Archives du mot-clef : Ecologie


C’est à qui aura le plus gros caddy !

Pantxo Tellier - Alors que la crise s’installe durablement, on voit s’ériger les colonnes d’un nouveau temple de la consommation sur la zone inondable d’Ametzondo : Ikea, enseigne à l’“écoute” de ses salariés.

Selon l’assemblée des inter-communalités, “tous les ans, la surface commerciale augmente de plus de 3% alors que la consommation évolue à moins de 1%”. Cette assemblée estime que “nombre de ces implantations sont davantage guidées par la finance que par la pertinence commerciale avec le risque que nous soyons entrés dans une bulle spéculative du commerce qui gonfle et qui est sans aucun lien avec la capacité locale de consommation”.


La face cachée du numérique

Au rythme des innovations, la technologie numérique a entretenu un discours séduisant, promettant à la fois une croissance fondée sur une économie virtuelle et la résolution de la crise environnementale.

Cet ouvrage collectif déconstruit cette idée en montrant que l'utilisation croissante des TIC, les technologies de l'information et de la communication, engendre une empreinte écologique bien réelle et très inquiétante.


10 ans de travail en Iparralde

Le syndicat ELA est présent depuis 10 ans en Iparralde via la Fondation Manu Robles-Arangiz. L’interview Alda! de l’équipe qui gère et anime le travail quotidien de la Fondation MRA en Iparralde apporte un éclairage sur le travail mené durant ces 10 dernières années et sur l'avenir d'ELA et de la Fondation MRA en Iparralde.

Une célébration spéciale de ces 10 ans aura lieu le samedi 1er novembre à partir de 15h à Bayonne avec une exposition photo et une réflexion sur “La souveraineté dans tous ses Etats”.


Suspension de l’écotaxe: un vrai scandale !

Bizi! - Scandale démocratique et écologique, la ministre Ségolène Royal vient d'annoncer la suspension sine die de la version light de l'écotaxe, quelques jours après que les principales fédérations de patrons routiers aient annoncé leur intention de bloquer les routes françaises.

Ainsi donc les lobbies patronaux arrachent une nouvelle victoire face au gouvernement "socialiste", alors que les syndicalistes, écologistes, défenseurs des libertés et des droits de l'homme n'arrivent quasiment jamais à obtenir satisfaction.


3 000 alternatiba zale Zokoan

Asteburu honetan, urriaren 4 eta 5ean, 3 000 pertsonatik goiti Zokoako Alternatiban pasa dira. Aldaketa klimatikoari aurre egiteko diren hainbat alternatiba bildu dituen herrixkan besta giro herrikoia goizetik arrats gozatzeko parada izan dute.

Alternatiba, alternatiben herrixken bultzatzaileak kuraiaz bete ditu arrakasta berri honek. Zokoako asteburu hau lehen parada izan da 2015eko urriaren 24eko, Bilboko Alternatibaren berri ukaiteko eta antolatzaile eta parte hartzaileek datorren asteburuan Alternatiba Gironde-en parte hartzeko deia zabaldu dute.


Gaza, genèse du conflit

Il y a quelques mois à peine, en mars 2014, Netanyahu reconnaissait que “le nombre de roquettes tirées depuis Gaza [n’avait] jamais été aussi bas depuis 10 ans”. Le Hamas parlait de son côté d’un “accord national entre les différentes factions palestiniennes pour poursuivre la trêve” et se chargeait d’empêcher les tirs de roquettes des autres groupes armés.

Comment et pourquoi la situation s’est-elle si rapidement dégradée, au point d’en arriver au bain de sang de l’opération “Bordure Protectrice”?


Hegazkina har!

"Airekoa edo hegazkina mende huntako bidaietan, Gauza normala eta arrunta bilakatu da denetan. Flight 24 gunean, Ta edozien unean, ikus daiteke zenbat hegazkin baden gure zeruetan."

"Frankfurt, Miarritze, Calcutta, Hong Kong, Los Angeles, Ouagadougou... Zunbait orenez planeta bera baina hamainaka mundu. Behin batian Loiolan, Bihar berdin Angolan, Ez belarri ta ez buru, Distantziek zer balio duten denek ahantzia dugu."


Alternatiba, le plein d’idées et d’énergie

"Lutter contre le dérèglement climatique n’est pas de l’écologie punitive" nous dit Pierre Larrouturou, ingénieur agronome et économiste, co-fondateur du Collectif Roosevelt, qui participera à la Conférence "Comment sauver le climat ?" dans le cadre d'Alternatiba Socoa ce samedi 4 et dimanche 5 octobre. "Sauver le climat va nous aider à sauver la cohésion sociale. Des millions d’hommes et de femmes sont déjà «punis» par les inondations, les sècheresses, l’augmentation du prix de l’énergie ou l’augmentation du prix des céréales".

"Le système ancien menace ruine. Il est urgent de faire naître une société nouvelle, une société d’équilibre et de convivialité, avant que le monde ancien ne s’écroule. Ce qui me rend optimiste, c’est la convergence humaine et intellectuelle de tous nos réseaux". Cet optimisme a été partagé et renforcé ce dernier week-end de septembre par la participation de 10 000 personnes en une journée sur Alternatiba Nantes et de 10 000 personnes sur deux journées au FUC Alternatiba Ile-de-France.


Alternatiba, pour construire par le bas des alternatives

"Je vois la dynamique Alternatiba comme l’apparition publique de nouveaux acteurs sociaux et de nouvelles pratiques politiques en lien avec la nécessité de s’engager dès maintenant dans la mutation écologique."

"Cette dynamique a un sens qui dépasse les mouvements et expériences qui la constituent : elle exprime la volonté de s’emparer concrètement du bouleversement climatique, de construire par le bas des alternatives qui s’opposent aux racines du dérèglement du climat et refusent de s’en remettre aux solutions techno-économiques préconisées par les multinationales, par la finance verte et par les États qui leur ont abandonné leur autonomie politique." A quelques jours de sa participation à la conférence "Comment sauver le climat ?" (à la veille d'Alternatiba Socoa de ce dimanche 5 octobre), Geneviève Azam, porte-parole d'ATTAC et auteur du livre "Le temps du monde fini" répond aux questions d'Enbata.info.