Interdit1

Leçons de l’affaire Griveaux

2 Commentaires
Xipri Arbelbide - Vendredi 14 février, 7h00, France Inter : 'Une vidéo intime du candidat LRM à la mairie de Paris circule sur le web'. J'ai tout de suite pensé à ces paparazzis qui fournissent certaines revues avec photos plutôt dénudées.
Je me suis rappelé ces vacances d'été 68. Revenant de Côte d'Ivoire au Pays Basque, j'avais pris le métro à Paris. Mon regard fut attiré par cette inscription peinte en grand sur un mur : "Il est interdit d'interdire", slogan qui a pris du poids avec les ans. Mais il est passé de mode, c'est une loi qui interdit aujourd'hui d'étaler la vie privée des autres sur la place publique. Mais la populace, semble-t-il, ne le voit pas ainsi. M. Griveaux a senti qu'avec cette affaire, les carottes étaient cuites pour la mairie de Paris. Il y a renoncé. (...)

AzarokoBlokatzeenHitzorduak

Jantzimotz horiak hasarre

Courrier des Lecteurs - Gabi OYARZABAL - Ohiko frantses erran molde batek dio, “Ahal balitz, Parise botoila batean eman genezake”.
Macron-ek iragarri zituen berri guziak gauzatu balira, seguraski jantzimotz horien balentriak ez ziren gertatuko. (...)
Bourse

Les gilets jaunes s’insurgent : avec raison ?

Courrier des Lecteurs - Txomin DAVANT - Vendredi 14 Décembre 2018, le Gouverneur de la Banque de France expose son diagnostic des économies française et européenne. D’après ses dires les “réformes” menées par le Président Macron ont, paraît-il, mis sur les rails de la croissance l’économie française : l’indice de croissance français aurait progressé de -0,6, voici 18 mois, à -0,4 , actuellement! La France serait en bonne voie de rattraper l’Allemagne. La zone Euro se porterait bien. Ce monsieur a à peine mentionné les “Gilets jaunes”.
Mais de quoi se mêlent-ils, “ces gens qui ne sont rien”, diront ceux d’entre nous se reconnaissant parmi les 15 à 18% du corps électoral qui nous ont imposé ce Président qui fait, enfin ! “les-réformes-dont-le-pays-a-tant-besoin” ! (...)
Jean-ClaudeIRIART

Rentrée 2018 à Seaska : contribution au débat public

Jean-Claude Iriart - La Fédération Seaska vient de lancer un appel à la mobilisation car elle considère que les moyens en postes d’enseignants, annoncés pour la prochaine rentrée ne sont pas à la hauteur des besoins liés à son développement et à l’augmentation de ses effectifs.
Certains penseront qu’il s’agit là d’une simple mobilisation de plus afin d’obtenir quelques postes supplémentaires. Le contexte est plus complexe et malheureusement plus grave aussi. (...)
"Atzo merkatüan nik "Nola zira?", eta parekoak arrapostüa...."Merde"....(pentsatuz "bai edo ontsa behar düta erran?"). Gau eskolan ebilia zen gogo handiz alta, bena plazako telefona galdu da eta euskararen wifia ez da denentako."

Telefona eta Wi-fi arrenkura…

1 Commentaire
Tribune Libre - Mixel Etxekopar - Lehen Frantziako herri euskalduna ginen eta orai Euskal Herriko herri frantsesa gira.
Nor giren jakiteko behar gorria dugu. Nor giren izateko behar gorria dugu. Bena nor honek euskara galdu düanetik uduri zait galdu düala ipar orratza. Iparra ez dugu galdu, harek deiku irabazi, harek gutu garaitu. Eta garaipenak suposatzen du zerbaiten galtzea. Gure kasuan hebenko mintzajeen galtzea. (...)
Le travail des enfants derrière la production de smartphones et de voitures électriques

Questions aux scientifiques

1 Commentaire
Xipri Arbelbide - J’ai lu le long avertissement sur notre avenir que vous, 15.364 scientifiques de 184 pays, vous venez de publier : un catalogue de lieux communs que n’importe quel Lambda s’intéressant à la question connait déjà.
J’aurais aimé que des scientifiques fidèles à la loi “cause-effet” abordent la question sous cet angle. Quelle est la cause de ce que vous appelez l’échec ? Mais rien. (...)
Lamassoure

Les soucis du député Lamassoure

2 Commentaires
Xipri Arbelbide - Monsieur Lamassoure vient d’accorder une interview au journal Sud Ouest. Pour ceux qui l’auraient oublié, je rappelle qu’il a été député de la 5° circonscription de notre département en 1989. Aux dernières élections européennes il s’est présenté en Ile de France, ce qui montre qu’il n’a plus guère de liens avec notre région On est donc un peu surpris de l’intérêt que nous porte cette semaine cet élu qui se dit Gascon, alors que Sud Ouest le qualifie de Basque. Il nous annonce sa rupture d’avec le parti Les Républicains et nous en dit les raisons.
Il y a plusieurs points dont nous aimerions savoir s’ils font partie de ses soucis car ils nous touchent de près... (...)
ArgentRoi

Mauvaises lectures de vacances

Xipri Arbelbide - Le pape François a publié une lettre pour la journée de l’environnement, fixée au 1° septembre : quelques rappels de son encyclique Laudato Si sur la sauvegarde de la Terre qui fit quelque bruit à sa parution. Simple phrase de cette lettre : « L’environnement humain et l’environnement naturel sont détériorés ensemble. »
Comme c’est vrai ! Il suffit de jeter un regard sur l’actualité de ces vacances. Quand la seule valeur suprême est l’argent, toute le reste, humain, nature etc… doit s’y plier. (...)
Résultats du second tour de l'élection présidentielle 2017 (en pourcentage des inscrits sur les listes électorales.)

Se soumettre ou… se soumettre !

Courrier des Lecteurs - Txomin DAVANT - Les tenants des « réformes courageuses » tellement attendues et « nécessaires » sont, comme c’était à prévoir, totalement satisfaits par les résultats de la présidentielle. Pensez donc, un Président élu avec 65% des voix ! Le soir de l’élection, on a pu voir sur un plateau de télé une fringante jeunesse porteuse du « renouveau » : MM. Gérard COLLOMB et François BAYROU ; selon ces deux là, tout est à la portée de leur poulain ; n’a-t-il pas réussi le pari que M. Valéry GISCARD d’ESTAING n’avait pu remporter : rassembler « deux français sur trois » !
Ainsi, avec une fraction minime d’électeurs, inférieure au cinquième du corps électoral, il est possible d’arriver à imposer des lois contraires aux intérêts légitimes de la grande majorité. On avait oublié que les institutions de la Vème République sont dangereuses. Les rédacteurs de la constitution auraient donc été irresponsables au point de donner à une seule personne le pouvoir absolu ? Sans contre-pouvoir ? Ils n’avaient pas lu L’esprit des lois ? Il serait donc urgent de corriger ce danger béant ? Et puis apparemment non. Le nouvel élu a dit qu’il n’y a rien à retoucher. Il se veut même jupitérien ? Où se trouve la vérité ? (...)