Il est temps de sortir de l’état larvaire

PrintFriendly and PDF
Soirée Pays Basque en transition organisée le 12 mars 2014 par Bizi!. Elle a mis en scène l’engagement officiel et collectif des têtes de liste autour de la transition énergétique.

Soirée Pays Basque en transition organisée le 12 mars 2014 par Bizi!. Elle a mis en scène l’engagement officiel et collectif des têtes de liste autour de la transition énergétique.

Anthony LUBRANO

A l’occasion des municipales de 2014, 30 communes représentant les ¾ de la population du Pays Basque Nord se sont engagées à mettre en oeuvre des actions du Pacte de Transition énergétique de Bizi ! Afin de s’assurer que les actes succèdent aux paroles, le comité de suivi Hitza Hitz a écrit un premier rapport en 2016 et vient de publier un deuxième rapport. Pour l’heure, la transition n’a pas encore pris son envol.

D’après les réponses des communes signataires, on peut affirmer que la transition n’est pas enclenchée au rythme nécessaire en Pays Basque Nord.

Certaines communes ont accompli quelques actions sectorielles appréciables, à l’instar de la mobilisation de Bayonne pour l’utilisation de l’eusko. Mais, hormis Mendionde, qui a de belles réalisations à son actif au regard de sa taille et de ses moyens, on n’observe pas de commune véritablement exemplaire qui ait mis en œuvre une stratégie globale et cohérente, gage d’une transition écologique communale.

 

La plupart des communes n’ont pas pleinement intégré les enjeux d’une réorientation de leur politique à même de garantir le milieu de vie de leurs habitants. Elles en restent souvent à des mesurettes qui ne sont pas du tout à la hauteur des défis à affronter.

Pour pouvoir être en voie de tenir leur parole, les communes engagées devraient avoir fait les ¾ du chemin pour l’essentiel de leurs actions. Or c’est loin d’être le cas pour la plupart d’entre elles. Mais il ne s’agit là que des engagements —parfois très limités— que chaque commune a choisis et non de l’ensemble des actions qu’il faudrait mettre en œuvre.

Et pour certains domaines, ce n’est pas seulement le volontarisme politique qui fait défaut, mais aussi le simple respect des lois. Ainsi, nombreuses sont les municipalités à violer la loi qui exige que toute rénovation de voie urbaine s’accompagne de la mise en place d’aménagements cyclables. Alors que le vélo est un mode de déplacement économique, écologique et bon pour la santé, et que les communes ont aussi souvent choisi l’action Développer la pratique quotidienne des modes actifs de déplacement

On peut aussi déplorer un manque de culture démocratique et de pratique de redditions des comptes de la part des communes.

Il y a celles qui n’ont pas donné suite à nos multiples relances par téléphone et courriel : en 2018, seules Ispoure et Mouguerre ne nous ont rien transmis.

Certaines communes ne nous ont répondu qu’à l’issue de plusieurs sollicitations et après un temps conséquent (la récolte s’est étalée sur près de 6 mois…).

D’autres ont été très laconiques dans leur retour, voire parfois un peu condescendantes ou encore n’ont pas pris la peine de remplir les fiches transmises.

On a pu avoir l’impression que certaines communes ne considéraient pas notre démarche comme complètement légitime. Alors qu’il s’agit d’engagements qu’elles ont pris et choisis librement en 2014 et qu’elles avaient été prévenues qu’un comité de suivi serait mis en place !

Face à cette inertie, il est grand temps que les citoyennes et citoyens se mobilisent pour que leur village, leur ville et leur territoire mettent enfin en œuvre des politiques préservant l’avenir des enfants d’aujourd’hui.

En effet, 50 à 70% des solutions de lutte et d’adaptation au dérèglement climatique se situent à l’échelon local. La commune et l’agglomération sont donc des leviers d’action puissants à notre portée.

Rapport Hitza Hitz de fin de mandat

Le comité Hitza Hitz de Bizi! va prochainement entamer le rapport bilan de l’actuelle mandature afin d’évaluer les réalisations concrètes des municipalités signataires. Afin de produire un rapport fidèle et plus exigeant, le comité fera appel aux contributions de citoyens et associations volontaires pour compléter le retour de leur commune. Ce rapport permettra de déterminer quelles mairies ont tenu parole et quelles équipes ont trompé leurs électeurs. Il conviendra alors d’aviser quelles réactions avoir face aux secondes.

Pacte 2020

Le comité Hitza Hitz va également élaborer un nouveau Pacte dont l’ambition devra être à la mesure de la conjoncture historique présente. La prochaine mandature sera cruciale pour réussir à opérer dans les temps une métamorphose territoriale. Ce qui sortira de la chrysalide dépendra en grande partie de la mobilisation populaire pour contribuer à la mise en œuvre déterminée d’actions incontournables. Selon la force de l’élan, émergera un territoire qui battra de l’aile ou un Pays Basque Nord résilient, soutenable et solidaire.

Pour être relais citoyen dans sa commune ou participer à l’écriture et à la diffusion du Pacte, le groupe Hitza Hitz se réunit au local de Bizi ! les 2ème et 4ème mercredis du mois à 18h au 20 rue des Cordeliers à Bayonne. Contact  : [email protected]