Archives du mot-clef : International


Les abertzale face au défi de la grande précarité et de l’immigration

ENBATAk 60 urte - Autrefois, dans nos fermes, il était courant d’accueillir les vagabonds en leur offrant une assiette de soupe et une place au chaud au fenil. Cet accueil était naturel, culturel. La solidarité familiale, entre voisins et au-delà, est une valeur forte en Euskal Herria.

Le projet abertzale d’autodétermination est un projet inclusif, solidaire. C’est collectivement que nous répondons aux besoins fondamentaux de notre société : alimentation saine, logement, formation. (...)


L’Ecosse prête pour l’indépendance

Depuis le referendum de 2014, le vote indépendantiste a considérablement progressé en Écosse.

Voici les ressorts de cette adhésion qui pourraient mener à une nouvelle consultation. (...)


Osasuna eta askatasuna

Elixabet Etxandi, Ipar Euskal Herriko GKSko kidea - Urrun dira koronabirusa aipatu eta irri egiten genuen garaiak. Gauza anitz aldatu dira urte hastapenetik, pandemiaren zabalpenak jadanik egonkortua zen krisi kapitalista garatu duenetik. Gure osasuna estakuru gisa hartuz, neurri politiko autoritarioak aplikatu dituzte burgesiaren tresna diren estatuek, gure egunerokoa beharrezkoa zaien erritmora egokituz. Bigarren konfinamendu honen erabakia ikustea besterik ez da ulertzeko langileen osasuna bermatu beharrean, kapital handiaren jabeek nahiago izan dutela beren irabazien akumulazioa segurtatu, produkzioa segituz. Horretarako, esplotatzen duten langile klasea lanera joatea obligatzen dute, proletarioaren osasunari gaina hartzen baitio irabazi-tasaren egarriak.

Krisi garaiek gizartearen berregituratze sakonak ekartzen dituzte. Burgesiak lehen zuen akumulazio gaitasuna atxiki nahi du, eta hori gauzatzeko, beharrezkoa zaio lanaren gaineko esplotazioa azkartzea. Etxeratze agindua, konfinamenduak eta orokorrean, kontrol sozialerako beste neurri murrizgarriak ezin ditugu testuinguru honetatik kanpo ulertu eta borrokatu. Azken aldian, ofentsiba kapitalista honek nagusiki bi fenomeno ezarri ditu gure biziaren erdigunean: pobretzearen zabaltze orokortua eta askatasun zibil eta politikoen urraketa.


Amazon Euskal Herritik kanpora: lehen garaipena!

Bizik asteazkenean, azaroaren 18an Baionako hiri-erdian den Monoprix saltegi barneko Amazon-en banatze autozerbitzu gunean protesta ekintza burutu du. Ekintza hori bereziki zabaldua izan da Estatu mailako hedabideetan, bertako hainbat telebista kate nagusik hedatu dutelarik. Beste ekintza batzu iragan dira azken egun hauetan beste hainbat hiritan, bereziki ANV-COP21, ATTAC eta Les Amis de la Terre mugimenduen ekimenez.

Astelehen honetan, azaroaren 23an, Baionako Monoprix-ko Amazon-en banatze gunea hetsia da eta bertan taula batek ondoko mezua darama: "Testu ingurua dela eta, kutxatilak mementoan hetsiak dira". Egoera berdina da Estatu mailako beste hainbat hiritan. Bizi!k atseginekin hartzen du Amazonen eta multinazional honek ordezkatzen duen munduaren kontrako herritar mobilizazioaren lehen garaipen hau. Gure ekintzak jarraituko ditugu Euskal Herriko Amazon-en beste banatze guneen hestea galdatzeko, eta Baionako Monoprix-ko gunearen behin betiko, eta ez behin behineko, hestearen lortzeko. (...)


