Omenaldia - 2022-12-05 - Biarritz
Opinion

Vaincre et convaincre

Tribune Libre - Aña Mari Grenié - « Un être d’exception... notre Pays Basque a perdu un homme d’exception, un guide, un visionnaire, un constructeur ». Ces mots ne sont pas de moi mais, vous l’admettrez, pourraient très bien s’appliquer à l’homme que nous accompagnons aujourd’hui. Ces mots, Jakes me les avait dictés début juin 2021 pour son avant-dernier éditorial d’Enbata. Il rendait hommage à Mixel Berhocoirigoin, le paysan-syndicaliste, l’artisan de paix, l’ami. Celui-là même qui avait voulu associer Basques des villes et Basques des champs pour construire ensemble un nouveau pays.
Est-ce justement parce qu’il était de la ville que Jakes prit tout jeune conscience de la débasquisation galopante du pays ? À la fin de la seconde guerre mondiale, à Biarritz, certes l’on chantait et l’on dansait basque, mais on l’entendait beaucoup moins parler. Et, en octobre 1949, au lendemain du crash de l’avion qui menait Marcel Cerdan à New York, Jakes eut une révélation de la situation tragique du Pays Basque. Cinq bergers basques avaient également péri dans ce crash. On n’en parlait guère. Mais ces bergers symbolisaient le drame d’un pays qui était en train de se vider de sa jeunesse. Jakes devenait alors « abertzale »... il avait choisi sa patrie et nourri des convictions qu’il partageait avec les fondateurs d’Enbata. Rien d’évident pour la société basque de l’époque et l’expression « Enbata zikina! » est restée dans les mémoires. Il en fallait du courage, de l’obstination et de l’abnégation. (...)

Irantzu Idoate Funosasen bertsoa, Jakes Abeberriren omenaldia, Biarritzen, 2022ko abenduaren 5ean
Opinion

Jakesen ibilbidea

Tribune Libre - Irantzu Idoate Funosas

Abertzalea, kulturgilea, Zein Enbatako kidea,
Nahiz gazteek urrun ikusten dugun, Jakesen ibilbidea
Etorkizuna badugu amets, Handi bezain posiblea
Zure herria, nirea, Gurea, behingoz librea
Zuen urratsak izan daitezen, Borroka adibidea
Bidea ireki zutenei esker, Inen baitugu bidea (...)
Jakes se fait embarquer en 1971 lors de l’Aberri Eguna interdit à Saint-Jean-de-Luz. © Daniel Velez.
Opinion

Le chemin à parcourir

Nikolas Blain - Le chemin parcouru… C’était le titre de ton premier édito dans Enbata en mars 1963. Et quel chemin parcouru effectivement ces 92 ans. 92 années bien pleines dont 60 ans à faire émerger, structurer et vivre un mouvement politique abertzale de gauche en Iparralde.
Dans un parcours militant, croiser et côtoyer des personnes du niveau de Jakes n’est pas donné à tout le monde. Sûrement le meilleur tribun que le monde politique d’Iparralde ait connu ces dernières décennies, capable d’interpeller et contredire un ministre en quelques phrases, de retourner une réunion en une seule intervention. Un caractère bien trempé et un niveau d’exigence important. À l’oral comme à l’écrit, le verbe habile pour poser des mots et appuyer exactement là où il faut pour toucher l’adversaire et convaincre les foules. (...)
Procès de Juan José Etxabe. Au centre, de gauche à droite, Jakes Abeberry, Juan José Etxabe, Xarles Videgain, Beñat Etcheverry-Ainchart, Maurice Abeberry. A droite : Koko Abeberry. De dos au centre : Agustin Duperou.
Opinion

Errefuxiatuen anai

Tribune Libre - Zigor - Gaur, Jakesen agurtze hontan, ezin dut nik isildu zenbat izan zen errefuxiatuekin anai. Gu baino lehen, hemen ziren iheslariekin lotua eta gure garaikoekin lagun ta beti prest.
Berak jakinarazi zigun zer eta nolakoa zen Ipar Euskal Herria, berak erran zigun: beraien etxean zaretelako! Hemengoek behar zutela Herrialde hau antolatu. Ez ginela Nafarran, ez Araban, ez ere Gipuzkoan ala Bizkaian, baizik eta Lapurdin, Baxe Nafarran eta Xiberuan. (...)
28 septembre 1988, le leader de Herri Batasuna Txillardegi, ami de longue date de Jakes Abeberry, vient le soutenir aux élections cantonales de 1988.
Opinion

