Xipri Arbelbide


Grandes Ecoles

Le 28.01.19, dans une tribune de Sud-Ouest, un jeune Basque déplorait «la rupture de l’égalité des chances qui touche particulièrement la jeunesse des territoires ruraux». Il revendiquait «l’égalité territoriale dans l’accès aux filières d’excellence.» Cette égalité ne bénéficierait qu’à un nombre marginal de jeunes.

Aspirer à l’égalité dans les Grandes Ecoles c’est très bien, mais pour faire quoi après ? (...)


Quel Noël ?

C’était Noël. Et quel Noël ! Voici les titres de mon quotidien ce jour là sur la « une » : « nos plats préférés », « La bûche pour le dessert », « Les coulisses de la maison Dior », « Le loto de Noël ». Sous le titre principal: « Chapon, foie gras, huîtres... les stars de Noël ».

Certains esprits chagrins ont trouvé que toute cette ripaille de Noël est en contradiction absolue avec ce qui doit être le souci majeur des esprits un tant soit peu éclairés : l’avenir de cette planète mise en danger de mort, justement par la société de consommation qui pille et gaspille sans mesure les biens destinés à tous les hommes, de tous les siècles, de tous les continents. (...)


De faillite en faillite

Les gilets jaunes sont la faillite de tout notre système. Députés, sénateurs, conseillers économiques, syndicats, chambres consulaires etc. ont été élus par le peuple pour le représenter. Et voilà que surgissent du néant des gilets jaunes ignorant complètement tous ces représentants légitimes. Les uns trouvent l’essence trop chère, d’autres les retraites trop basses, les impôts trop élevés etc. Échec des corps intermédiaires.

On parle de l’avenir de la planète en Pologne et au Brésil. Cri d‘alarme : au lieu de baisser, la pollution a augmenté de 2,5 % en un an, il faut d’urgence prendre des mesures drastiques. Aucune allusion à cela depuis un mois que cela pète de tous les bords. (...)


La honte

Ce qui s’est passé à Hasparren le 11 novembre est proprement scandaleux. C’est une honte ! A grands renforts de gendarmerie, venus de je ne sais où, à quel prix (déplacement, travail de nuit, le dimanche !), ont été arrêtés comme de vulgaires malfaiteurs, deux émigrants Ivoiriens, Mamadou et El Hassan qui vivaient depuis près d’un an à Izturitz, sans poser le moindre problème à qui que ce soit. Des « sans papiers » !

Au « Chemin des Dames » vous verrez deux monuments : « Le mémorial des Sénégalais » et à quelques centaines de mètres « Le monument des Basques ». Basques et noirs étaient côte à côte dans le massacre. Peut-être que les arrières grands pères de Mamadou et El Hassan se trouvent dans ces charniers où ont été inhumés les morts, tout autour du Chemin des Dames : certains cimetières comptent plusieurs milliers de cadavres !!! Et c’est le jour où nous commémorions ces milliers de morts, Basques et Africains, qu’un petit quidam a choisi pour arrêter, au Pays Basque précisément, deux Africains qui sont peut-être les arrières petits fils de ces victimes. N’ont-ils pas honte ? (...)


Développement du Pays Basque?

Dans mon dernier article j'ai dit tout le mal que je pensais de ce développement aveugle que nous subissons. Le Pays Basque ne serait-il pas à l'abri de cette maladie?

On aurait pensé que suite au sommet de Paris les illuminations de Noël allaient se faire plus discrètes, mais nenni, ne voulant pas être de reste, Anglet s'y est mis aussi. Biarritz bat tous les records avec un budget de 462.000,00 €, sans compter la patinoire artificielle source nouvelle de pollution. A quelques kilomètres de celle de la Barre. (...)


On a gagné !

