EcolosDingos

Les écolos sont dingos !

Martine Bisauta - Un véritable orchestre symphonique est à l’oeuvre depuis quelques mois, la conjonction de bons résultats des écologistes aux municipales et la réflexion essentialiste générée par la crise sanitaire a déchaîné les lobbies de tous poils !
Et, si les doux rêveurs, les idéalistes naïfs, les catastrophistes patentés, les idiots utiles devenaient tout à coup un vrai danger pour les élections à venir ? Si les maires nouvellement aux commandes finissaient par démontrer que l’on peut faire autrement, par favoriser une économie différente, par détourner de plus en plus de personnes des habituels modes de consommations… c’est bien ennuyeux tout ça ! (...)

Catalunya

Pedro, Carles, Quim eta Pere

Andde Sainte-Marie - Deplauki erran dezagun: español gobernuak nahi luke Kataluniako lehendakaritzan “instalatu” Pere Aragones ERC alderdikoa eta gauregungo Generalitateko lehendakariordea, gisa hortan konflikto independentistari aterabide bat aurkitzeko eta akordio bidean sartzeko.
Iritzi huni titulu bat emaitekotan, hau litaike “Español gobernua kanpainan sartu da ezker independentistaren alde eta Carles Puigdemonten kontra...” (...)
SDF

“SDF, rentrez chez vous !”

Jean-Marc Abadie - Ha, que voilà un slogan comme on les aime!(1) Humoristique certes mais tout aussi incongru… ou prophétique !
Ben oui ! Le maire de Bayonne a édité ce 18 septembre 2020 un décret similaire peu ou prou à des dizaines d’autres villes ces dernières années, essentiellement —mais pas que— de la part de municipalités conservatrices. (...)
Mobilizazioa

Le mur véritable du PNAT

Anne-Marie Bordes - Partis de 24 communes, 1.300 manifestants se sont retrouvés à Bayonne pour dresser un mur enfermant symboliquement la Sous-Préfecture en réplique à l’enfermement indéfini de nos presos.
Les porte-parole de Bake Bidea et des Artisans de la Paix, Anais Funosas et Michel Berhocoirigoin, ont exhorté l’Etat à réagir face à une peine de mort qui ne dit pas son nom : “Nous ferons sauter les verrous ! Il n’y a pas d’autres options ! Le parquet empêche toute avancée, tout espoir ! Accomplir sa peine jusqu’à la mort ? Non et Non ! L’attitude du parquet doit changer, il doit arrêter d’être un obstacle à la paix ! Il faut une politique pénale qui s’adapte au processus de paix et à la volonté des citoyens du Pays Basque dans tout sa diversité !” (...)
photo_2020-09-27_20-38-23

Un nouveau mouvement en Iparralde

1 Commentaire
Txetx Etcheverry - Ce samedi 10 octobre à Bayonne se tiendra l'assemblée générale fondatrice d'un nouveau mouvement, qui agira avec et au sein des milieux et quartiers populaires du Pays Basque nord, et travaillera à leur organisation collective. Il s’agira de défendre les droits et besoins fondamentaux des citoyen·nes des classes populaires dans leur cadre de vie et environnement quotidien, hors monde du travail, (logement, quartier, accès à l'emploi, transports, écoles, administration, banques et services, consommation, santé, environnement etc.), au sein d’une organisation de masse abertzale s’inscrivant radicalement dans une perspective de justice sociale et écologique.
Utilisant des répertoires d'action et de mobilisation inspirés de ceux du mouvement abertzale, de ceux des mouvements ouvrier ou altermondialiste, et du « community organizing », il visera à changer et améliorer la vie des gens des milieux populaires, et pas seulement au niveau matériel. L'objectif est également de reconquérir une reconnaissance, un respect ; de reconstruire un tissu social, des solidarités actives et un projet culturel populaire, une vraie place dans la vie démocratique locale et globale, ainsi qu'une (re)connexion avec la société basque. (...)
Urriak10Una

Euskarazko murgiltze sistema jomugan?

Xabi Larralde - Arrazoin politiko-ideologikoen gatik Frantses Estatuan giro kezkagarria indartzen ari da.
Egoera horri gehitzen zaion testuinguru ekonomikoaren aitzakiz murgiltze sistemak jasaiten duen prekaritatearen kontra, urriaren 10ean, giza-katean mobilizatzea premiazkoa da. (...)
Baxoa1

Inspecteur menteur

Xipri Arbelbide - J'ai réussi à me procurer une copie de la lettre que Monsieur François Xavier Pestel, "Inspecteur d'Académie, directeur académique des services de l'éducation nationale" a adressé à la mairie de Saint-Pierre-d'Irube pour lui faire savoir qu'il ne lui était pas possible d'autoriser de nouvelles expérimentations d'enseignement immersif en langue basque.
Voici exactement ce qu'il écrit : "La Constitution de 1958 en son article 2 prévoit que l'instruction obligatoire est dispensé en français, "Langue de la République."". Vu mon âge, je reconnais que j'ai des trous de mémoire. Je me suis donc précipité sur le texte même de la Constitution. (...)
LuttedesPlaces

La lutte des places

3 Commentaires
Rémi Rivière - La création d’un discours sécuritaire autour de la présence des SDF en centre-ville de Bayonne et de Biarritz masque les véritables enjeux d’une lutte globale contre les inégalités à l’échelle de tout le territoire.
Il serait salvateur de s’attaquer globalement aux inégalités et de considérer que, parmi près de 300 sans abris sur le BAB, le SDF polonais ou les deux étudiantes en IUT qui dorment sous une tente, sont les victimes d’un même problème, qui est aussi celui du logement ou des jeunes au Pays Basque. Une question de vivre ensemble, y compris avec les gueules cassées de notre époque en conflit. (...)
NouveauSouffle

D’un scrutin à l’autre

Jakes Abeberri - L'Édito du mensuel Enbata - 100% des votants. Non ce n’est pas une élection à la soviétique, mais le premier tour des municipales du 15 mars à Arbonne, en Pays Basque. Tel était le résultat officiel paru dans la presse le soir du scrutin déclaré par la maire sortante Mme Marie-José Mialocq. Une véritable “mise en scène de théâtre” dénonce l’opposant abertzale, Beñat Arla, tête de la liste “Un nouveau souffle pour Arbonne”.
Le recours introduit par Beñat Arla avec le soutien de l’avocate Dorothée Mandile, a trouvé son épilogue le mardi 12 septembre par le verdict du tribunal administratif déclarant “l’annulation de l’ensemble des opérations électorales du 15 mars” sur la base “de l’altération de la sincérité du scrutin” imputée à Mme Mialocq qui a désormais un mois pour faire appel de ce jugement auprès du Conseil d’Etat qui devrait convoquer un nouveau scrutin dans les mois qui viennent. (...)
  • Newsletter



  • Soutenez Enbata

    En-kiosque2015-05-FR

    Soutenez Enbata ! A partir de 40€, recevez chaque mois Enbata magazine dans votre boite aux lettres.

    Abonnez-vous / Soutenez-nous

  • Thématiques

  • Mots-clés

  • Vidéos

    video