Archives du mot-clef : International


Solidarité migrants, eux c’est nous !

La décision de la Cour d'Appel concernant le jeune guinéen Moriba Koivogi scolarisé au lycée Cassin de Bayonne sera rendue ce mercredi 13 février. Cette affaire aura été marquée par l'acharnement et les procédés déloyaux mis en œuvre par le Départe-ment 64 pour tenter de convaincre la justice que Moriba n'est ni orphelin, ni mineur.

Craignant que d'autres mineurs non accompagnés soient également victimes des procédés déloyaux et nombreux dysfonctionnements que cette affaire a révélés, Bizi! appelle à un rassemblement ce jeudi 14 février à 18h30 devant l'Hôtel du Départe-ment 64 à Bayonne (4, Allée des Platanes). (...)


Les lycéen·ne·s, ensemble maintenant pour vivre demain

La biodiversité s'effondre, les catastrophes liées au climat sont de plus en plus nombreuses, des millions de personnes sont obligées de migrer vers d'autres territoires... L'humanité court à sa perte. Les scientifiques nous alertent depuis plus de 50 ans sur l'effondrement qui nous guette mais nous continuons à agir comme si le problème climatique ne concernait que les prochaines générations. Les mots de Greta Thunberg sont significatifs : « Puisque nos leaders se comportent comme des enfants, nous sommes obligés d'assumer la responsabilité qu'ils auraient dû endosser il y a bien longtemps ».

Nous, lycéen·ne·s avons notre mot à dire face à l'inaction de la majorité de nos aînés. C'est notre avenir qui est en jeu. Un appel a été lancé par tous ces mouvements de la jeunesse à une grève internationale pour le climat le vendredi 15 mars. Nous nous devons de répondre à cet appel. (...)


Lettre ouverte au Département 64

Bizi! pense que le Département 64 n'est ni neutre ni loyal dans l'affaire Moriba Koivogui.

Voici la lettre détaillée et argumentée envoyée par les altermondialistes basques à M. Eric Moratille, Directeur Général des Services du Département des Pyrénées-Atlantiques. (...)


Nunbait sortu izana

"Burasoak ez dira hautatzen, Familia ez da hautatzen, Ez eta ere, Manillako espaloiak, Pariseko edo Algerkoak, Ibiltzen ikasteko., Nunbait sortu izana,, Sortu denarentzat, Beti halabeharra da"...

Huna Maxime Leforestier-k, duela urte parrasta bat atera zuen kantua. Egun entzun dut irratian eta berriz ere itzulipurdikatu nau. Testo hunek sartze ainitz baditu. Nik, kantu horren hitzak erabiltzen ditut, norbaiti Euskaldunak atzerakoiak edo zokokerietan ari girela entzuten diodalarik.(...)


Venezuelatik

Venezuelako nahasmenduek ez dute etenik. Chavez hilez geroztik egoera ekonomikoa eta politikoa itsuski txartu da.

Zein dira hobendunak? Zein dira balizko aterabideak? Hara egoera horren azterketa bat. (...)


L’Europe veut-elle la fin du conflit au Sahara Occidental ?

A peine Juan-Carlos avait-il annoncé l’abandon par l’Espagne de sa possession coloniale sur le Sahara maritime, que le roi du Maroc mit en branle des milliers de ses sujets dans une “marche verte” pour reconquérir cette partie de son prétendu territoire historique.

La population sahraoui est depuis en révolte. (...)


Mineurs migrants : le Département 64 doit s’expliquer

Le 7 janvier 2019, l'association Bizi occupait les locaux d'Isard COS à Pau pour dénoncer les graves dysfonctionnements caractérisant l'évaluation de 2 jeunes orphelins guinéens menée par cet organisme pour le compte du Département 64. Le 11 janvier, Bizi demandait, dans un courrier avec accusé de réception à rencontrer, le Département 64 dans les plus brefs délais pour avoir des explications sur certaines accusations portées par cette institution contre l'un des 2 orphelins, Moriba Koivogui, scolarisé au lycée Cassin à Bayonne, et dont le sort sera scellé le 13 février par la Cour d'Appel de Pau. Dans le même courrier, l'association basque demandait également «des explications sur cette situation et sur l'attitude toute particulière du Département 64 face à cet enfant, depuis le début de cette affaire, à savoir depuis le moment où une dame de Garazi l'a amené à l'ASE 64 et l'a ainsi placé sous protection du Département 64. »

Sans réponse sur cette demande de rendez-vous, Bizi a décidé de se rendre malgré tout à l'Hôtel du Département 64 à Pau, rue Pierre Bonnard, ce jeudi 31 janvier à 11H00, bien décidé à avoir des éclaircissements sur cette affaire. (...)


Il incarna le réveil national corse

L'Edito du mensuel Enbata - Ils étaient plus de 3.000, patientant une heure devant l’église Saint-Roch de Bastia, ce vendredi 17 décembre, venus se recueillir sur la dépouille d’Edmond Simeoni, décédé trois jours plus tôt, à 84 ans, à l’hôpital d’Ajaccio où il fut médecin gastro-entérologue. Ses obsèques, retransmises en direct par France 3 Corse, rassemblaient autour de sa famille, les militants de la cause corse dans leur diversité mais aussi quasiment tous ses adversaires politiques respectueux de cette figure emblématique du nationalisme corse et jusqu’aux représentants de l’Etat français sur l’île.

Les plus fameux chanteurs polyphoniques de l’île se serrent devant la tête de Maure qui recouvre le cercueil. Ils se souviennent qu’Edmond fut l’artisan de leur singulier réveil vocal aujourd’hui universel. Son fils, Gilles, aujourd’hui président de l’exécutif corse, prend le dernier la parole : “avant de mourir, mon père m’a confié : dis à tous mes compagnons de lutte que je pars tranquille, que si nous faisons ce qu’il faut, notre pays se fera.” (...)


Incompétence ou manipulation ?

Ce lundi 7 janvier, 25 activistes du mouvement Bizi ! ont occupé les locaux d'Isard COS à Pau pour interpeller publiquement sa direction ainsi que le Conseil Départemental 64.

Ils entendent dénoncer certaines évaluations de mineurs isolés étrangers faites par Isard Cos pour le compte du département 64. Et plus particulièrement celles de 2 jeunes guinéens qui, alors qu'ils étaient placés sous la protection du département et de l'ASE 64, avaient été incarcérés à la prison pour majeurs de Bayonne, sans qu'aucune évaluation préalable ne soit ordonnée. (...)