Le Manifeste #StopAski!

A l’attention des personnes souhaitant acquérir une résidence secondaire en Pays Basque : 
Plus de 20% des logements en Pays Basque sont des résidences secondaires (*). Il devient de plus en plus difficile et coûteux pour la population locale de se trouver un logement. La crise du logement atteint des seuils critiques qui ont des conséquences inacceptables :salarié.es vivant dans leur voiture, personnes invalides habitant des cabanons de jardin, salarié.es se saignant aux quatre veines pour payer un loyer rendu indécent parla pénurie de logements, familles ayant toujours vécu en Pays Basque et devant en partir. Le droit des habitant.es de ce territoire à avoir un logement est aujourd’hui remis en cause par celui de certain.es à en avoir plusieurs.

Assez, stop, aski !

Quel impact pour le Pays Basque, sa population, pour le climat et la biodiversité ? Au fur et à mesure que les logements existants sont achetés pour devenir des résidences secondaires, il faut en construire de nouveaux pour répondre aux besoins de résidences principales. Cela signifie bétonner toujours plus, artificialiser plus de sols, faire habiter les populations locales loin des lieux de travail et de services, avec tout ce que cela suppose de déplacements quotidiens qui épuisent les gens et aggravent le dérèglement climatique.

Jusqu’où ce pourcentage peut-il monter ? Déjà, le Pays Basque compte plus de résidences secondaires que de logements privés à louer toute l’année ! A quel moment dit-on « assez », « stop », « aski » ? Et comment fait-on, en l’absence de lois, de dispositifs applicables par les communes et intercommunalités pour mettre une limite à ce phénomène ?

La Constitution helvétique prévoit que « les résidences secondaires constituent au maximum 20% du parc de logements et de la surface brute au sol habitable de chaque commune ». Avec certaines communes de la côte basque, et non des moindres, qui approchent voire dépassent aujourd’hui le seuil de 50 % de résidences secondaires, le Pays Basque dépasse largement le seuil au-dessus duquel la volonté de certain.es d’avoir plusieurs résidences porte atteinte au droit de la majorité à disposer d’un logement. Il ne peut se permettre de voir augmenter ce pourcentage et au contraire doit faire en sorte de le faire baisser.

Un appel est lancé
Aussi, cet Appel est lancé de manière pressante et solennelle à toutes les personnes, quels que soient leur origine ou leur lieu d’habitation, qui souhaiteraient acquérir une résidence secondaire en Pays Basque. Il leur est instamment demandé de ne le faire qu’en achetant une maison ou un appartement étant déjà une résidence secondaire. Il n’est pas acceptable, au vu de la situation actuelle en Pays Basque Nord, de transformer en résidences secondaires :

  • les logements actuellement habités en résidence principale,
  • les logements construits pour répondre à la pénurie actuelle et à la demande locale,
  • des logements revenant sur le marché de l’immobilier suite à l’application du règlement de compensation qui empêche de continuer à les exploiter en meublés de tourisme permanents.

À compter du 1er janvier 2024, nous considérerons publiquement la transformation en résidence secondaire de tout logement entrant dans une de ces catégories comme une atteinte directe au droit de la population locale à se loger et à vivre au Pays. Nous vous remercions toutes et tous de prêter attention à cet Appel, ainsi que de prendre en considération l’intérêt général de ce territoire, et de contribuer à conserver et développer ce qui en fait sa beauté, son identité et sa vitalité.

Ensemble, garantissons le droit de se loger et de vivre au pays !

(*) Selon le diagnostic du Plan Local de l’Habitat (PLH) basé sur des données de l’INSEE

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).