Archives du mot-clef : Collectivité Territoriale


Bataila bat irabazi nahi duenak…

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Mixel Berhoko joan zauku. Hitz hauek idaztean senditzen dut zer nolako zuzengabekeria sortu duen berri honek. Hiltze gehienetan bezala naski, famili, lagun eta hurbilekoentzat, gertakari horiek bizituak izan behar dira jakiteko zer minak, zer ulertezinak, sortzen dituzten. Zonbait astez, izigarri laster, eritasunak eraman du Mixel. Hola da. Onartu behar. Besterik ezin egin.

Aski da ikustea nola omendua izan den eta irratietan, egunkarietan, eta ehorzketetan, ulertzeko zer inarrosaldia izan den. (...)


“Ene bizia izanen da engaiamendu oso bat”

Peio Iralour - Mixel. Bi hitz ardura erabili dituk azken urte hotan, zikloa, xantierra. Gai berezi batzutazmaite huen erraitea “c’est la fin d’un cycle”. Ez hakien memento hartan hire lur huntako zikloa, hik, guk nahi baino fiteago bururatuko zela.

Beti elkar lana sustatu duk erranez denek parte hartuz irabazten zirela borrokak. Bahakien bilkuretan bildumaren egiten, denen ideiak elgarretaratuz. "Doté d’un esprit vif, tu savais aller à l’essentiel et donner la dimension politique." Gogoetetan, ekintzetan, beti lehen lerrotan edo aintzindari, bainan ez sekula bakarrik. Biltzar nagusietan, taula gainean, bainan biharamunean erratzarekin garbiketa egiten. Partitzean hiola laguneri “milesker eta ondoko egunak arte”. (...)


Mixel eta ELB-ren sortzea

Bernadette Oillarburu - Mixel ezagutu, kurutzatu, harekin lan egin dugun guziek plazer ginuen entzutea bere arrazoin, hitz sakon eta barnakorrak. Usu omore goxo batekin ere, esanaldi bat usu aditu dugu bere ganik “aintzinetik galduak diren borrokak dira eremanak ez direnak”. Hori ikasi eta frogatu dauku.

Bizi guzian, gazterik hasirik, Mixel borrokatu da zerbaiten ardiesteko. Mixelekin ulertu dugu elkar lanean, gure ahal xumeak bilduz zela behar hura sortuko, hots guhaurek eraikiz. (...)


Quelques secondes et une éternité

Le 18 février 2010, le procureur de la Cour d’appel de Pau interroge Mixel Berhocoirigoin sur ses revenus. Il risque jusqu’à un an de prison et 15.000€ d’amende pour prétendre créer une Chambre d’agriculture alternative. La réponse est aussi simple qu’une poignée d’euros, quelques centaines, même pas le SMIC. (...)

Dans l’interstice de ce procès comme dans ce temps éternel, depuis que Mixel nous a quittés ce samedi 8 mai, un matin où des centaines de marcheurs en faveur de la paix gravissaient symboliquement les sommets basques, les images se bousculent à la porte de ce journal dont il était un rédacteur indéfectible et avisé, dans la nécessité, toujours brûlante, d’expliquer. Et dans cet enterrement, aux allures de pastorale, on ne savait plus très bien qui pleurer ni applaudir, du compagnon, du bâtisseur, du militant, du syndicaliste, du faiseur de paix, du meneur de batailles ou de cette foule sans laquelle il n’aurait pas marché d’un pas aussi déterminé. (...)


Eztabaida instituzionalaren jarraipena Iparraldean

Berriki, “PLH” (Programme Local de l’Habitat) delakoak sortu duen eztabaida elkargoaren ibilmoldearen adierazlea dugu. Izan ere, noiz ikusi dugu Iparraldeko instituzioetan planifikazio dokumentu baten erabakiak halako eztabaida pizten jendartean?

Dakidala, 10 herri elkargo genituelarik, egon diren gisa hortako erabakiek ez zuten halako girorik sortzen jendartean... Egia da etxebizitzaren eremuan egoera larri bizi dugula, baina elementu berria da Ipar Euskal Herriaren instituzioak Iparralde mailako politikak behartzen dituela, eta ondorioz, Iparralde mailako eztabaida giro bat sortzeko baldintzak eskaintzen dituela. (...)


Vers une nouvelle séquence de la CAPB

Ces derniers conseils communautaires semblent marquer un tournant pour la Communauté d’Agglomération Pays Basque. Après une longue période de gestation qui a permis de créer le premier échelon institutionnel, quelques indices laissent entrevoir une nouvelle séquence orientée vers une progressive politisation de la récente institution.

Cette dynamique impacte déjà un certain nombre d’acteurs qui s’adaptent à la nouvelle réalité institutionnelle du territoire. (...)


Mixel Berhocoirigoin

Notre Pays Basque a perdu un homme d'exception, un guide, un visionnaire, un constructeur. D'une société enkystée dans la tradition, claquemurée dans ses tutelles institutionnelles, Michel, dans une fusion avec Mikele, a su bâtir des contre-pouvoirs pour un meilleur vivre ensemble. Son humilité rend plus forte la marque sur cette terre. (...)

Les visites se font à la maison, Uharte Borda, ce mardi de 9h00 à midi et de 14h00 à 19h00, et les obsèques se tiendront ce mercredi à 10h30 à Gamarte. (...)


Gogoan zaitugu Mixel

BATERAko talde eragilea - Borrokaldi askoren artean BATERA plataformako sortze eta dinamizatzean ere parte hartu du Mixelek, Ipar Euskal Herriak ezagupen instituzionala eta ahalduntzeko tresna lor ditzan. Gogoan ditugu berarekin bizi izandako momentu goxo edo zailak, gogoeta ugariak, mobilizazio mota desberdinak eta garaipenak.

Xantza izan dugu Mixelekin partikatzea ibilbide hau urte guzti horietan. Xantza izan du Euskal Herriak Mixel bezalako militante et pertsona zintzo bezain argia ukaitea. (...)


« Sortir de cette spirale infernale dans laquelle le marché du logement en Pays basque est engagé »

Intervention d'Alain Iriart au Conseil Communautaire du 10/04 - "Le PLH à l’ordre du jour de la séance d’aujourd’hui, présente l’intérêt incontestable d’avoir pu poser un diagnostic, décliner des orientations politiques et définir un programme d’actions sur un périmètre beaucoup plus proche de l’échelle territoriale qui conditionnent les caractéristiques du marché du logement. C’est déjà un 1er progrès, un 1er pas de taille de pouvoir réfléchir nos politiques de l’habitat, au niveau qui convient."

"Tout en précisant que si le PLH propose des orientations importantes, ce sont bien le SCOT, les PLU et PLUi qui fixent les règles du jeu et bien sûr, l’Etat avec ses injonctions paradoxales : comment construire toujours plus avec moins de moyens financiers accordés aux bailleurs sociaux et aux collectivités, tout en artificialisant moins et ce sans se préoccuper de la priorité du logement vacant à remettre sur le marché ou des résidences secondaires non prises en compte dans la loi SRU. Ces évolutions m’amènent aujourd’hui à ne pas me prononcer contre ce PLH mais je souhaiterais préciser en quelques mots pourquoi je m’abstiendrai." (...)