Mobilisation Procès activistes Greenpeace, TGI Privas, action Cruas
Chroniques

Subsidiarité ? Du débat d’initiés au débat démocratique

Xabi Larralde - Le souci de faire participer le plus directement le citoyen à la gouvernance de l’Agglomération Pays Basque devrait animer les abertzale dans l’élaboration de leur engagement aux municipales de l’an prochain.
Éclairage sur le concept fédéraliste de “subsidiarité”. (...)

AE2
Tribunes Libres

Vive le Pays Basque !

Tribune Libre - 1000 personnes ont défilé dans les rues de Saint Jean Pied de Port à l'occasion de l'Aberri Eguna 2019 ce dimanche 20 avril.
Voici la prise de parole lue à la fin de la manifestation de Donibane Garazi suite à l'appel commun EHBAI et EHBILDU lancée à la société basque pour participer à l'Aberri Eguna 2019 à Pampelune et Saint-Jean-Pied-de-Port. Un appel "à toutes celles et tous ceux qui oeuvrent en faveur du Pays Basque commune par commune, secteur par secteur, en faveur d’un projet émancipateur pour notre Pays." (...)
Cliquer sur l'image pour voir la Vidéo de Brut.Nature : "Des militants bloquent la Défense pour dénoncer l'inaction climatique : Des militants ont bloqué 4 tours du quartier de la Défense ce vendredi 19 avril pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement.

Brut les a suivis tout au long de l'organisation de cette action massive de désobéissance civile."
Tribunes Libres

Succès inédit pour le blocage massif de la République des pollueurs à la Défense

Tribune Libre - À l’appel des Amis de la Terre, Action Non-Violente COP21 et Greenpeace, 2030 citoyennes et citoyens ont paralysé pendant plus de 10 heures l’activité de quatre tours de la Défense pour dénoncer l’alliance toxique d’Emmanuel Macron et du gouvernement avec les dirigeants des entreprises multinationales.
Cette action de désobéissance civile, d’ampleur inédite, s’inscrit dans la semaine internationale de rébellion pour le climat. (...)
AE
Communiqués de presse

Aberri Eguna 2019

1 Commentaire
Tribune Libre - EHBai organise ce dimanche 21 avril l’Aberri Eguna 2019 à Saint Jean Pied de Port. "Nous estimons que l’Aberri Eguna est une journée de toutes celles et tous ceux qui vivent et travaillent ici. Notre nation est à tou.te.s. A tous les habitant.e.s qui s’en sentent partie prenante depuis tout petit ou à tous ceux qui l’ont adoptée au fil de leur vie ; à tous qui oeuvrent pour un Pays Basque libre et qui veulent changer le monde en commençant ici ; et aussi à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas encore commencé à aimer notre pays même s’ils y vivent."
"A l’occasion de cet Aberri Eguna, EHBai souhaite partager un certain nombre de réflexions avec les habitant.e.s du Pays Basque" (...)
Enbata 2344 - 2019-04-01
Tribunes Libres

Gora Euskal Herria askatuta!

Tribune Libre - Aberri Eguna dela eta ELAk bere hausnarketa politikoa berritu eta Euskal Herri burujabe eta librearen proiektuarekiko atxikimendua berresten du.
"Inboluzioa agenda nazionalean", "Errelatoa, statu quoaren zerbitzura", "Eskuinen emergentziaz / gorakadaz", "Autogobernuaren aldeko borroka berrindartu", "Memoria, biktimak eta presoak" eta "Mobilizazio handiak eta aliantza gehiagoren beharra" atalek osatzen duten ELAren agiri osoa aurkituko duzue jarraian. (...)
Concentración en la plaza de Colón de Madrid
Chroniques

Autorik gabeko mundua

1 Commentaire
Eneko Bidegain - Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Jar gaitezen bide bazter batetik errepidera begira. Bost minutuz. Eguneko edozein tenoretan eta edozein bidetan. Eta zenba dezagun bost minutu horietan zenbat pertsona pasatu diren ibilgailu batetik.
Amets egitea doan eta libre baita, irudika dezagun garraio pribatu eta indibidualik gabeko mundu bat. Mundu horretan izanen lirateke garraio publiko eta kolektiboak (trenak, autobusak, tranbiak, hibridoak…) behar adina maiztasunekin, denek jarririk bidaiatu ahal izateko eta lineen arteko konexio onak segurtatzeko. (...)
Soirée Pays Basque en transition organisée le 12 mars 2014 par Bizi!. Elle a mis en scène l’engagement officiel et collectif des têtes de liste autour de la transition énergétique.
Tribunes Libres

Il est temps de sortir de l’état larvaire

Tribune Libre - Anthony LUBRANO - A l’occasion des municipales de 2014, 30 communes représentant les ¾ de la population du Pays Basque Nord se sont engagées à mettre en oeuvre des actions du Pacte de Transition énergétique de Bizi ! Afin de s’assurer que les actes succèdent aux paroles, le comité de suivi Hitza Hitz a écrit un premier rapport en 2016 et vient de publier un deuxième rapport.
Pour l’heure, la transition n’a pas encore pris son envol. (...)
Chroniques

Arzallus, figure majeure de la politique basque

Jakes Abeberri - Le 29 février dernier, une figure majeure de la politique basque est décédée. Xabier Arzallus dirigea le Parti nationaliste basque durant un quart de siècle et chacun sait que l’organisation fédérale du parti de Sabino, fondateur du nationalisme basque, fait du président de l’Euzkadi Buru Batzar, l’autorité absolue au-dessus de celle du Lehendakari gouvernemental.
Ce poste, unique dans les institutions démocratiques occidentales, relève du vote interne des adhérents organisés par municipalité et par province. Exclusivement consacré à la direction du parti, il ne participe pas aux élections territoriales car le parti dirige l’Etat. (...)
Opéra Royal  à Versailles
Chroniques

Ce petit peuple dans le monde

1 Commentaire
Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - Pour légitimer la domination d’un pays sur un autre, il lui faut démontrer sa supériorité soit militaire, soit économique, parfois les deux. Pour réussir l’assimilation d’un peuple conquis, il faut y ajouter l’imposition d’une culture ou d’une langue dites “plus élaborées”, dites “supérieures”. A cela, il faut laisser passer le temps pour façonner les esprits et les comportements afin d’envisager, pour chaque individu, l’assimilation comme seule possibilité d’ascension sociale dans la société du dominant.
L’accomplissement de cet effacement si parfait dans la société extérieure sera facilité par l’exercice de la démocratie représentative où “l’indigène” disposera du droit de vote, où son bulletin a théoriquement la même valeur que celui de tous les autres citoyens de l’Etat central. En deux ou trois générations, l’on peut ainsi voir disparaître des langues et des cultures millénaires ou, au mieux, les maintenir au stade résiduel. Langues, dites régionales, danse ou chant dits “folkloriques”, jouent en deuxième division, venant ainsi en contrepoint de la culture savante, dite universelle, de l’Etat. Lequel a ses haut-lieux que chacun aspire à fréquenter pour son propre épanouissement et participer à la marche du monde. (...)