Archives du mot-clef : Collectivité Territoriale


Ipar Euskal Herriko Garapen Kontseiluko kide bilaka

Ipar Euskal Herriaren gobernantzaren giltza eragilea izan da 1994 eta 2017 artean Ipar Euskal Herriko Garapen Kontseilua, eta, 2018az geroztik Euskal Hirigune Elkargoaren ondoan darrai «Garapen kontseilu» zereginetan.

2021-2023 denboraldiarentzat, IEHGK-k bere instantziak arraberritzen ditu. Herritar, elkarte edo federazio edo erakunde profesionalen arduradun... IEHGK-ko kide bilakatu, 2020ko abenduaren 13a aitzin! (...)


Les abertzale, moteurs de la revendication institutionnelle

ENBATAk 60 urte - Nikolas BLAIN - La revendication institutionnelle, celle de la reconnaissance administrative du Pays Basque Nord est historiquement portée par les abertzale. Autonomie, Collectivité Territoriale, Département Pays Basque, Agglomération Pays Basque… Quel que soit le modèle et le nom revendiqué, cette thématique a toujours été en haut de l’agenda politique du mouvement abertzale.

Parfois considérée comme la “mère des batailles” abertzale, la reconnaissance institutionnelle a pris des formes et des chemins tactiques différents au fil des années. (...)


La contribution des abertzale dans le processus d’institutionnalisation d’Iparralde

ENBATAk 60 urte - Battitta Boloquy - La revendication institutionnelle en Iparralde est étroitement liée à la dynamique portée par le mouvement abertzale depuis les années 1960. Si la création de la Communauté d'Agglomération Pays Basque (CAPB) en 2017 a nécessité une mobilisation large des acteurs du territoire, la contribution des abertzale a été essentielle.

Au-delà des réflexions propres aux partis abertzale sur la revendication institutionnelle que nous n'aborderons pas ici, le contenu de cette revendication s'est précisé au fur et à mesure de l’implication des militants dans les démarches de développement local à partir de 70. (...)


Prise directe sur le pouvoir

L'Édito du mensuel Enbata - Vendredi 31 juillet, la seconde plénière de la Communauté Pays Basque a validé la stratégie de prise de coresponsabilité gestionnaire avec le président Jean-René Etchegaray, réélu dix jours avant. EHBai aura donc trois vice-présidents sur 15, contre un sortant et 9 membres du comité exécutif sur 35. De plus 4 abertzale de gauche dirigeront des pôles territoriaux. Sur cette base de prise directe du pouvoir local et pour le conforter, les abertzale doivent-ils désormais s’organiser en groupe au sein de l’assemblée plénière à l’image de toutes les autres assemblées démocratiques, afin d’y mener une action politique ? C’est ce à quoi ils réfléchissent en sachant que cette démarche peut être reproduite par les autres familles politiques du Pays Basque. (...)

Ici, 7=1 ! A Bruxelles, après un sommet historique de quatre jours, 27 = 1 ! Certes l’Union européenne depuis des décennies, parle et agit, au nom d’un ensemble d’États indépendants et associés, plus nombreux qu’à ses débuts à 6. Cette organisation sans équivalence au monde, aujourd’hui délestée du Royaume-Uni qui contrariait sa marche vers le fédéralisme, est devenue le 21 juillet, un quasi-Etat par sa capacité à s’endetter au nom de tous. (...)


Le village gaulois

Les élus abertzale sont en Pays Basque aux avant-postes de la défense de l’environnement.

Dernier avatar dénoncé ici : une énorme piscine à vagues pour l’apprentissage du surf à Saint-Jean-de-Luz… en surplomb de l’océan. (...)


EH Bai définit sa stratégie face à la présidence de la CAPB

L’assemblée générale extraordinaire d’EH Bai à Uztaritze préfère négocier avec le président sortant, plutôt que de présenter un candidat sous ses propres couleurs.


« 46 communes d’Iparralde engagées par le Pacte de métamorphose écologique »

De façon encore plus intense qu’en 2014, le mouvement Bizi ! a réussi à mettre l’urgence climatique au coeur des thématiques de la campagne des élections municipales 2020.

Anthony Lubrano, du groupe Trantsizioa-Hitza Hitz en charge dans Bizi! des alternatives municipales et territoriales répond aux questions d’Enbata sur la campagne Pacte 2020-2026 de Bizi! (...)


Un abertzale à la présidence de la CAPB ?

A Bayonne, les abertzale de gauche ont voté en masse pour faire barrage à leur adversaire le plus déterminé Henri Etcheto. Ce dernier est décidément une véritable machine à faire perdre son camp, de plus de 1000 voix cette fois-ci contre à peine 26 voix de différence il y a 6 ans. La liste abertzale – Front de gauche qui s'était en 2014 maintenue au second tour avait récolté 1574 voix (il y avait à l'époque moins d'électeurs mais une participation nettement plus élevée).

C'est justement parce qu'on s'attendait à un résultat beaucoup plus serré que beaucoup ont été étonnés, voir choqués, par la déclaration de candidature d'Alain Iriart à la présidence de la Communauté d'agglomération Pays Basque (CAPB), trois jours avant ce scrutin décisif. Le maire de Saint Pierre d'Irube, membre d'EH Bai, prenait ainsi le risque de faire élire Henri Etcheto à la tête de la ville-capitale du Pays Basque. (...)


Municipales, un avant et un après ?

Le second tour de ce cru électoral, à nul autre pareil du fait de la crise sanitaire, vient à peine de s’achever que de nombreuses questions taraudent déjà mon pauvre esprit de militant déboussolé, la déception de médiocres résultats luziens n’arrangeant rien à l’affaire.

Une fois n’est pas coutume –euphémisme me laissant au contraire penser que j’ai trop tendance à confondre chronique politique et divan de psychanalyse–, je vide mon sac. (...)