Archives du mot-clef : Politique


De l’Algérie à l’Euskadi

Décembre 1960 : je reviens d’Algérie après 27 mois de service militaire dans ce pays déchiré par une guerre de guérilla, avec des deux côtés une barbarie et une cruauté sans limites ; une guerre on ne peut plus sale ! Jeunes appelés, nous étions sensés maintenir l’ordre contre des bandits de grands chemins, les “fellagha”, en arabe “coupeurs de routes”.

La réalité se chargea vite de nous instruire : ce pays n’était pas le nôtre, ses habitants indigènes n’étaient pas Français. (...)


Iragan egun batez ostatu batean

Iragan egun batez ostatu batean, bi lagun ari ziren eztabait betean, biak ziren pertsonak, zintzoak ustean, halare ezin adi elkarren artean, entzuten egon naiz umore tristean.

XX. mendeko hitz hauekin hasiko nuke mende huntako 20. urtea, aipatzen duten testuingurutik kanpo ezarriz bistan da. Zer gertatzen ari da mundu huntan? Izoztua uste ginuen Gerla Hotza ez da sekulan hain hotza izan eta beroaldiak sendi dira. (...)


Drames de vies

S’il n’y avait pas eu cette mobilisation citoyenne, nous aurions eu l’équivalent de la Porte de la Chapelle à Paris.

C’est à dire 1.500 personnes qui auraient campé dans des tentes sur des palettes et des bouts de cartons. (...)


Enbata, 60 ans d’existence (1/2)

2020 sera la soixantième année de parution de ce journal. Deux de ses fondateurs continuent toujours d’y écrire. Au fil des publications mensuelles, nous questionnerons l’apport d’Enbata à la vie d’Iparralde, ce que sa vision et le projet qu’il véhicule ont pu changer dans différents domaines, tant sur le plan institutionnel qu’idéologique, culturel, économique, social ou écologique.

Jakes Abeberry donne ici le coup d’envoi de ce bilan et de cette réflexion. (...)


Hendaia Biltzen reprend sa liberté pour un tour

La liste Hendaia Biltzen, qui avait fait alliance au second tour avec le maire d’Hendaye Kotte Ecenarro en 2014, se présente au scrutin du 15 mars avec un programme concret, résolument basque, de gauche et écologiste.

Elle prône également une démarche participative et présente un binôme à sa tête, dans un soucis de parité et de gestion de la Communauté Pays Basque. (...)


Chi va piano…

On le mesure en entrant dans une nouvelle période électorale, l’abertzalisme est une force politique majeure qui reste minoritaire.

Peut-on mesurer l’impact électoral du mouvement au regard de son évolution ce dernier demi-siècle ? Dernière l’éternel débat d’un rythme trop lent ou trop rapide, c’est aussi la question de la stratégie qui doit être posée.(...)


A(r)giantzak!

I-ENER (energia ekoizpen herriar sozietatea) eta ENARGIA (%100ean berriztagarria den tokiko argindar hornitzailea) gure lurraldearen transizio ekologikoa gauzatzeko herritarrak inplikatuz ari dira lanean. Aurten, bi kooperatibek, energia berriztagarri ekoizpen unitate berriak garatzen eta diruztatzen segituko dute...

Epe ertain eta luzean helburuaIpar Euskal Herrian ekoiztua den energia Enargiak saltzea da. Honen bidez, herritarren esku izanen den energiaren zirkuitu laburra sortuko dute. (...)


Résister à la langue unique (3)

Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France.

Oui, mais au patrimoine mort ou bien au patrimoine vivant ? (...)


Biarritz : un choix significatif

L’opposition électorale à Biarritz entre deux membres du gouvernement d’Edouard Philippe, a fait de notre cité le Clochemerle hexagonal et la risée de la presse parisienne.

Le premier ministre a fini par intervenir dans ce qu’il qualifie de “situation baroque” et a déclaré ce mercredi 15 janvier qu’il n’était “pas envisageable que deux membres du gouvernement puissent être candidats l’un contre l’autre durablement”. Rappelant “la règle” à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne, Edouard Philippe indique avoir donné quelques jours à ses ministres avant “d’en tirer les conséquences”. (...)