Amateurisme et mépris de Paris, mobilisation de Mauléon

Un an après avoir reçu une délégation du Conseil des Elus à son ministère à Paris où Marylise Lebranchu avait promis de venir au Pays Basque pour apporter la réponse argumentée du gouvernement, la ministre était à Anglet vendredi matin. Mais à l’ordre du jour pas de Collectivité Territoriale simplement une prise de parole devant l’Association des Elus du Littoral.

La plateforme Batera avait appelé à un rassemblement devant l’Espace de l’Océan. Derrière la banderole où l’on pouvait lire «Lebranxü kasu, herria kexu !! Une collectivité territoriale maintenant ! » nous avons tourné le dos à la ministre lorsque celle-ci s’est approchée de nous.

Montrer ce que nous vivons depuis plusieurs mois

Une marque de mépris pour montrer ce que nous vivons depuis plusieurs mois. La demande d’une collectivité territoriale qui reste sans réponse argumentée, les menaces qui pèsent sur les ikastola et les antennes des services publics (CAF, URSSAF…) la ratification de la charte des langues régionales qui a du plomb dans l’aile… Tous les dossiers du Pays Basque sont bloqués à Paris.

Alors que la veille Lebranchu était en Corse avec une proposition de calendrier de discussions autour de la réforme institutionnelle, pour le Pays Basque, nous avons simplement eu droit à un discours méprisant une fois de plus.

Mauvaise foi ajoutée au mépris

La ministre bretonne a expliqué que notre demande n’est pas recevable, qu’il faut piocher dans les outils qu’offre la loi. Mais les gouvernements successifs qui ont mis en place la Collectivité Territoriale de Corse depuis 1991 ou plus récemment le referendum d’Alsace n’étaient pas hors-la-loi ? Le Pays Basque demande simplement l’application d’un article de la constitution française, rien d’illégal en tout cas…

Devant la presse, la ministre a ajouté de la mauvaise foi au mépris. Elle a assurée être mandatée pour trouver une solution à la ratification de la Charte alors que la ministre en charge du dossier Aurélie Filipetti quelques jours auparavant annonçait aux parlementaires que le «processus de ratification est définitivement abandonné». Et pour finir, elle a ajouté de l’amateurisme à ses propos en se disant favorable à la création d’une annexe de la Chambre d’Agriculture. La ministre devrait savoir que cette antenne existe depuis longtemps à Hasparren.

Tous à Mauléon pour faire face au blocage, au mépris et à la discrimintation

Le clou du spectacle aura été de nous expliquer que nous ne pouvons pas obtenir une Collectivité Territoriale car nous n’en sommes pas une. Aussi douloureux à entendre que pour un jeune à qui on justifie un refus d’embauche en lui disant qu’il n’a pas assez d’expérience.

Les exemples se multiplient, les menaces sont de plus en plus nombreuses. Le redécoupage des cantons qui prévoit de rattacher Amikuze et Iholdi au Béarn est une attaque supplémentaire à notre territoire. Face à cette situation de blocage, mépris et discrimination, nous devons apporter une réponse immédiate en étant nombreux et nombreuses le 30 novembre prochain à Mauléon.

BAnner Batera

TractEU

pegatina

Tract

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).