Quitter son pays à 15 ans

On le sait, le Pays Basque a toujours été un lieu de passage et aujourd’hui encore de nombreux jeunes en quête d’une vie meilleure transitent par notre littoral, en direction du Nord. Porter un regard sur ces “flux humains” est un exercice citoyen, politique, civique, moral… à chacun de voir.

Mais comme pour chaque problématique actuelle, il est bon de savoir la placer dans un contexte plus large, afin d’aiguiser sa perception des choses. Pour cela, aussi, le livre est un atout essentiel. (...)


Manuel Valls contre l’enseignement du catalan et du basque

Il a encore craché son venin. Le 23 octobre, lors de l’émission 64 minutes, le monde en français diffusé par la chaîne TV5 Monde, une journaliste pose à Manuel Valls la question suivante : «Si demain vous étiez ministre de l’Éducation nationale, accepteriez-vous des cours de breton, corse, basque ou catalan? » Réponse de l’ancien premier ministre français: « Non, sûrement pas, parce que la république, c’est l’unité, l’unicité et c’est une langue, le français, écoutée et parlée par des millions d’hommes et de femmes. (…).».

Il n'a pas lu le texte de Jean Jaurès paru en 1911, dans la Revue de l’enseignement primaire où ce dernier fait l’éloge du bilinguisme et en «appelle à l’attention des instituteurs». (...)


« Le bon Arabe, c’est celui qui choisit d’être le meilleur en français plutôt qu’en arabe »

Né au Liban, Nabil Wakim, journaliste au « Monde », a grandi en France après que ses parents ont quitté le pays en 1985, pendant la guerre civile. Il publie « L’Arabe pour tous. Pourquoi ma langue est taboue en France » (Seuil), une enquête personnelle sur le rapport des enfants de l’immigration avec leur langue maternelle.

Enbata.Info publie les extraits que « Le Monde » a sélectionnés et l’interview de Nabil Wakim à la TV France 24. (...)


Assassinat et liberté

Je n'étais pas à la manif de l'autre jour alors qu'en 2015 j'avais été un des quatre millions descendus dans la rue pour manifester notre indignation contre l'assassinat de 20 personnes dont les victimes de Charlie. C'est l'horreur de ce massacre qui nous avait choqués. Comme d'autres, je n’étais pas sorti dans la rue pour approuver les caricatures iconoclastes de Charlie avec lesquelles je n'étais pas du tout d'accord, mais pour protester contre ce massacre. La vie est le bien le plus appréciable dont nous jouissons et nul n'a le droit de nous l'enlever. Notre respect de la vie est tel que nous avions manifesté malgré notre désaccord total avec Charlie.

Il y a des choses que tous doivent respecter si nous voulons vivre en paix entre nous, au nom du vivre ensemble. Personne n'approuvera de tags contre une synagogue, une mosquée, une église ou un monument aux morts. Charlie ignore le respect. Il avait voulu couvrir de ridicule Mahomet, et il blessait des centaines de millions de musulmans, suggérant de plus, qu'un disciple de Mahomet est un poseur de bombe en puissance. Alors que la très grande majorité des victimes des extrémistes islamistes sont des musulmans. (...)


Décolonisations, du sang et des larmes

Si vous avez raté cette double émission diffusée début octobre par France 2, vous pouvez la revoir à la demande sur le site de cette chaîne de télévision, jusqu’au 5 décembre. Ce chapitre de l’histoire de l’État français est largement ignoré du grand public, volontairement oublié et bien peu enseigné, malgré les efforts récents de plusieurs historiens.

Ces deux émissions télévisées rencontreront un singulier écho auprès du public abertzale, non seulement parce certains d’entre nous se souviennent ou ont participé à ces évènements, mais aussi parce que les questions de la mémoire et du récit sont posées. Le vaincu a du mal à parler, il lui est très difficile de transmettre le passé, tant est pesant le poids du mépris qui s’abat sur ceux qui se soulèvent et perdent la partie. (...)

  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video