Opinion

Refonder l’Europe

L'Edito du Mensuel Enbata - Il y a cinquante ans, le premier mouvement abertzale d’Iparralde naissait à Itsasu dans l’affirmation fédéraliste européenne. Où en est-on de cette espérance ?
Sur les décombres d’un continent en ruine sorti d’un conflit aux millions de morts, les anciens ennemis ont su dépasser leurs haines et leurs douleurs réciproques pour construire un avenir en commun. Cet acte fondateur, unique dans l’histoire de l’humanité, a préservé la paix entre nos nations belligérantes et amené la prospérité pour faire de l’Europe la première puissance économique du monde.
Opinion

Lurraldez lurralde

en Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Sozializtak askotan berrikuntza eta esperimentazioaz mintzo dira. Bainan hitzetarik ekintzetarat bide luzea dela dirudi.
Denak oroit dira Jospin-ek zein aitzaki erabili zuen Iparraldeko departamenduaren eskakizunari ezetz erraiteko : hemengo hautesien gehiengoa ez zela alde. Orain berriz, gehiengo hori alde izanez, Lebranchu-k joan den astean adierazi du Euskal Herriko lurralde kolektibitate batek antolakuntza administratiboa sinpletzeko ordez konplika lezakeela, daudenen gainera beste erakunde bat gehituz.
Opinion

Du plaisir à croquer

La Korrika ne se regarde pas, elle se vit. Et ne vit que par la participation active des coureurs.
Chacun-e choisit de donner ce qu'il/elle peut d'énergie et de sueur. Chacun-e choisit ses lieux, ses moments pour fournir son effort. Et la magie fonctionne. La symbolique du témoin transmis de mains en mains, la carte du pays de la langue basque qui se dessine jour après jour, un sentiment de solidarité aussi concret que joyeux.
Opinion

50 ans de lutte du mouvement abertzale en Iparralde

Aujourd’hui, le temps où les abertzale étaient taxés « d’Enbata Zikina » est définitivement révolu.
Le projet abertzale est maintenant un projet reconnu et crédible en Iparralde, et les dernières échéances électorales ont montré qu’il peut avoir l’ambition de constituer la troisième force politique ici. Cinquante ans de lutte ont transformé complètement l’approche de la société d’Iparralde vis-à-vis de problématiques que les abertzale ont été les premiers à porter.
Opinion

Sarkozy… les français en redemandent !

Ainsi, dix mois après avoir souhaité changer de chef, déjà lassés du régime minceur à base des salades débitées par François Batavia, les Français amnésiques semblent donc disposés à goûter à nouveau la tambouille insipide du chef à talonnettes.
Dans le combat politique, s’il n’est pas la règle, le cynisme peut s’avérer être une arme efficace. Aussi, en étant raisonnablement pourvu, il m’apparaît que puisqu’ils en redemandent il ne serait peut-être pas vain qu’on leur en redonne de la cuisine à la casserole, encore et encore, jusqu’à l’écœurement, jusqu’au vomi.
Opinion

Embata Zikina

C'était un autre millénaire. L’homme n’avait pas encore marché sur la lune.
Et pourtant, une poignée de femmes et d’hommes, de ce bout de terre, considéré-e-s comme des martiens, s’échinaient, à contre courant d’une société gaulliste aseptisée, à concevoir un autre idéal de vie, à faire montre d’un courage exemplaire en affirmant qu’un peuple et une langue méritaient de vivre.
Opinion

Continuer à travailler

Une énorme somme de travail a été accumulée par les abertzale de toutes mouvances et par d’autres basquisants, dans les divers secteurs d’activité. Le projet abertzale n’est plus «le canular du siècle» comme disaient les dirigeants de la police en 1963.
Par Jean-Louis DAVANT - Le mouvement a muté, il s’est enraciné, diversifié, ramifié, à l’image de la société basque : il est incontournable.
Opinion

Quelques réflexions bancaires

La totalité des Etats sont maintenant débiteurs des banques, car depuis plus de quinze ans, les Etats peuvent emprunter sur les marchés mondiaux pour financer leurs cycles annuels d’exploitation.
Cette situation les place en position d’être notés par les banques, tels des clients. Et, pouvant emprunter, sans trop de limite sauf celles fixées maintenant par des règles européennes, pour les pays concernés, un Etat peut se trouver dans une situation de risque vis-à-vis de ses échéances de paiement, s’il n’y a pas de garde fou…