Archives du mot-clef : Ecologie


Tout sur Konpon Txoko

Ce samedi 23 mars aura lieu la Fête de lancement de Konpon Txoko Repair Café. Cette première ouverture du Repair Café (sorte de "café réparation" qui a pour but de populariser le réemploi et la réparation de ressources et matériels divers, de contribuer à la transition écologique en mettant en commun et partageant des outils, des matériaux et des compétences tout en créant un espace convivial d’échange entre citoyen·ne·s) aura lieu à Bayonne au Patxoki à partir de 14h00 avec des animations et surprises musicales.

Les initiateurs du projet répondent aux questions d'Enbata.Info. (...)


Marche climat : entrer en résistance !

Après un vendredi 15 mars marqué par une grève de la jeunesse pour le climat, qui a vu manifester 1400 lycéens à Bayonne, la marche climat organisée par Bizi a rassemblé 1200 personnes dans le centre d'Anglet. Elle a dénoncé le fossé entre les grands discours pour le climat et les actes concrets, que ce soit au niveau du gouvernement ou au niveau de certains élus et décideurs locaux.

Bizi y a annoncé un nouveau rendez-vous de mobilisation le samedi 25 mai.


Climat : assez de beaux discours, des actes !

Le dérèglement du climat s’aggrave et s’accélère. Nous fonçons vers les seuils de basculement, qui pourraient rendre la situation hors de contrôle. Nous devons réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre dès maintenant pour limiter le réchauffement global à 1,5°C. Nous sommes aujourd’hui des millions à travers le monde, prêts à résister, à déployer les alternatives, à demander des comptes au gouvernement, aux multinationales, aux banques et aux institutions financières. Le vendredi 15 mars, la jeunesse se mettra en grève pour le climat à travers le monde entier. Le lendemain, Le 16 mars, nous marcherons ensemble dans des centaines de villes, pour exiger des changements immédiats et massifs. Nous n’avons plus le temps d’attendre !

Au Pays Basque nord, les transports représentent sur la côte, partie la plus peuplée du territoire, le premier poste des émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. Pourtant, une bonne partie de la politique des transports et des mobilités va dans la direction opposée à tous les beaux discours sensés vouloir éviter le pire climatique. Le mouvement Bizi! appelle tous.tes celles et ceux qui prennent au sérieux le défi climatique, qui sont prêt.e.s à se mobiliser pour sauvegarder leurs conditions de vie et celles de leurs enfants à participer massivement à la marche climat qui aura lieu ce samedi 16 mars à 10H30 à Anglet, ville administrée par l’actuel président du Syndicat des mobilités Pays Basque-Adour, M. Claude Olive. (...)


Nous demandons l’état d’urgence climatique

“Pourquoi devrions-nous travailler sur notre avenir s'il n'y a pas d'avenir ? Le 15 mars faisons grève pour le climat !”. Johan Rivière, 17 ans, Terminale S à Bayonne est signataire de cet appel lycéen car il ne compte pas “céder à l’indifférence face à une catastrophe climatique qui touchera les générations futures”.

Il répond aux questions d’Alda! sur l’origine et les enjeux de cet appel. (...)


Raisonnables ou responsables ?

Mon intuition profonde est qu’aujourd’hui, celles et ceux qui portons les mobilisations de rue, les actions de pression, devons le faire autour de revendications et de programmes cohérents avec les objectifs de l’Accord de Paris, même s’ils ne paraissent à priori pas réalistes.

Au vu du fossé gigantesque entre l’importance et l’imminence de la menace climatique et l’insuffisance de l’action générale pour la contrer, être trop raisonnable s’avère contre-productif. (...)


Une ambition affichée !

Pour Antoine de Saint-Exupéry, il ne s’agit pas de prévoir l’avenir mais de le rendre possible... Au moment décisif où la Communauté d’agglomération est forcément consciente que ses choix d’aujourd’hui dessineront le Pays Basque de demain, construire un plan concernant le climat, l’air, l’énergie à l’échelle du territoire est un “enjeu politique maximal”.

Une transition énergétique réussie devra infiltrer tous les champs d’action mais aussi emporter l’adhésion et la participation de tous les acteurs du territoire. Et il ne s’agit pas ici d’une formule convenue, le plan d’action qui signera la réussite de nos travaux sera celui qui mettra en mouvement le plus de citoyen.nes possible, celui qui aura convaincu le maximum d’entreprises, d’associations, de lycées, de collèges, d’écoles, d’universités, de clubs sportifs, de rejoindre l’effort commun pour un avenir plus sobre et plus durable ! (...) Rendons demain soutenable et désirable “en répondant à nos besoins mais sans que cela n’empêche les générations du futur de répondre aux leurs”. (...)


Klima: solas ederrak utz, ekin!

Nahasmendu klimatikoa gaizkontzen eta zalutzen da. Egoera kontrolaz kanpokoa bilakarazten ahal luketen uzkailtze mailetarat bagoaz ziztu bizian. Molde zorrotzean behar dugu berotegi efektuzko gasen isurketa ttipitu oraindanik beroketa klimatiko orokorra +1,5°C petik atxikitzeko. Gaur egun, munduan zehar miliunka gira, buru egiteko prest, alternatiben zabaltzeko, gobernuei, multinazionalei, bankuei eta finantza instituzioei kontuen galdegiteko. Ostiralean, martxoaren 15ean, mundu osoan gazteria klimaren alde greban ezarriko da. Biharamunean, martxoaren 16an, elkarrekin ibiliko gira ehunka herritan, berehalako aldaketa masiboen galdegiteko. Ez dugu gehiago itxoiteko denborarik!

Ipar Euskal Herrian, kostaldean, lurraldeko gune jendeztatuenean, garraioek beroketa klimatikoaren ardura duten berotegi efektuzko gasen isurketen iturri handiena osatzen dute. Alta, garraio eta mugikortasunen politikaren parte handi bat, kaos klimatikoa saihestu nahi duten solas eder horien norabidearen kontra badoa. Bizi! mugimenduak erronka klimatikoa serioski hartzen duten guziak, beren eta beren haurren bizi baldintzen segurtatzeko mobilizatzera prest direnak, deitzen ditu masiboki larunbatean, martxoaren 16an, 10:30etan, Claude Olive jaunak, Euskal-Aturri Mugikortasunen Sindikatuko lehendakariak, gobernatzen duen Angelun, klimaren aldeko martxan parte hartzera.(...)


La taxe carbone carbonisée ? (2/2)

Dans le dernier numéro d’Enbata, j’ai décortiqué la manière dont Macron et son gouvernement ont carbonisé la taxe carbone en en faisant le symbole même de l’injustice fiscale et sociale, de l’inefficacité écologique et du détournement de l’impératif climatique à d’autres fins, pour certaines frontalement opposées à la transition énergétique comme par exemple le financement, via le CICE, d’entreprises particulièrement polluantes comme Total ou Lafarge. Je concluais sur la nécessité d’une autre mesure en affirmant qu’une autre taxe carbone écologiquement efficace et socialement juste est possible et même souhaitable.

Je vais tenter d’en décrire les grands principes. (...)


Gilets jaunes : des maux et des mots

Une des vertus de la révolte des gilets jaunes est de réactiver des débats comme celui concernant l’injustice et les inégalités sociales. Un abîme sépare le discours des élites au service du pouvoir de la réalité dénoncée par les classes populaires.

Et le matraquage de la pensée unique est tellement puissant qu’on en vient parfois à douter des évidences qui jalonnent pourtant notre quotidien. (...)