« Euskal Herriaren alde, Enbata »

Ellande Duny-Pétré - 1960, le Pays Basque est à genoux, sa jeunesse émigre en Amérique ou vers des métropoles françaises, sa langue parlée par beaucoup n’est enseignée nulle part, aux yeux de certains ce n’est qu’un patois de ploucs incapable de dire la modernité, sa culture est folklorisée, réduite à un musée poussiéreux, ses industries traditionnelles une à une ferment leurs portes, le Sud est écrasé sous la botte.
Devant un tel tableau, comment croire en l’avenir du peuple basque ? Comment concevoir qu’il puisse peu à peu maîtriser son destin ? Ils seront sept à franchir le pas, sept jeunes gens qui n’ont peur de rien. Ils fondent Enbata, 4+3=1, un mouvement politique, un journal. Parmi eux, un biarrot,... (...)
Jakes Abeberry expulsé d’un jeûne à la cathédrale de Bayonne. En arrière plan, Eñaut Larralde, Ramuntxo Camblong, le commissaire Izombart.
Opinion

Jakesek bizirik dirau

Tribune Libre - Mikel Epalza - La nouvelle « Jakes Abeberry est décédé ! Jakes zendu da! » a plombé tout le Pays Basque tellement il paraissait indestructible ! Il avait confié à l’équipe d’Enbata la mission d’organiser ses obsèques. Ce qui explique le format de la feuille de chants. Il y manque l’édito !
J’imagine le titre de celui envoyé par Jakes, à titre posthume ! « Jaky Abeberry est bien vivant ! Jakesek bizirik dirau!» Qui peut dire en effet que son souffle n’est plus ! Que son utopie, son énergie, sa rage de vivre debout, sa permanente vision du futur ont disparu ? Nous les sentons bien vivants en chacune et chacun de nous, par contagion, par communion, par fidélité. (...)
5 frères Abeberry
Opinion

Une symphonie

Tribune Libre - Eyhande Abeberry - Aita, j’entends ta voix résonner encore quand tu t’adresses à moi, non pas un son banal et plat, non, plutôt un souffle de la famille des cuivres ; oui ça résonne tranchant et puissant comme tu l’es aita ; si puissant que tu m’as donné l’oreille musicale...
Oui la musique, quand je ferme les yeux et que je me plonge dans le passé, je me retrouve au concert comme tous les vendredis chez Koko ton frère, le chef d’orchestre qui bat le rythme en tournant inlassablement la cuillère pour remuer la purée mousseline afin d’adoucir les grumeaux. (...)
TartaroEsku
Tartaro

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● que l’ancien directeur de la Bibliothèque nationale d’Espagne, Jon Juaristi, compare, dans le journal ABC, la main d’Irulegi à « un os pénien pour femme ».
Oh my Gode ! (...)
SeLogerAuPays
Opinion

Herrian bizitzeko eskubidearen aldeko 1000en Deia

Tribune Libre - Herrian Bizi – Se loger au Pays Plataforma - 2021eko azaroaren 20an, 8000 herritarrek higiezinen eta lurren espekulazioaren aurka eta Herrian bizitzeko eskubidearen alde manifestaldian parte hartzen zuten. Eta, horren bidez, Ipar Euskal Herrian azken 25 urteotan etxebizitzaren eskubidearen alde izandako mobilizazio jendetsuena bilakatu da. Eragina handia izan du...
Ipar Euskal Herriko mila herritarrek 2023ko apirilaren 1n larunbatarekin, Baionan iraganen den “Vivre et se loger au Pays - Herrian bizi” bigarren manifestaldi handian parte hartzeko Deia izenpetzen eta publiko egiten dute. “2021eko azaroaren 20an baino herritar gehiago biltzea” deitzen dute, “Estatu mailan zein maila hurbilean hartuko diren erabakietan oraindik pizu gehiago izateko”. Eta “merkatuaren eta errege bilakatu den diruaren esku suntsitzailearen parean, Ipar Euskal Herriak ondasun amankomun bat diren lurren eta etxebizitzen kontrola berreskuratu behar duela” aldarrikatzen dute. (...)
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video