Archives du mot-clef : Politique


En souvenir de Jim Jacob

Ellande DUNY-PETRE - En 1971-72, j’ai rencontré pour la première fois Jim Jacob au local d’Enbata, 14 rue des Cordeliers. Il se trouvait dans la grande salle de réunion, au milieu d’autres militants, en train de… militer. Enbata et ses dirigeants subissaient alors une avalanche de procès de la part du ministère de l’intérieur, Raymond Marcellin. En réponse, le mouvement avait décidé d’envoyer quatre exemplaires de l’hebdomadaire à tous les abonnés du téléphone dans les trois provinces. En ce temps-là, ni ordinateurs, ni photocopieuses. Sur quatre bandes d’envoi avec feuillets carbones intercalés, il fallait recopier à la main plusieurs dizaines de milliers d’adresses. Entreprise titanesque nécessitant beaucoup de petites mains. (...)

Jean-Claude LARRONDE - "Un ami américain d’Enbata s’en est allé" - James E. Jacob —que tout le monde au Pays Basque appelait depuis près de cinquante ans simplement « Jim »— est décédé le 16 septembre, à l’âge de 71 ans. Après des études de Sciences Politiques, aux Etats-Unis et à l’institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, il vint dès 1975 au Pays Basque Nord pour un long séjour, car il avait déjà depuis quelque temps, décidé de consacrer sa thèse au nationalisme basque de ce côté-ci de la frontière. (...)


Uste baino gehiago girelako

MINTZALASAI - Hizkuntza mehatxatuen etorkizuna hirietan jokatzen omen da. Ipar Euskal Herrian, Baiona-Angelu-Miarritze hiri eremuan metatzen da biztanleriaren herena eta euskaratik deskonektatuena: %8ko ezagutza, %1,6ko erabilera eta haurren %80ak ez du euskara ikasten ez etxean, ez eskolan. Baina aldi berean, BABn ere euskara errealitate ukigarria da: 15.800 hiztun, 600 heldu euskaldungai, 2.500 haur eta gazte ama eskolatik lizeora, 60 nini haurtzaindegietan...

Bizi dugun egoera diglosikoa iraultzeko, eredu berriak asmatu beharko ditugu elkarrekin. Euskara norma eta inklusiorako giltza izango diren espazioak, garaiak, aukerak, ohiturak. Bihotza edo trikitixaren mugimenduak inspiratu behar gaitu: zabaldu... eta trinkotu! Izan gaitezen beraz sortzaile eta ausart, bateratzaile eta boteretzaile, erakargarri eta t(r)inko! Bitartean, 7 egunez 54 aktibitatez gozatzeko aukera eskainiko digu Mintzalasai festibalak 10. aldiz. Testuinguru berezi huntan, egitarau berritua eta erakargar-ria eraiki dugu tokiko 51 eragileren laguntzari esker. Elkartzeko eta euskaraz gozatzeko aukerak ez dira faltako.(...)


Un si long voyage

Dans Caminho longe, le réalisateur Josu Martinez accompagne le retour “de déportation” d’Alfonso Etxegarai, après 33 ans en Equateur et à Sao Tomé, dans un exercice de “mémoire immédiate” réussi et une plongée sensible dans l’univers de ce militant basque.


L’été de toutes les “musclagnes”

Sommes- nous devenus fous ? Le doute, l’angoisse, la contestation constante de tout ce qui permet à une société de fonctionner, sont-ils les nouveaux paramètres de notre existence collective ?

On se proclame “résistant.e” avec une facilité déconcertante, les mots perdent tout leur sens et l’apogée est atteinte quand ils se confondent avec des comparaisons qui, dans l’Histoire contemporaine, ont laissé de très douloureuses traces. Non, non tout n’est pas égal à tout ! Si la critique est légitime, le débat sain, on ne peut, comme il est de règle maintenant, se prévaloir des théories les plus fumeuses au nom de la liberté d’expression, tout en clamant que l’on vit en dictature… (...)


Abdelkader, une grande pastorale

Un regard subjectif sur la pastorale jouée à Ürrüstoi-Larrabile entre la fin juillet et le début du mois d’août.

Elle a pour auteur l'euskaltzain Jean-Louis Davant. (...)


Manger la moitié, marcher le double !

Beñat Etchebest - Le site internet « Our World Data » nous permet de comparer le nombre de décès causés par le Covid-19 sur les différents points du globe.

Contrairement aux deux Amériques et à l’Europe, l’Asie, l’Afrique et l’Océanie sont peu touchées par le phénomène. Ne vivons-nous pas une maladie de civilisation ? (...)


Promouvoir notre territoire

Les entreprises ont été aidées très correctement (au moins certaines avec lesquelles j’ai des contacts). Les tests PCR et les vaccins ont été gratuits. Les chômages techniques ont aussi participé du maintien de l’effectif dans les entreprises (même si pour les entreprises privées il y avait une petite baisse sur le taux horaire à la charge du salarié, ce qui n’était pas le cas dans le secteur public…).

Les plus grosses fortunes de l’Hexagone ont gagné de l’argent (dividendes élevés des 5 big five, de la distribution et d’autres fabricants de vaccin, pour ne citer que ceux-là). Il serait légitime que les plus riches participent de l’effort de “reprise”. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que la ministre française de la culture Roselyne Bachelot ait élevé, fin juillet, au grade de Chevalier des Arts et Lettres, le jeune chorégraphe Fabio Lopez, à la tête depuis six ans de la Compagnie bayonnaise Illicite, pour sa “contribution au rayonnement des arts en France et dans le monde”.

Bayonne, capitale du monde ? (…)


Le monde d’après (1/2)

La globalisation s’est avérée impuissante à solutionner ou même limiter les problèmes posés par la pandémie. D’où un retour des Etats sur le devant de la scène, mais davantage pour contrôler et réprimer que pour prévenir et assister.

Le retour du local est plus que jamais d’actualité. (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video