Archives de l’auteur : Xipri Arbelbide


Parcours parfait de l’Euro

Ouf! C'est fini! France Info cessera d'être France Sport. Non! France Foot. Même le Tour de France était relégué au second plan. Il a fallu raccourcir le reportage sur la montée du Tourmalet afin de parler du point de couture utilisé pour coudre les ballons... m'a-t-on dit! On se serait crû à l'église : conversion, état de grâce, célébration, espérance, union, magie, etc.

Les grandes pointures du foot écument l'Afrique et les petits pays à coup de millions, mais le géant Angleterre est tombé devant les amateurs d'Islande, tel Goliath devant David. Les joueurs de ce pays de la taille d'un demi département, ont fait trembler les grands qui suppliaient le ciel de ne pas les avoir en face. A quoi donc servent ces millions si, sans eux, on met en état de stress l'adversaire milliardaire ?


Le mythe du chômage

La CCI vient de publier son bulletin semestriel. Très positif, et les chiffres s’alignent : en douze ans la population d’Iparralde a crû de 11%, soit 29.000 habitants, plus que l’équivalent de Biarritz, ce qui est énorme. Le chômage n’est que de 8,9% contre 9,8 en Aquitaine. On compte 139.000 emplois avec une croissance de 1,4% sur une seule année. On a construit 16.000 logements en 5 ans, plus de 3.000 par an. L’immobilier d’entreprise a crû de 117% en un an.

On se demande comment on peut parler de crise chez nous.


Lettre ouverte aux enarques anciens ou actuels du Pays Basque

Il y a quatre ans déjà, je m’étais adressé au locataire de la sous préfecture de Bayonne qui avait fait appel à la vieillotte loi Falloux pour sévir contre les ikastola. L’ikastola ayant réalisé un 100% au bac, j’avais tenu à le souligner pour que, même au sommet de l’administration, l’on sache que nous sommes capables de maîtriser et le basque et le français. Mal m’en avait pris.

Le locataire de Bayonne, sans doute offusqué qu’un Basque quelconque se croit autorisé à lui faire la leçon, fit appel à son supérieur hiérarchique de Pau, exilé depuis au milieu du vaste Pacifique.


Coup d’oeil sur 2015

L’année 2015 étant bien terminée, nous pouvons jeter un coup d’oeil en arrière.

Personne n’a oublié ce début avec des attentats et les manifs monstres qui ont suivi. Non pour protester en faveur de la liberté de presse comme les lobbies journalistiques l’ont fait croire, mais parce que le peuple a eu peur pour sa vie : une vingtaine de morts, c’est quelque chose, et le droit à la vie est un bien plus précieux et universel que celui de faire des caricatures. Les attentats de novembre laissant 129 morts, sont venus confirmer que le peuple avait senti juste.


Indignation ou opium du peuple?

Il y a onze mois, les attentats de Charlie et du Cacher nous avaient ébranlés. Et voilà que cela recommence! Avec 130 morts cette fois ! Et la certitude que ce n’est qu’un début. Il y aura d’autres Bataclan. Nul ne sait ni où ni quand.

Et chacun y va de sa solution. Super Guantanamo aux milliers de prisonniers ? Augmentation des effectifs de police ? Plan d’urgence ?... Rustines sur une chambre à air poreuse !


L’intelligentsia parisienne

Les journalistes des salons du 16ème voudraient que le monde entier soit à leur diapason. Puisque nous sommes en démocratie, la démocratie doit régner sur toute la surface de la terre.

Ces donneurs de leçons oublient qu’il nous a fallu attendre 1848 pour passer du suffrage censitaire au suffrage universel. Jusque là c’était pardonnable mais puisque nous avons franchi le pas, il est inadmissible que certains pays ne l’aient pas fait la même année. Le vote des femmes en 1945! Jusque là on passe l’éponge mais à partir de là plus question.


Ouvrir sa porte

Les regards perspicaces se sont rendus compte qu’il s’agit de francs et non d’euros. Eh oui! Ces deux communiqués concernent, non les réfugiés du Moyen Orient ou d’Afrique, mais ceux de mai 1940, de cette débâcle dont nous avons déjà parlé 2 à 3 millions de Français fuyaient le nord du pays devant l’avancée des troupes nazies. S’y joignaient des centaines de milliers de Belges, Luxembourgeois et Hollandais.

Une partie vint jusqu’ici. Combien? Nous l’ignorons. Voici quelques chiffres pris dans les journaux et qui donnent une idée de la situation.


Ikastola multirécidiviste

Lettre ouverte aux anciens de l'ENA (M. Lionel Beffre, haut commissaire de la République en Polynésie, le préfet de Pau et le sous-préfet de Bayonne) de Xipri Arbelbide, aborigène du Pays Basque.

C'est en 2013 que j'avais l'honneur d'écrire pour la première fois à un ancien élève de l'ENA. J'avais tenu à vous faire part de la bonne nouvelle, à vous en personne, M. Beffre, qui étiez alors préfet du département...


Des mains propres

C'est chaque jour et à chaque bulletin d'information que l'on continue à parler des "migrants" et de l'accueil qu'ils reçoivent ou pas.

Une valeur que nous devons sans faute préserver dans ce cas, c'est celui de la non discrimination: on doit leur ouvrir la porte à tous sans distinction.

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video