CompensationALDA1
Communiqués de presse

Un recours pour empêcher de sauver 20 000 logements

3 Commentaires
Alda - Alors que le référé suspension déposé par 55 propriétaires voulant attaquer le règlement de compensation sera examiné par le juge le lundi 30 mai, Alda estime à 20 000 le nombre de logements sauvés ou regagnés grâce à la compensation adoptée le 5 mars dernier par la Communauté d’Agglomération Pays Basque.
L’association de défense des locataires dénonce ainsi une démarche visant à faire primer l’intérêt individuel d’une poignée de multi-propriétaires au détriment de l’intérêt collectif. (...)

Les événements du territoire ont permis d’adapter le projet à un changement d’échelle inédit.
Chroniques

Aльтернатива (2/2)

Txomin Poveda - La crise mondiale provoquée par la guerre en Ukraine et notamment l’augmentation du prix des énergies fossiles, rappelle un précédent lors de l’invasion de l’Irak qui, sur notre territoire, a été le déclencheur d’une aventure militante pour une bande de jeunes abertzale engagés dans les dynamiques altermondialistes qui ont notamment inventé le Baso berri.
Sur la base d’une indignation face à un événement géopolitique insaisissable, une poignée de jeunes déterminés et éclairés par l’idée du“penser global et agir local” a donné naissance aux alternatives territoriales parmi les plus répandues et normalisées que nous connaissons. (...)
SarHitza
Chroniques

Ongi da… ala ez…

1 Commentaire
Ainize Butron - Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Frantses hauteskunde horien bigarren itzulia izan aurretik han eta hemenka zenbait gogoeta entzun eta irakurri ahal izan ditugu ezkerreko jendeengandik zein abertzaleengandik ere Macron ez bozkatzeko argudioak luzatu nahian: Macronek euskararen eta Euskal Herriaren aurka egin dituenen ondotik zigortu beharra dagoela; hauteskunde horiek ez direla gureak gu euskal herritar bezala ez diegula hauteskunde horiei erreparatu behar; eskuin muturra sartu dadila boterean, karrikara ateraz eginen diogula aurre, eta bide horretatik ezkerra berriz indartuko zaigula, etab.
Azken aipamen hori soilik iruzkinduko dut, zeren nahiko tamalgarria da ikustea gaur egun ezkerreko ideiak berpizteko batzuek ikusten duten bide bakarra eskuin muturra boterean lekutzea dela. Eskuin mutur batekin boterean, ezkerretik eta abertzaletasunetik ere sortu diren alternatiba guztiak zapuztuko ziren, atzera begirako urrats handi bat emanen zen, guztiak guztiz alternatibarik gabe utziz. Beraz, galdera pausatu beharko diogu gure buruari: nolaz iritsi gira horrelako gogoeta bat izatera? Denbora gutxi dugu galdera horri erantzun bat emateko, eta hobe dugu gaurdanik lotzea ez bada nahi bost urte barru eskuin muturra boterean guztiz finkatzea. (...)
Manifestation du samedi 23 avril 2022  à Cambo à l'appel du collectif Marienia Ez Hunki.  Photo : Jean-Jacques Richepin.
Chroniques

Obtenir l’arrêt du projet immobilier Marienia à Cambo

2 Commentaires
Maryse Cachenaut - Des terres agricoles condamnées à être bétonnées… C’est le scénario que refuse, à Cambo, le collectif Marienia ez hunki, avec le Cade et Lurzaindia, contre la mairie et Bouygues Immobilier.
"Une opération purement spéculative, pour servir les copains’, au mépris des besoins agricoles vitaux et de trois Appellations d’origine contrôlée. (...)
Ugutz
Tribunes Libres

Ugutz, kulturgintzan eta umoregintzan aitzindari

Tribune Libre - ARGIArako txisteak idazten hasita nengoela jakin nuen, 80ko hamarkadaren hasieran, Iparraldean “Irri gauak” egiten zituztela. Halaxe bururatu zitzaigun Tolosan lehen txiste-afaria antolatzea 1982. urtean. Ugutz zen formula berritzaile haren arima.
Kike Amonarriz-ek Argia.eus-en plazaratu artikulua.
Herri Urrats 2022
Chroniques

Personnalité juridique

2 Commentaires
Ellande Duny-Pétré - L'Édito du mensuel Enbata - Les obstacles que les Jacobins opposent lorsque nous demandons pour notre langue des droits, des moyens juridiques et économiques, sont connus. Les candidats à la présidence de la République clament leur amour des langues dites régionales et les élites françaises nous ignorent. Leur arrogance fait tomber aux oubliettes la nécessité d’une réparation historique évoquée dans un rapport gouvernemental en 1982.
Toutes les propositions de loi en faveur des langues et cultures régionales sont restées lettres mortes ou ont été vidées de leur contenu. (...)
SEcondaire
Chroniques

Conférence en ligne sur la résidence secondaire

Peio Etcheverry-Ainchart - Au coeur de la crise immobilière qui frappe le Pays Basque, les résidences secondaires pèsent lourdement sur notre environnement.
Mais si le problème est de poids, la fatalité n’est pas de mise. Des solutions existent, que s’appliqueront à détailler plusieurs spécialistes de cette question lors d’une conférence en ligne ce 19 mai. (...)
EHBai
Tribunes Libres

Les abertzale prennent la main

1 Commentaire
Enbata - Deux jours après la présidentielle française, EHBai est entré en campagne pour les élections législatives.
Plutôt qu’un troisième tour, les abertzale souhaitent aborder ce rendez-vous comme l’élection de représentants des alternatives locales à l’Assemblée. (...)
Marie Cosnay
Chroniques

Morts en série

2 Commentaires
Marie Cosnay - Mercredi 27 avril 2022. Voici deux jours que quelques personnes suivent, sans relâche et avec impuissance, des bateaux en détresse qui ont donné l’alerte tout près des côtes de Tan Tan. Les bateau prennent l’eau sous leurs yeux. Les gens meurent sous leurs yeux. Sous leurs yeux, sous les yeux de personne d’autre. Six personnes, sur cinquante deux, meurent, ce jour, dont un bébé. Cela se passe aux frontières extérieures, comme on dit, et les frontières extérieures, c’est loin. Le Maroc laisse mourir les gens qu’on ne veut pas à l’intérieur (sauf pour les fraises, la maçonnerie, les soins, les livraisons, la plonge, peu importe qui pourvu qu’ils sentent bien à quel point ils sont remplaçables). La marine royale marocaine, en pleine nouvelle lune de miel avec l’Espagne, met un jour entier avant de sortir secourir les bateaux en détresse devant les côtes de Tan Tan. Une fois à l’eau, sa flotte ne les trouve pas.
Voici dix jours que quelques personnes alertent : un garçon est tombé le 17 avril dans la montagne basque, après avoir passé le fleuve, la Bidasoa. Il est parti ce jour-là, avec Untel et Untel. Il manque à l’appel. Des secours, côté français, côté espagnol, l’auraient-ils trouvé? Le 27 avril, en l’absence de nouvelles, les polices basques et espagnoles commencent les investigations. La montagne est arpentée, le fleuve fouillé. Celui-là même qui vient de rendre le corps d’Ibrahim Diallo, noyé le 12 mars. Nous sommes aux frontières intérieures, cette fois. Irun, Hendaye. C’est loin ? C’est si loin que personne ne semble réaliser que des morts en série ont lieu, ici aussi. (...)
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video