Archives du mot-clef : Ecologie


Action spectaculaire à Bayonne

Ce lundi 2 juin à 6h30, 20 militants du mouvement altermondialiste basque Bizi! ont déversé, à l'aide de deux camions bennes, 1,8 tonnes de charbon devant le siège régional de la Société Générale à Bayonne.

Ils entendaient ainsi réclamer l'arrêt immédiat du soutien de cette banque française au projet Alpha Coal en Australie, considéré comme le détonateur d'une des 14 bombes climatiques de la planète.


Tout sur le CADE… en quelques clics !

Le Collectif d’Associations de Défense de l’Environnement, plus connu sous le sigle CADE est maintenant en ligne !

"L'association des associations de défense de l'environnement" a maintenant son propre site www.cade-environnement.org qui permettra à tous les internautes de connaître l'association et son actualité, les travaux de ses différentes commissions ainsi que ses différentes publications.


Euskotan diren eskaintza bereziak… jada 70 gunetan!

Denen animatzeko euskotan pagatzerat eta ez eurotan, 70 enpresa, komertsante eta elkarte baino gehiagok proposatzen dituzte eskaintza bereziak euskotan pagatzen duteneri, eta hastapena da bakarrik !

Jestu ttipi horri esker kafea eusko 1 paga daiteke 1,20 euroren ordez ostatu eta jatetxe frangotan, %20 arteko beheratzeak ukaiten ahal moda saltegietan, estetikalariengan, tokiko produktuetan bio saltegian, baratzeko tresnerietan kinkail saltegian, gibel gizenean ekoizleengan, etab.


La Société Générale, une banque très occupée

L'occupation et l'expulsion de la Société Générale ont eu lieu le vendredi 16 mai... mais les kangourous étaient de retour dès ce mardi 20 mai à Bayonne. Aidés d’une quinzaine de militants de Bizi, sur le coup de midi et demie, ils ont installé une scène de crime environnemental autour du siège régional de la Société Générale pour dénoncer le soutien de cette banque au projet qualifié de désastre écologique et climatique d’Alpha Coal en Australie.

Les activistes climatiques ont également laissé une lettre pour le directeur régional M. Vaquie, répondant à un courrier adressé par la Société Générale à Bizi le 16 mai dernier. La réponse de Bizi qualifie ce courrier de “compilation type de tous les artifices de communication permettant de justifier à l’avance la complicité directe de la Société Générale dans ce qui constituera – si nous ne réussissons pas à l’empêcher – un véritable crime environnemental.” et entend démonter un à un tous les arguments avancés par la banque pour justifier leur implication dans le projet Alpha Coal.


L’Empire romain périra demain

Au moment où l'Empire romain s'effondrait, ou plutôt durant la longue période de guerres qui y mirent fin, tout au long des invasions barbares comme on disait et dit encore peut-être dans les manuels d'Histoire, on apprend aujourd'hui qu'auraient sévi des vagues de froid et des sécheresses prolongées : bref, le climat serait devenu fou.

Le climat devenait fou ; ce qui s'était construit à force de conquêtes et de violences, malgré la période du milieu, dite pax romana, ce moment d'Auguste et de grande fabrication architecturale et littéraire, se détruisait, s'effondrait.


Stop Alpha Coal : occupation, expulsion, crowdfunding… et nouvelle action !

Vendredi 16 mai dernier, la Société Générale a finalement envoyé la police expulser les militants climatiques qui occupaient le siège de sa direction régionale à Bayonne depuis 11h30 du matin, pour protester contre le soutien de la banque française au projet écologiquement désastreux d'Alpha Coal en Australie.

Le mouvement altermondialiste basque Bizi à l'origine de cette occupation pacifique a publiquement annoncé son intention de réaliser une nouvelle action contre le même siège Bayonnais de la Société Générale, ce mardi 20 mai, jour de l'assemblée générale de la banque à Paris et la poursuite de son opération de "crowdfunding".


3 kangourous reçus par le directeur régional de la Société Générale

Ce mercredi 14 mai à 14h30, 3 militants de Bizi habillés en kangourous se sont introduits dans la direction régionale de la Société Générale à Bayonne et ont demandé à être reçus par le directeur.

Ce dernier a accepté et s’est entretenu avec eux pendant 20 bonnes minutes. Les kangourous lui ont offert un grand boomerang sur lequel on pouvait lire “Retour à l’envoyeur / Alpha Coal geldi” ainsi qu’une lettre (publiée ici dans son intégralité) lui expliquant le sens de ce cadeau et destinée à M. Oudéa, Président Directeur Général de Société Générale.


Je suis un partisan invétéré d’une Europe des régions

Ce n’est pas seulement avec des mots mais bien par des actes que Jose Bové soutient et participe à la démarche abertzale en Iparralde. Il s’engage à poursuivre cette solidarité active au cours du prochain mandat européen.

Des abertzale de gauche lancent un appel à voter pour lui.


Pour une Europe des peuples à construire

Maire d’Arberats, syndicaliste, militant de Batera, Sauveur Bacho portera, en cinquième position sur la liste EELV de José Bové, nos revendications dans le scrutin européen.

Il répond aux questions d’Enbata.