Ça y est ! On a gagné ! J’avais bien écrit qu’il n’y aurait aucun problème pour remplacer Nicolas Hulot à l’écologie. Ça s’est fait en un tour de main. Et le nouvel élu, un écologiste vrai de vrai, s’est mis tout de suite au travail : il est venu rendre visite aux bergers Pyrénéens avec la bonne nouvelle : deux nouveaux ours vivront en leur compagnie. Huit jours après les plantigrades galopaient sous les hêtres. Les écolos parisiens ont sablé le champagne. Voilà réglé un problème essentiel pour l’avenir de la planète.

Avant l’arrivée des ours, nous apprenions que pour la première fois de son histoire, le Pic du Midi venait de passer plus de cent jours sans gel ! Mais la nouvelle n’est pas encore rendue à Paris. Ça chauffe ! La disparition de nos derniers glaciers est prévue pour 2050-2070. (...)


Pauvre Hulot !

Gros scandale. Hulot a démissionné. On s’en fout ! A commencer par nos « responsables ».

Notre intelligentsia prévoit 37.400 avions neufs dans les vingt ans, ce qui fera plus que doubler la flotte actuelle. Il paraît que les avions sont les plus grands pollueurs du monde. Ici même, Parme a vu son trafic augmenter de 52 % en 17 ans . Mais on va purifier l’air du BAB grâce aux autobus électriques, nous assurent les élus écologistes. Mais d’où vient cette énergie « propre ». N’est-ce pas précisément de ces centrales nucléaires que honnissait Hulot ? (...)


Epuration ethnique antisémite

Un livre, et un manifeste signé par de gens éminents (ci-devant Président de la République, premiers ministres, ministres, etc...) a récemment fait la une de tous les médias. Il s'agit de dénoncer un nouvel antisémitisme. J'y ai même lu l'accusation d'«épuration ethnique». Qui ne dénoncerait pas les faits concrets incriminés ? Mais signer en compagnie de qui ? Les signataires n'auraient-ils pas envers les arabo-musulmans les mêmes sentiments que les antisémites envers les juifs ? Les occasions de protester n'ont pas manqué jusqu'ici à ces âmes délicates.

Qu'ont-ils dit ? (...)


Economie assassine

La CCI de Bayonne vient de publier son baromètre des deux derniers trimestres. Résultats positifs a quelques nuances près. Il y a eu 4,4% créations d'entreprises de plus que l'an dernier et 2,8 radiations de moins : solde positif, 1307 entreprises. Le Pays Basque compte 84.000 salariés, %2,9 de plus que l'année avant : solde positif, 2.150 emplois. Le bâtiment va bien. Le trafic de l'aéroport est en progression de 4,8 % : nous en sommes à 1.191.000 passagers. Le trafic du port, en augmentation aussi est de 2.364.000 tonnes et les perspectives d'avenir sont prometteuses avec trois laminoirs en perspective... Revers de la médaille, nous sommes arrivés à une pollution inavouable et inavouée: les mesures de la pollution sont relevées plusieurs fois par jour en quatre points du BAB. Jamais on ne les communique. Pourquoi?

Ignorerait-on à Bayonne l'accord du COP 21 de Paris sur le climat : il soulignait la nécessité urgente de prendre des mesures radicales pour sauver l'avenir de notre planète. Les bonnes nouvelles du baromètre de la CCI sont une liste d'autant d'atteintes à la survie de la terre. Quand la fréquentation de l'aéroport augmente, augmente aussi la pollution provoquée par le kérozène (détaxé!) brûlé. Quand le trafic du port augmente, augmente aussi la pollution provoquée par les bateaux et les camions qui viennent au port. Les centrales qui fourniront l'électricité aux laminoirs "propres" ne pollueront pas ici, mais bien, là où elles se trouvent. Les embouteillages en constante augmentation y ont aussi leur part. Est-ce de cette façon que la CCI prend au sérieux le cri d'alarme du COP 23, des 15.000 scientifiques qui lui ont joint leurs voix ? (...)