Les réfugiés reviennent au cœur du processus de paix

PrintFriendly and PDF

Exilés

Le collectif des exilés politiques basques est au centre de toutes les attentions. D’abord parce que, fort d’un soutien populaire indéfectible depuis 50 ans au Pays Basque, l’heure est à l’annonce d’un retour au Pays. Ensuite parcequ’à la faveur d’une journée d’hommage et de solidarité, le samedi 15 juin à la Halle d’Irati de Biarritz, les réfugiés effectueront un « apport politique » en faveur de la résolution du conflit. C’est ce qu’ont annoncés samedi les organisateurs sur le parvis symbolique de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne.

Une mise en lumière après un demi siècle de cavales, d’expulsions, d’assignations, de confinements, d’exodes, de déportations, d’extraditions et de mandats d’arrêt européens. En 1995, défiant les mesures d’assignations, les membres du Collectif des réfugiés avaient déjà décidé de rentrer au Pays Basque. C’est à la Cathédrale que les droits des réfugiés ont été défendus par deux fois, notamment avec le recours à des grèves de la faim.

Cette fois, c’est plutôt un repas qui fédèrera les soutiens, à la Halle d’Irati de Biarritz, avant quelques concerts et après des prises de parole. Victimes collatérales du conflit, les réfugiés basques reprennent ainsi la main.

Refus

 

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video