Archives du mot-clef : Eco-social


Promouvoir notre territoire

Les entreprises ont été aidées très correctement (au moins certaines avec lesquelles j’ai des contacts). Les tests PCR et les vaccins ont été gratuits. Les chômages techniques ont aussi participé du maintien de l’effectif dans les entreprises (même si pour les entreprises privées il y avait une petite baisse sur le taux horaire à la charge du salarié, ce qui n’était pas le cas dans le secteur public…).

Les plus grosses fortunes de l’Hexagone ont gagné de l’argent (dividendes élevés des 5 big five, de la distribution et d’autres fabricants de vaccin, pour ne citer que ceux-là). Il serait légitime que les plus riches participent de l’effort de “reprise”. (...)


Le monde d’après (1/2)

La globalisation s’est avérée impuissante à solutionner ou même limiter les problèmes posés par la pandémie. D’où un retour des Etats sur le devant de la scène, mais davantage pour contrôler et réprimer que pour prévenir et assister.

Le retour du local est plus que jamais d’actualité. (...)


ANDDE, laboraria, militantea, laguna

Andde, ustegabean harrapatu gaituk… zinez ustegabean. Orai fisikoki ez bahiz gehiago gure artean ere zor deiagu oroitzea, oroitaraztea nor hintzan… Gazte gaztea sartu hintzan ELBn. Oraino gogoan diat hire lehen prentsaurreko baten argazkia Mixel, Kiki eta Eric-ekin. Alabainan, fite hartu dituk ardurak etxaldean ta sindikatuan, borondate haundiko gizona hintzan. Borondate haundiko laboraria eta ber denboran borondate haundia erakutsi duk ELBn.

Arrunt gaztea hintzan bainan fite konprenitu huen behi esnean zen krisia estrukturala zela, sistema kapitalistari lotua. Behi esneak hainbeste etxalde eta familia biziarazi zituelarik denboran.
Beti gehiago egin beharra: esne gehiago, lan gehiago irabazi gutiagorentzat. Hori zian pozoina hiretako, guretako. Ta xuxen gintian aski dik ikustea zonbat behi esne etxalde gelditzen diren gauregun hemen gaindi. Kexu hintzan ta min emaiten zaukan egoera horrek. (...)


« Si on ne se fixe pas un horizon, on n’a aucune chance de l’atteindre »

Maire depuis 2014 de Grenoble, ville de près de 160.000 habitants, Eric Piolle a animé une formation sur le Plan Climat du bassin grenoblois lors du camp climat de Bizi ! le 24 juillet dernier.

Candidat à la primaire des Verts, il répond aux questions de Gogoeta sur les politiques municipales et intercommunales les plus ambitieuses possibles en faveur du climat, de la métamorphose écologique et sociale. (...)


Nork daki?

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Bakoitzak eraikitzen du bere nortasuna hautu batzu eginez, ikusmolde batzu beretuz. Gai batzuk sortzen dituzte beste batzuk baino eztabaida gehiago. Horietan gai batzuk zatikatzen ahal dute gizartea, bizpahiru partetan, ezin edo nekez ber-hurbiltzen ahal diren talde batzutan.

«Badakit ez dakidala, ez dakidana» (Marguerite Yourcenar). Esaldi sinple bat iduriz, bainan naski, edozoinek bereganatu behar lukeena. (…)


EHBAI-en Udako Unibertsitatea

Heldu den irailaren 17, 18 eta 19an EHBAIen Udako Unibertsitatea iraganen da Uztaritzen.

Jarraian atzemanen dituzue egitarau zehatza eta izen emaiteko lotura. (…)


« Peio Olhagaray, Innovateur économique et social, Pionnier-sherpa de la prospective »

Jean-Roch Guiresse - Peio Olhagaray a succombé à une crise cardiaque le 14 juillet 2020, à l’âge de 61 ans. Euskaldun, né à Itxassou, Peio était bon marcheur ; il pratiquait les sentiers de la montagne basque, les chemins côtiers, le trecking dans les déserts sablonneux.

Il avait quitté Euskal Herria pour étudier l’économie à Bordeaux, y prendre Marie-Hélène pour épouse et nouer des amitiés authentiques et durables. Admirateur de Patxi Noblia, il rayonna ensuite sur l’Aquitaine pour animer l’Union régionale des scops, alors présidée par Ramuntxo Camblong, président de Copelec, à l’appel duquel il revint en Labourd, en 1992, animateur engagé de la démarche Pays Basque 2010. (…)


Arbona, une bataille que l’on ne peut pas perdre

Isabelle Capdeville – BOST (Berroetako Okupazioaren Sustengu Taldea) - Le 23 juin 2021, ELB et Lurzaindia ont initié une occupation de terrain de 12 hectares à Berroeta, à Arbonne. Depuis, une grosse centaine de citoyen.ne.s s’est relayée nuit et jour pour occuper activement ce lieu de vie et d’échange. Ils entendent ainsi dénoncer l’accaparement de la terre agricole par de riches propriétaires qui, de fait, la détournent de sa fonction nourricière.

L’exemple de Berroeta n’est malheureusement pas un cas isolé. Autour de nous, nombreux sont les témoignages d’habitants voyant près de chez eux des terres agricoles devenues constructibles. Chaque année, en moyenne 250 hectares agricoles disparaissent pour toujours au Pays Basque Nord. Si le phénomène n’est pas nouveau, il semble s’être emballé ces derniers mois, générant un sentiment d’impuissance face à l’arrivée de personnes à (très) hauts revenus, prêtes à tout pour une belle maison avec vue. (…)


« Egun 1, Herri 1″, laborantxa herrikoi eta hazkurri emailearen alde!

ELB eta LURZAINDIA - Arbonako Berroeta bideko lurren okupazioa duela 68 egun hasi zuten ELB eta Lurzaindiak. Bi hilabete horien gau eta egunak bilkura, elgarretaratze, eztabaida, kontzertu, tailer eta animazio desberdinek osaturik iragan dira. Iparraldeko biztanle frangok beren sustengu azkarra erakutsi dakote ekintza huni, laborarien arranguraz haratago jendartea hunkitzen duen egoera dela erakutsiz.

Okupazioari sustengua ekarri nahi dakoten oroer, laborari ala ez, idekia den BOST (Berroetako Okupazioaren Sustengu Taldea) izeneko kolektiboa sortu berri da. Sustengu taldeak laborantxa lurrak laborariendako izan ditezen, lurrak merkantzia hutsa baino gehiago hazkurri emaile izaitea lehentasuna izan dadin eta espekulaziotik babestua izan dadin aldarrikatzen du. (…)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video