Ehun urte

Ez nauzu ezagutu, nik ere ez zaitut ezagutu. Hala ere, hemen nauzu abendoaren 21 honetan, zureganat etorria, zure oroitzapeneko gurutzearen aitzinean zutik, bakarrik.
Maiz hemengo bazterrak gordetzen dituen neguko lanbroa ez da egun ere altxatuko. Egun duela ehun urte, lanbroak estaltzen ote zituen inguruko munoxka hauek? Menturaz bai.

Parler d’une seule voix

Beñat ELKEGARAY - A l’heure où les maires du Pays Basque Nord doivent examiner les possibilités de rapprochement entre les différentes communautés de communes, que devient la demande d’une Collectivité territoriale à statut particulier largement plébiscitée par la société civile et les élus ?
Dans un contexte de décentralisation favorable aux grandes métropoles, mais aussi de propositions du préfet des Pyrénées-Atlantiques sur la nouvelle gouvernance du Pays Basque, je voudrais rappeler les enjeux de l’exercice.

La voie de la démocratie

L’eurodéputé catalan, Josep-Maria Terricabras, figure d’Esquerra republicana de Catalunya (ERC) a bien voulu répondre à la demande d’Enbata pour éclairer la consultation référendaire du 9 novembre.
ERC, parti indépendantiste, est l’acteur majeur de ce scrutin interdit par l’Espagne.

C’est à qui aura le plus gros caddy !

Pantxo Tellier - Alors que la crise s’installe durablement, on voit s’ériger les colonnes d’un nouveau temple de la consommation sur la zone inondable d’Ametzondo : Ikea, enseigne à l’“écoute” de ses salariés.
Selon l’assemblée des inter-communalités, “tous les ans, la surface commerciale augmente de plus de 3% alors que la consommation évolue à moins de 1%”. Cette assemblée estime que “nombre de ces implantations sont davantage guidées par la finance que par la pertinence commerciale avec le risque que nous soyons entrés dans une bulle spéculative du commerce qui gonfle et qui est sans aucun lien avec la capacité locale de consommation”.

Leçon écossaise

L’indépendance possible de l’Ecosse s’est imposée au centre du débat européen. Alain Lamassoure, qui sera président du parlement de Strasbourg pour la seconde moitié de l’actuel mandat de cinq ans en remplacement du social-démocrate Martin Schultz, a bien voulu répondre à la sollicitation d’Enbata.
Sa voix libérale est une référence sur un tel sujet.

Ecosse, un vote sans lendemain ?

Par Keith Dixon - Si l'on tente d'aller au delà des réactions épidermiques des uns et des autres, du ton triomphal des unionistes et de l'immense déception des activistes du Oui, les leçons historiques à retirer de ce scrutin contrastent fortement avec le retour au "business as usual" affiché par la classe politique britannique.
Les choses ont fondamentalement changé en Ecosse, pendant les deux ans de cette "conversation démocratique" autour de la question de l'indépendance.

De l’histoire à la modernité

Pierre Delignière - L’Ecosse vit des moments historiques : le référendum du 18 septembre 2014 donne en effet la parole au peuple écossais, pour décider si oui ou non la nation écossaise doit retrouver son indépendance, et donc quitter le Royaume-Uni. Ce royaume s’était en effet formé en 1707 : le parlement écossais disparaissait, tandis que l’Ecosse envoyait désormais ses représentants à Westminster.
Mais le référendum n’est pas la première résurgence de cette histoire.

Bâtir une autre société écossaise

Gerry Mooney - Le débat sur l'indépendance de l'Ecosse est en train de basculer. Le nombre de votes en faveur du oui au référendum se rapproche du non, alors que seules quelques semaines nous séparent du 18 septembre.
Le débat sur l'indépendance – plus exactement le débat sur le devenir constitutionnel de l'Ecosse – à ouvert sur des débats plus larges et plus importants sur le type de société que nous voulons pour l'Ecosse.

« Lettre ouverte aux nouveaux maires, par une usagère de la ligne SNCF Bayonne-Pau »

J'habite Orthez depuis mai 2011, j'ai choisi cette ville pour la commodité relative à la gare SNCF qui me permettait de rejoindre Bayonne et Pau pour mon travail de façon pratique , peu chère , moins fatigante que d'utiliser une voiture. Je pensais alors , vu les incitations dans les discours à utiliser les transports en commun que la fréquence des TER ne pouvait que s'accroître.
Or depuis Septembre 2011 la situation ne fait que se dégrader que ce soit en direction de Pau ou de Bayonne.