Archives de l’auteur : Ellande Duny-Pétré


Les militaires espagnols ne sont pas contents

Et ils le font savoir.

La patrie est en danger parce que le nouvel exécutif «est soutenu par des pro-ETArra et des indépendantistes». Entre lettres au roi et expressions sur internet via les réseaux sociaux, de nombreux officiers s’alarment. (...)


L’invitation au voyage de Kepa Etchandy

«Mon enfant, ma sœur, songe à la douceur d’aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir, aimer et mourir au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes». Le livre du photographe Kepa Etchandy Au pays des Basques fait partie de ces invitations au voyage chères à Baudelaire.

Il nous prend par la main et nous conduit dans quelques-uns des lieux d’un pays, le sien. Il fait des choix, son parcours n’a rien d’exhaustif. Ce sera une mise en bouche, ce pays est inépuisable, tant de choses restent à découvrir. Le photographe survole des thèmes indispensables pour saisir quelque chose de ce peuple, mais aussi donne des coups de projecteur sur des sujets plus précis, il lit et fait parler les paysages, à charge pour le lecteur de poursuivre l’exploration. (...)


Le temps des négociations

La gauche espagnole négocie avec les indépendantistes basques et catalans pour faire adopter le budget 2021 de l’Etat.

Une situation inédite qui fait des vagues après les fortes tensions de ces dernières années. Par un vote, une très large majorité des membres d’EH Bildu approuve cette décision. (...)


Le révisionnisme historique bat son plein

50e anniversaire du procès de Burgos - L’événement politique qui mit la question basque sur le devant de la scène internationale fait l’objet d’une étonnante relecture dans la presse.

Le quotidien espagnol de référence El País transforme ce procès et l’émotion qu’il suscita, en l’expression exclusive de la lutte anti-franquiste. Et nullement en faveur d’ETA «qui ne joua aucun rôle».(...)


Vers la gauche

ENBATAk 60 urte - Enbata a-t-il contribué à faire évoluer Iparralde vers la gauche?

Au regard de débats récents, certains répondront que non. Pour y voir plus clair, rappelons quelques faits. (...)


EH Bildu, PNV et ERC envisagent d’approuver le budget de l’État espagnol

Depuis juin 2018, Pedro Sanchez tente de faire approuver son budget.

Si les négociations aboutissent, ce sera chose faite fin décembre ou début janvier 2021. (...)


Enbata renverse la perspective (2/2)

ENBATAk 60 urte - En posant au début des années 60 la question nationale basque en Iparralde, le mouvement Enbata change radicalement les termes du débat politique dans notre pays. Une région périphérique et marginalisée est appelée à devenir un centre, une nation à part entière. Dans une Europe en formation, la frontière qui nous divise doit s’effacer. Enbata fait un état des lieux, analyse la situation à partir du prisme abertzale et exprime un projet global décliné par étapes.

Plus tard et avec d’autres, ses militants se lanceront dans le concret: mettre en oeuvre, donner un début de réalité à ces idées, dans les domaines de l’enseignement, de la culture, de l’économie, des médias, des institutions… la liste est longue et se prolonge aujourd’hui. Avec en toile de fond le projet souverainiste initial gravé dans la Charte d’Itxassou, ces avancées prennent un tout autre sens. Le débat public s’en ressent fortement, les autres forces politiques et sociales sont amenées à évoluer sur ce terrain et ces réalisations. Plus rien ne sera comme avant. Suite et fin de la partie (1/2) (...)


Enbata renverse la perspective (1/2)

ENBATAk 60 urte - En posant au début des années 60 la question nationale basque en Iparralde, le mouvement Enbata change radicalement les termes du débat politique dans notre pays. Une région périphérique et marginalisée est appelée à devenir un centre, une nation à part entière. Dans une Europe en formation, la frontière qui nous divise doit s’effacer. Enbata fait un état des lieux, analyse la situation à partir du prisme abertzale et exprime un projet global décliné par étapes.

Plus tard et avec d’autres, ses militants se lanceront dans le concret: mettre en oeuvre, donner un début de réalité à ces idées, dans les domaines de l’enseignement, de la culture, de l’économie, des médias, des institutions… la liste est longue et se prolonge aujourd’hui. Avec en toile de fond le projet souverainiste initial gravé dans la Charte d’Itxassou, ces avancées prennent un tout autre sens. Le débat public s’en ressent fortement, les autres forces politiques et sociales sont amenées à évoluer sur ce terrain et ces réalisations. Plus rien ne sera comme avant. (...)


Manuel Valls contre l’enseignement du catalan et du basque

Il a encore craché son venin. Le 23 octobre, lors de l’émission 64 minutes, le monde en français diffusé par la chaîne TV5 Monde, une journaliste pose à Manuel Valls la question suivante : «Si demain vous étiez ministre de l’Éducation nationale, accepteriez-vous des cours de breton, corse, basque ou catalan? » Réponse de l’ancien premier ministre français: « Non, sûrement pas, parce que la république, c’est l’unité, l’unicité et c’est une langue, le français, écoutée et parlée par des millions d’hommes et de femmes. (…).».

Il n'a pas lu le texte de Jean Jaurès paru en 1911, dans la Revue de l’enseignement primaire où ce dernier fait l’éloge du bilinguisme et en «appelle à l’attention des instituteurs». (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video