres comportements. (...)


Caprice de prince

Au coeur de l’aménagement équilibré du Pays Basque intérieur, l’actualité en Amikuze fait des vagues.

Les dernières séances du Conseil municipal de Saint-Palais ont été agitées autour du projet d’une Maison de la santé. (...)


CDPB, nouvelle mouture

La loi NOTRe a enfin permis une reconnaissance institutionnelle d’Iparralde avec la création de la Communauté d’agglomération Pays Basque. Elle a également changé la nature du Conseil de développement du Pays Basque.

Quels risques sous-tend ce changement ? Comment parvenir, comme avant, à proposer une vision à long terme aux élus sur des sujets, parfois polémiques ? Pourra-t-on évaluer les politiques publiques par rapport aux objectifs affichés ? Autant de questions que l'on peut se poser à l’heure de ce tournant important. (...)


Pour une stratégie de formation supérieure

La revendication d’une université de plein exercice pour Iparralde figure dans les quatre priorités de la plateforme Batera. Elle semble marquer le pas.

Retour sur l’urgente nécessité d’une stratégie de formation supérieure pour notre territoire. (...)


Concierto economico et cupo*

Si l'intransigeance de Mariano Rajoy vis à vis des Catalans donne à penser qu'il est fort et qu'il sait s'imposer, la réalité en Espagne est bien différente.

Plusieurs communautés autonomes (Valence, Murcia, Andalusie, Galice...) revendiquent aujourd'hui une plus grande équité dans leur financement. Toutes évoquent les privilèges des communautés autonomes de Navarre et d'Euskadi. (...).

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video